Delegation of the European Union to Morocco

Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse 2019 : l'Union européenne récompense deux journalistes syriens et un journaliste marocain

31/05/2019 - 14:48
News

Le 30 mai, la délégation de l'Union européenne au Liban a tenu pour la 14e fois la cérémonie de remise du Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse aux jardins du palais Sursock à Beyrouth récompensant deux journalistes syriens et un journaliste marocain dans les trois catégories. Ce prix est l'événement phare annuel de la liberté de la presse au Liban et l'un des prix de journalisme les plus prestigieux dans les régions MENA et du Golfe.

La cérémonie a été organisée en association avec la Fondation Samir Kassir au Liban, reconnaissant le travail de journalistes de la région MENA et des pays du Golfe dans les catégories suivantes: articles d’opinion (76 entrées), articles d’investigation (113 entrées) et reportages audiovisuels (44 entrées). Le prix attribué au gagnant dans chacune des trois catégories est de 10 000 €. Les finalistes reçoivent chacun 1 000 €.

Organisé chaque année depuis 2006, le Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse honore la mémoire du journaliste libanais Samir Kassir, assassiné le 2 juin 2005 à Beyrouth. Ce prix, financé par l'Union européenne, récompense les journalistes qui se sont distingués par la qualité de leur travail et par leur engagement en faveur des droits de l'homme et de la démocratie. Cette année, 233 journalistes ont participé au concours: Algérie, Bahreïn, Égypte, Irak, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Syrie, Tunisie et Yémen.

 

Les gagnants du prix 2019 sont:

 - Catégorie de pièce d’opinion: Roger Asfar (Syrie), né en 1983, écrivain et expert en dialogue interreligieux basé à Beyrouth. Son article intitulé «Le capitaine Majed ou le père commandant» a été publié dans le journal Al-Hayat le 14 mai 2018 et souligne la nécessité de rompre avec le concept de héros afin de construire une société démocratique en Syrie.

 - Catégorie d'articles d'investigation: Ali Al-Ibrahim, de Syrie, né en 1988, est un journaliste basé à Stockholm. Son rapport intitulé «Forger la mort: le régime syrien dissimule ses crimes de guerre» a été publié dans VICE Arabia le 9 décembre 2018 et met en lumière la divergence entre les causes officielles de la mort des prisonniers dans les prisons syriennes et les causes plus probables présumées par les familles et les étrangers.

- Catégorie de reportage audiovisuel: Youssef Ziraoui, né au Maroc en 1979, directeur général de la web TV JawJab. Son reportage intitulé «

">Bouchra: une femme» a été diffusé sur Jawjab TV le 8 mars 2019. Il décrit une conductrice de bus courageuse et les défis auxquels elle est confrontée quotidiennement. Le reportage est co-produit par Younes Lazrak qui était présent à la remise des prix hier.

L'Union européenne se bat pour la liberté d'expression et appelle à mettre fin à l'impunité pour les crimes commis contre les journalistes. L'ambassadeur de l'Union européenne au Liban  Christina Lassen, a déclaré: "Grâce à ce prix, nous reconnaissons les journalistes qui consacrent chaque jour leur vie au journalisme d'investigation et de qualité. Nous savons bien que certains d'entre eux le font à grands frais, parfois avec d'immenses sacrifices" Elle a ajouté "Dans de nombreux pays où la liberté d'expression et la liberté de la presse sont fortement dégradées, nous continuons à défendre des médias indépendants et à promouvoir des lois et des pratiques protégeant la liberté d'opinion et d'expression".

Gisèle Khoury, présidente de la Fondation Samir Kassir, a déclaré que "l'obstacle majeur à la liberté d'expression est politique; il réside dans des autorités qui ne veulent pas être démocratiques, qui manquent de vision et qui ne sont pas prêtes à embrasser la modernité". Nous poursuivons notre mission contre toute attente, confirmant le rôle de Beyrouth dans la promotion et la protection des journalistes libres de toute la région. ”

Comme les années précédentes, un jury indépendant a sélectionné les gagnants. Il comprenait sept professionnels des médias et des défenseurs des droits de l'homme de l'Europe et du Moyen-Orient: Fadi El-Abdallah (Liban), porte-parole de la Cour pénale internationale et représentant de la Fondation Samir Kassir au sein du jury; Ammar Abd Rabbo (Syrie) écrivain et photographe; Baria Alamuddin (Liban), chroniqueuse et commentatrice politique, Sofia Amara (Maroc), écrivain primé, journaliste de guerre et documentariste; Thanassis Cambanis (Grèce), chroniqueur en relations internationales au Boston Globe et membre de la Century Foundation; Alessio Romenzi (Italie), photojournaliste, lauréat du prix World Press Photo; et Biljana Tatomir (Croatie), consultante internationale en développement des médias.

La cérémonie a été animée par la journaliste Nicole Hajal.

 

Toutes les informations concernant l'édition 2019 du Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse, les articles et le rapport audiovisuel primés, ainsi que la biographie, les articles et les rapports de tous les lauréats précédents sont disponibles sur le site Web www.samirkassiraward.org.

 

Source délégation de l'Union européenne au Liban

 

Languages:
Editorial Sections: