Délégation de l'Union européenne au Royaume du Maroc

Questions fréquentes au sujet des vaccins

Rabat, 14/04/2021 - 10:07, UNIQUE ID: 210414_2
FAQs

1/ Comment expliquez vous la décision européenne  de bloquer certaines exportations des vaccins en dehors de l’UE?

Premièrement, il faut garder à l’esprit que cette mesure ne concerne pas du tout le Maroc, qui ne fait pas partie, à l’instar de nombreux autres pays, de ces autorisations préalables à l’export. 

Cette mesure cible spécifiquement les exportations de vaccins contre la COVID-19 couvertes par un accord d’achat anticipé (APA) avec l'Union. Ces accords  engagent les producteurs de vaccins à livrer aux États membres de l'UE un nombre préalablement convenu de vaccins. Le mécanisme prévoit des autorisations d'exportation de vaccins COVID-19 en dehors de l'UE.

Ces exportations seront soumises à une notification et à une autorisation préalables avant qu'elles ne soient effectivement expédiées hors de l'Union.

Cette mesure est ciblée, proportionnée, transparente et temporaire. Elle est pleinement conforme aux engagements internationaux de l'UE dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce et du G20, et est conforme à ce que l'UE a proposé dans le contexte de l'initiative de l'OMC sur le commerce et la santé. Engagée dans la solidarité internationale, l'UE a exclu de ce mécanisme les fournitures de vaccins pour l'aide humanitaire ou celles destinées aux pays dans le cadre de la facilité COVAX, ainsi que les expéditions vers notre voisinage.

 

2/ Est-ce que l’Europe tarde à livrer les vaccins pour servir ces citoyens en premier ?

Graphique résumé part exportations/importations par Pays/région

L’Union européenne est parmi les leaders d’exportation, puisqu’elle exporte 42% des vaccins produits sur son sol.

 

3/ Les pays européens ont banni l’usage du vaccin AstraZeneca pour ensuite autoriser son utilisation. N’est-ce pas une méthode de chantage et de pression à l’encontre des producteurs de vaccin ?

Chaque pays membre de l’UE est souverain sur sa politique de santé et de vaccination. Certains pays européens ont par précaution suspendu l’usage du vaccin Astrazeneca suite à des rapports de thrombose consécutive à l’injection du vaccin . Cela n’a rien à voir avec un chantage ou pression politique, car quelques cas ont en effet été répertoriés dans plusieurs pays et pas seulement au sein de l’UE. Le comité de sécurité (PRAC) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a conclu le 9 avril dernier , que les caillots sanguins inhabituels avec un faible nombre de plaquettes sanguines devraient être répertoriés comme des effets secondaires très rares de Vaxzevria (anciennement vaccin COVID-19 AstraZeneca).

Pour parvenir à sa conclusion, le comité a pris en considération toutes les preuves actuellement disponibles, y compris les conseils d'un groupe spécial d'experts. L'EMA rappelle aux professionnels de la santé et aux personnes recevant le vaccin de rester conscients de la possibilité de caillots sanguins associés à de faibles taux de plaquettes sanguines survenant très rarement dans les 2 semaines suivant la vaccination.

 

 

 

 

Languages:
Équipes éditoriales: