Délégation de l'Union européenne au Royaume du Maroc

Appui à la réforme du secteur de la formation professionnelle : développement du capital humain au Maroc

16/05/2019 - 17:04
Multisector

Un programme d'appui à la formation professionnelle a été conclu entre le Maroc et l'Union européenne en 2016 pour accompagner la réforme du dispositif de la formation professionnelle dans son ambition de renforcer le capital humain pour une croissance durable inclusive et participative, avec une attention particulière pour les populations exclues de toute formation et de toute qualification.

Logo FORCAP

Ce programme d’appui global a trois objectifs spécifiques à l’horizon 2021:

  • Développer un dispositif de formation élargi et plus inclusif ;
  • Mettre en adéquation l'offre de formation avec les besoins du marché du travail et améliorer la qualité du système de la formation professionnelle ;
  • Mettre en œuvre une gouvernance plus efficace et intégrée et une coordination renforcée entre tous les acteurs publics et privés.

Ces trois objectifs spécifiques constituent les principaux axes d’intervention du programme.

Le programme est mis en oeuvre sour plusieurs formes, se répartissant comme suit :

  • Un appui budgétaire d'un montant de 560 millions de dirhams (52M€).
  • Une assistance technique mise à la disposition des acteurs du secteur de la formation professionnelle d'un montant de 36 millions de dirham (3.4M€);
  • Un projet de coopération: Kafaat liljamia, avec le British Council et l'Agence esoagnole de coopération internationale au développement (AECID), pour des actions pilotes dans les régions  de Tanger et de l’Oriental d'un montant de plus de 25 millions de dirhams (2.4M€);
  • un jumelage institutionnel, en accompagnement de la mise en œuvre du "Cadre National de la Certification" d'un montant de 15 millions de dirhams (1.2M€);
  • la réalisation d’une étude sur l'orientation scolaire et professionnelle d'un montant de 4 millions de drihams (0.4M€).
  • Un volet évaluation et visibilité d'un montant de 6 millions de dirhams (0.6 Millions d’euros) .

Le Programme d’appui à la formation professionnelle: Développement du Capital Humain, financé par l’Union Européenne en partenariat avec le Secrétariat d'Etat chargé de la formation professionnelle marocain comprend un appui budgétaire, une aide complémentaire de 86 millions de dirhams (8 millions d’euros).

aide de l'UE à la formation professionnelle au Maroc - graph

Composantes en cours de mise en oeuvre du volet de l’appui complémentaires :

L’appui complémentaire de l’Union Européenne au gouvernement marocain consisten en un projet d’assistance technique qui a démarré en mai 2019.

Ce projet appelé "FORCAP" vise à accompagner le Secrétariat d’Etat à la formation professionnelle dans le renforcement du système de planification stratégique de l'offre de formation, la mise en place d'une politique intégrée de formation des formateurs, la mise en place d’un système d'information intégré de la formation professionnelle et l'établissement du Cadre de dépenses à moyen terme sectoriel de la formation professionnelle.

Quatre principaux résultats sont attendus du projet FORCAP:

  1. Renforcer la gouvernance de la politique sectorielle de la formation professionnelle.
  2. Renforcer la capacité et les compétences des acteurs impliqués dans la mise en œuvre et le suivi de la politique de la formation professionnelle.
  3. Améliorer l’accès aux parcours de formation professionnelle des populations vulnérables ainsi que la coordination entre les acteurs concernés par l'appui à ces populations.
  4. Communiquer autour du partenariat Maroc-Union européenne dans le secteur de la formation professionnelle.

FORCAP doit « assister » et œuvrer en étroite coordination avec l'ensemble des parties prenantes » acteurs et bénéficiaires du programme :

graph sur les acteurs et les bénéficiaires de la formation professionnelle au monde

 

L’équipe d’assistance technique d’appui, domiciliée au siège du SEFP, a formulé un premier plan d’action suite aux rencontres avec les acteurs du système de formation professionnelle et aux ateliers de reflexion organisés en septembre 2018. Elle a identifié huit mesures prioritaires à engager en attendant la formulation de la feuille de route du secteur et la tenue de la rencontre nationale dédiée à la formation professionnelle et à l’emploi.

Le Comité de Pilotage de suivi du projet a tenu sa première réunion, mercredi 6 Mars 2019, au siège du Secrétariat d’Etat à la formation professionnelle. Des représentants des institutions publiques et privées intervenant dans le système de la formation professionnelle prennent part à ce Comité de pilotage en plus de représentants de la DUE et du secrétariat d’Etat à la formation professionnelle. Celles-ci ont pu prendre connaissance de l’état d’avancement des expériences pilotes de groupes de travail régionaux mis en place par KAFAAT LILJAMIA à Tanger-Tétouan-Al Hoceima et dans l’oriental, prélude à la conception de modèles de gouvernance régionale duplicable sur d’autres régions au Maroc.

Elles ont ensuite validé de manière concertée les priorités d’action de l’assistance technique conformément aux axes et objectifs de la stratégie nationale de la formation professionnelle et aux huit actions prioritaires identifiées par l’équipe d’assistance technique :

  1. Détermination des coûts unitaires de la formation professionnelle ;
  2. Vers une nouvelle génération de centres de formation : benchmark national et international des modes de gestion ;
  3. Proposition d'un modèle de système d’information intégré de la formation professionnelle et de sa future architecture ;
  4. Vers une démarche de clarification des rôles au service de la performance du système de formation professionnelle ;
  5. Vers un répertoire opérationnel national des emplois, métiers et compétences (RON-EMC) ;
  6. Nomenclature nationale des secteurs de formation ;
  7. Scénarios d’enseignement-apprentissage des Soft Skills ;
  8. Élaboration d’une matrice de positionnement des populations vulnérables par rapport aux parcours FP.

La mise en œuvre de ces actions, sur une période intermédiaire de 6 mois, sera prise en charge dans le cadre de groupes de travail regroupant les intervenants concernés par chaque action. Des Comités thématiques formés à la suite de ce premier COPIL assureront en effet la définition et le pilotage participatifs des actions identifiées à cette phase et celles qui le seront ultétieurement dans le cadre du FORCAP.

La gouvernance du projet sera ainsi assurée à trois niveaux, par: (i) le Comité de Pilotage (COPIL) qui se réunit 2 fois par an pour définir les orientations du programme ; (ii)  les comités thématiques, regroupant les parties prenantes concernées par l’action chargés de la mise en œuvre collaborative des activités du projet ; et (iii) Un Comité Technique de Suivi (CTS) qui se réunit une fois par  semaine pour piloter le projet. Ce dernier regroupe le SEFP, la DUE et l’équipe d’assistance technique de FORCAP.

Les appuis techniques peuvent prendre da forme de missions d’expertise, d’études, de séminaires, de formation pour accompagner la mise en œuvre de la SNFP 2021, appuyer la production d’indicateurs et d’un tableau de bord de suivi de la stratégie, le renforcement de capacités des intervenants et du processus de planification stratégiques, et des dispositifs d’inclusion sociale en faveur des populations vulnérables et pour l’institutionnalisation de l’approche genre dans le secteur de la FP.

La deuxième partie de l'appui complémentaire, sous forme de coopération déléguée par l'Union Européenne au British Council et à l'Agence de Coopération Espagnole (AECID), et intitulée « KAFAAT LILJAMIA – Vers un système de formation professionnelle marocain de qualité, inclusif et axé sur le marché du travail » intervient sur deux régions : Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l'Oriental. Il a pour objectifs spécifiques (i) une coordination efficiente entre les parties prenantes en vue de renforcer le système régional de planification, d’offre et d’évaluation de la formation professionnelle ; (ii) une amélioration de l'accès des groupes vulnérables à une formation professionnelle de qualité adaptée aux besoins du marché du travail.

Les Résultats attendus du projet sont

  1. Etablissement de partenariats régionaux durables engageant les acteurs publics et privés pour orienter la planification, l'exécution et le suivi du système régional de formation professionnelle dans les régions pilotes
  2. Renforcement des capacités des membres des Groupes de Travail Régionaux pour la formation professionnelle dans les deux régions pilotes pour mener à bien leur mission
  3. Des leçons sont tirées du projet pour les autres régions, et des recommandations législatives et/ou institutionnelles sont disséminées au niveau national afin d’influencer la gestion de la Formation Professionnelle à l’échelle régionale
  4. Pilotage d’un minimum de six nouvelles approches à travers l’octroi de subventions afin d'améliorer l'accès des groupes vulnérables à une formation de qualité et adaptée aux besoins du marché du travail.

L’appui complémentaire prévoit en outre un volet évaluation et deux autres interventions, en cours de préparation avec le gouvernement marocain. Celles-ci concernent  (i) la mise en place d'un Cadre National de Certification et de validation des acquis de l'expérience en mobilisant de l’expertise publique européenne dans le cadre d’un jumelage institutionnel, (ii) et la réalisation d’une étude sur l'orientation scolaire et professionnelle.

Le programme d’appui à: Développement du Capital Humain vient appuyer les précèdents programmes de coopération de l'UE au Maroc (clôturés ou en cours) en faveur du développement de la formation professionnelle et de la compétitivité des entreprises marocaines dans la perspective de la zone de libre-échange et du statut avancé du Maroc, notamment :

les différents programmes de l'appui de l'UE à la formation professionnelle au MAroc

 

 

 

Équipes éditoriales: