Delegation of the European Union to Mozambique

Visite de projets dans le département de la Bouenza : l'UE au plus près des acteurs de terrain

28/11/2019 - 20:43
Agriculture and Food Safety

Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des projets financés par l'UE, le chef de Délégation a effectué une mission de visite de quelques projets mis en œuvre dans le département de la Bouenza. Il était accompagné par le Chef de Coopération et le Chargé de programme développement rural, pour le compte de la Délégation de l'UE. Outre la DUE, l'équipe la délégation de la mission était constituée de la Direction Générale du Partenariat au Développement, notamment l'Ordonnateur National Suppléant du FED. L'Unité de Coordination du Programme Sucre était également présente. Au total, 6 projets (en cours et en perspective) ont fait l'objet d'échanges avec les parties prenantes concernées. Le but de cette série de visite était de permettre une meilleure compréhension des enjeux, mais surtout de dresser un aperçu de la mise en œuvre des projets ciblés en terme de résultats attendus ainsi que les défis de leur mise en œuvre. Lors de cette série de visites, des échanges fructueux ont eu lieu avec les différents acteurs de mise en œuvre des différents projets. Cet exercice a permis de mieux cerner la nature des actions financées et mises en œuvre sur le terrain.

 

La mission du Chef de délégation de l'UE a débuté par une rencontre avec le Préfet du département de la Bouenza au domicile de ce dernier. Le chef de délégation de l'UE a procédé par la présentation de la mission en précisant son but, les acteurs et organisations à rencontrer ainsi que la durée de celle-ci. Les deux autorités ont évoqués les potentialités que regorge le département avant de rappeler la place que pourrait occuper ce département dans le cadre de la diversification de l'économie congolaise à laquelle aspire le gouvernement de la République.

 

 

Au terme de leur discussion, le préfet a rassuré le chef de délégation de l'UE, de ce qu'il avait instruit les sous-préfets concernés afin que la mission ait lieu en toute quiétude. Il a également émis le souhait de rencontrer de nouveau le chef de délégation de l'UE au terme de la mission, ce qui a d'ailleurs été le cas, puisque les deux autorités se sont rencontrées de nouveau le mardi 12 novembre au moment du départ de la délégation vers Loutété où la dernière visite de projet a eu lieu.

 

Visite du "Projet d'appui aux petits producteurs de haricots (PAPPH)" mis en œuvre par le PAM, la FAO et le FIDA

En présence du représentant pays du PAM, le Chef de délégation de l'UE a procédé, le lundi 11 novembre 2019 à la visite du projet d'appui aux petits producteurs de haricots. La visite a débuté par une descente dans la localité de Ditadi, à quelques encablures de Loudima où la délégation que conduisait le chef de délégation de l'UE a assisté à la distribution des repas aux élèves de l'école primaire de la localité dans le cadre du programme des cantines scolaires que mène le PAM à travers le PAPPH.

Le chef de délégation de l'UE a ensuite visité le groupement "base vie" de Loudima, un des 10 groupements soutenus par le projet ainsi que leur magasin de stockage de haricot. Des échanges ont eu lieu notamment sur la méthode de récolte et de conditionnement des haricots, ainsi que le mode d'organisation et de fonctionnement de la coopérative dans le cadre de la commercialisation de leur produit.

Enfin, l'ensemble de la délégation a été reçu par le sous-préfet et la maire de Loudima avec lesquels le succès du PAPPH et les potentialités qu'offre le département de la Bouenza ont été évoqués.

Rencontre avec le Maire de Nkayi

Le chef de délégation de l'UE a été reçu le lundi 11 novembre 2019 aux environs de 14 heures, par l'administrateur maire de la ville de Nkayi, Monsieur Gaston Massamba.

En présence du secrétaire du conseil départemental de la Bouenza, des deux maires d'arrondissements de Nkayi ainsi que les autres membres du conseil municipal, les discussions ont tourné autour du projet "Villes résilientes".

La principale question qui ressort de cette discussion se trouve être une interrogation des autorités de la ville de Nkayi sur les prochaines échéances. En effet, le maire de Nkayi a manifesté son souhait pour que les activités liées à la mise en œuvre du projet démarrent le plus tôt possible. En réponse à ce questionnement, le chef de délégation de l'UE, appuyé par le chef de coopération, a annoncé la mobilisation d'une assistance technique d'ici la fin du premier semestre 2020. Il a d'ailleurs notifié la nécessité pour la mairie de Nkayi, de préparer un cadre de travail adéquat pour la tenue de cette assistance technique. Le chef de délégation de l'UE a également annoncé la mise en œuvre des travaux d'assainissement par l'AFD à travers des appels d'offres ainsi que des appels à proposition au profit de la société civile.

La signature du livre d'or de la mairie de Nkayi par le Chef de délégation de l'UE et une visite de deux sites sélectionnés dans le cadre du projet ont eu lieu au terme des échanges.

 

 

Visite de la Station d'épuration des effluents de la SARIS (STEP)

Cette visite a eu lieu le lundi 11 novembre entre 16 heures et 18 heures. Le chef de délégation de l'UE a été reçu par le Directeur général de la SARIS accompagné du secrétaire général de la SARIS et entre autres, le  directeur de l'usine SARIS.

Après un tour de la station, au cours duquel des explications ont été fournies par le responsable de ladite station, sur le fonctionnement de la structure, la délégation a ensuite été conduite à l'usine pour une visite des installations de conditionnement du sucre.

 

Au niveau de la STEP, le chef de délégation de l'UE a pu constater les efforts fournies par la SARIS en vue de  rendre opérationnelle cette station. Un premier bassin de décantation des effluents est en cours de construction, conformément au plan d'actions proposé par la SARIS lors de la réunion ténue à la DUE le 8 juillet 2019 au cours de laquelle les conditions de mises en service durable de la STEP avaient été évoquées. A noter que le plan d'actions proposé par la SARIS prévoit une mise en fonction optimale de la station d'ici le début de la campagne sucrière prochaine, soit vers mai-juin 2020 afin de permettre également son inauguration officielle. Un diner a été offert à la délégation par la direction de la SARIS, au terme de la visite.

 

Visite du projet INECO

La période de mise en œuvre du projet ayant pris fin depuis le 31 août 2019, les bénéficiaires du projet ont été visités le mardi 12 novembre 2019.

Guidée par la directrice pays de l'ONG Initiative Développement, la visite des bénéficiaires du projet INECO a débuté par  une descente auprès d'un revendeur de cuiseur autonome avec lequel, des échanges ont eu lieu sur ses sources d'approvisionnement, le coût des cuiseurs en fonction des modèles, ainsi que le mode de fonctionnement de ceux-ci.

La délégation s'est ensuite dirigée vers un atelier de fabrication des cuiseurs, avant d'entamer une visite de la pépinière du "Groupement des Acteurs Agricoles de la Bouenza (GAAB)" au sein de laquelle sont disponibles des arbres fruitiers ainsi que des essences forestières.

 

 

Visite des dalots construits par la société SERRU TOP

La visite concernait le marché en cours d'exécution (Contrat n°2019/407-592) mais l'état des routes en cette période pluvieuse n'a permis de visiter que des dalots construit par la même société mais sous le contrat n°2016/377-253. Toutefois, un rappel du respect des délais d'exécution sur le contrat en cours a été fait à l'endroit de l'équipe de la société SERRU TOP.

Cette visite a eu lieu le mardi 12 novembre sur l'axe Madingou – Kibounda avec une attention sur le dalot n°4 situé au PK 14+100 (Dalot à 5 pertuis) réceptionné provisoirement en mai 2019.

 

 

Visite du projet ECODEL

La visite du projet ECODEL a eu lieu à Loutété en présence de Madame la Maire de cette ville. ECODEL est un projet d'appui à la décentralisation à travers une démarche de concertation au niveau local.

Deux Comités de Développement Local (CDL) ont été présentés, notamment celui de Mouyondzi et celui de Mfouati. Les représentants des deux CDL ont présenté de façon succincte leurs plans de développement local (PDL) validé en 2018, ainsi que les projets jugés prioritaires par les parties prenantes desdits CDL. Entre autres projets, on peut citer le contonnage villageois, l'implantation des boutiques d'intrants, la restructuration des organisations paysannes. Les deux CDL ont également salué la bonne collaboration avec les autorités locales.

A la question de savoir comment les CDL entendent mobiliser les fonds pour la mise en œuvre des PDL, posée par le Chef de délégation de l'UE, les représentants des CDL ont évoqué l'appui de la diaspora, des autorités locales et des partenaires techniques et financiers.

Au terme des échanges, les représentants des deux CDL ont transmis leurs PDL au Chef de délégation de l'UE.

 

 

 

Équipes éditoriales: