Delegation of the European Union to Morocco

Projets au Maroc

10/05/2016 - 14:20
Overview

Le champ de la coopération entre le Royaume du Maroc et l’Union européenne (UE) s’est élargi aux dimensions politiques et sécuritaires avec la signature d’un accord d’association en 1996, entré en vigueur en 2000.

Cet accord euro-méditerranéen d’association vise à fournir un cadre approprié au dialogue politique entre l’UE et ses partenaires du Bassin méditerranéen. Le principe est de travailler au développement de cette région dans un climat de paix, de sécurité et de stabilité, dans le respect des principes démocratiques et des droits fondamentaux.

Ce partenariat euro-méditerranéen comporte trois grands volets:

  • politique et sécuritaire;
  • économique et financier;
  • social et humain.

La politique européenne de voisinage

La coopération entre l’UE et le Maroc s’est davantage renforcée dans le cadre de la politique européenne de voisinage (PEV) lancée par l’UE en 2003, définie sur la base d’une responsabilité mutuelle et d’un attachement commun aux valeurs universelles des droits de l’homme, de la démocratie et de l’État de droit. Dans ce cadre, un plan d’action a été mis en œuvre dans l’ensemble des domaines de la coopération. Avec la PEV, le dialogue entre l’UE et le Maroc est devenu permanent et plus structuré. Des comités techniques réunissant des experts des institutions européennes et de l’administration marocaine se tiennent régulièrement sur des thèmes tels que le dialogue politique renforcé, la justice et la sécurité ou les droits de l’homme.

La consolidation des relations bilatérales

Depuis 2008, le Maroc bénéficie d’un statut avancé avec l’UE dont les objectifs sont:

  • le renforcement du dialogue et de la coopération sur les plans politique et sécuritaire;
  • l’intégration progressive du Maroc dans le marché intérieur de l’UE via la convergence législative et réglementaire;
  • l’élargissement du partenariat à de nouveaux acteurs.

Le Parlement européen a un rôle renforcé dans le partenariat avec le Maroc depuis le traité de Lisbonne, ce qui suscite une dynamisation des échanges parlementaires, avec notamment la Commission parlementaire mixte UE-Maroc. Le Comité économique et social européen a également signé un accord de partenariat avec le Conseil économique et social marocain. Les échanges et appuis à la société civile marocaine se sont multipliés.

Languages:
Editorial Sections: