Delegation of the European Union to Mozambique

L’Union européenne engagée dans la protection de la biodiversité au Parc National du Badiar

06/12/2019 - 11:33
News stories

Le Parc s’étend sur 300 000 hectares sur le bassin versant du fleuve Gambie qui prend sa source en Guinée.

 

Le Parc National du Badiar (préfecture de Koundara) est une des zones de la Guinée où la biodiversité est la plus riche.

Il s’étend sur 300 000 hectares sur le bassin versant du fleuve Gambie qui prend sa source en Guinée. On y trouve de grands mammifères comme l’élan de derby (plus grande antilope d’Afrique), des chimpanzés, des phacochères, etc.

Malgré son statut de parc national, la biodiversité du Badiar est menacée par les activités humaines (braconnage, divagation de bétail, exploitation de bois …). C’est pour cette raison que l’Union européenne a décidé d’appuyer la préservation de ce parc national.

La préservation de l’environnement et la lutte contre le changement climatique sont des priorités de l’Union européenne, car tous les pays du monde sont menacés par le changement climatique. La perte de biodiversité est un phénomène mondial, particulièrement marqué en Afrique. C’est pour cela que l’Union européenne agit partout dans le monde, y compris en République de Guinée,  afin de protéger la biodiversité et lutter contre le changement climatique.

Ainsi, le mardi 26 novembre, l’Ambassadeur de l’Union européenne, M. Josep Coll, et les autorités du ministère guinéen de l’Environnement, des Eaux et Forêts, ont procédé à l’inauguration de la base vie du Parc national du Badiar rénovée avec l’appui de l’Union européenne. C’était également en présence du Conservateur du Parc, de son homologue sénégalais du Parc National du Niokolo-Koba (frontalier du Badiar) et de la communauté de Sambaïlo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La rénovation de la base complète les formations des cadres et des agents du Badiar et d’autres réserves naturelles de la Guinée  (notamment le Parc National du Haut Niger et la Réserve de Biosphère de Ziama, dont le plan d’aménagement et de gestion a récemment été approuvé), ainsi que les équipements et matériels fournis (véhicule, motos, matériel de patrouilles, GPS).

Ainsi, grâce à l’appui de l’Union européenne, les agents du Parc National du Badiar sont formés et équipés pour mener à bien leur mission de surveillance et de préservation du parc, luttant ainsi contre l’érosion de la biodiversité.

Au parc du Badiar comme dans les autres aires protégées où elle intervient, l’Union européenne appuie non seulement la préservation des aires protégées, mais fournit également des moyens pour que la présence du Parc National bénéficie aux communautés, par la mise en œuvre d’activités génératrices de revenus.

Protéger le Parc National du Badiar aura des conséquences positives pour les communautés riveraines, mais au-delà de ça, toute la population du pays bénéficiera de la préservation de la biodiversité et des forêts de la Guinée  a souligné l’Ambassadeur, M. Coll.

L’appui au Parc National du Badiar s’inscrit dans le cadre du volet « Environnement » du troisième Programme d’Appui à la Réforme du Secteur de Sécurité financé par l’Union européenne pour un montant de 5,7 millions d’euros et mis en œuvre par UNOPS.

Editorial Sections: