Délégation de l'Union européenne au Royaume du Maroc

Team Europe : Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

25/11/2020 - 08:54
News stories

La journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, commémorée annuellement le 25 novembre, constitue l’occasion propice de mesurer les efforts réalisés en matière de prévention, de protection et de réponse à la violence et aux discriminations à l’égard des femmes avec une prise en charge de qualité adaptée et un combat contre l’impunité.

 

La violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits de l’homme les plus répandues, les plus persistantes et les plus répugnantes et dévastatrices dans le monde.

Aucun continent, pays n’est épargné et cette lutte est une affaire de toutes et tous !

Au sein de l’Union européenne, 33 % des femmes ont déjà subi des violences physiques et/ou sexuelles ; 22 % des femmes ont déjà subi des violences commises par leur partenaire et 55 % des femmes ont déjà été victimes de harcèlement sexuel.

La dernière enquête de prévalence menée au Maroc en 2019 par le Haut-Commissariat au Plan indique que 57% de femmes âgées de 15 à 74 ans ont subi au moins un acte de violence, dont 46,1% dans le contexte conjugal. Moins de 10% ont porté plainte et plus de 58% des femmes et 57% des hommes affirment ne pas être au courant de l’existence de la loi contre les violences faites aux femmes (loi 103-13 adoptée en 2018).

Cette année le lancement de la campagne de 16 jours contre la violence a lieu dans un contexte particulier marqué par la pandémie COVID qui a renforcé les vulnérabilités, avec des mesures de confinement qui, dans le monde entier, ont eu une conséquence directe sur l’augmentation des violences.

En effet, la COVID-19 teste les dispositifs mis en place mettant en exergue les difficultés et les défis comme par exemple dans les appuis d’urgence avec un hébergement et un accompagnement adaptés. Mais cette pandémie peut être aussi une opportunité pour que la lutte contre les violences contre les filles et les femmes soit enfin au cœur des priorités des politiques publiques, dans le contexte de relance post-COVID, avec des moyens financiers et humains renforcés et dédiés.

 L’Union européenne vient d’adopter à la fois une nouvelle stratégie en faveur de l’égalité (Union pour l’égalité 2020-2025) ainsi que son nouveau plan d’action, y compris pour le volet de politique extérieure (Gender Action Plan III) réaffirmant que l’égalité des sexes et l'autonomisation des femmes sont une priorité transversale de l'action extérieure de l'UE, aussi bien en termes de dialogue politique que de programmation, en particulier dans un esprit « Team Europe » avec les États membres de l'UE, comme dans le cas de la programmation conjointe genre au Maroc qui sera traduite dans le futur programme multi annuel de coopération 2021-2027.

L’Union Européenne et le Maroc sont engagés ensemble dans cette lutte à travers de nombreux appuis en cours avec le programme MOUSSAWAT mais aussi dans les appuis sectoriels à l’éducation, la santé, la protection sociale et la justice.

Tout au long de cette campagne que nous allons mener conjointement avec tous nos partenaires nous souhaitons rendre hommage à tous les acteurs associatifs, les travailleurs sociaux et les partenaires du circuit de prise en charge institutionnelle (santé, protection sociale et justice en particulier), qui sur le terrain et/ou à distance ne cessent de travailler pour les droits des filles et des femmes.

Stay tuned sur nos réseaux sociaux pour en savoir plus !

Languages:
Rubriques éditoriales: