Délégation de l'Union européenne au Royaume du Maroc

Discours ambassadeur : lancement Jumelage institutionnel Maroc - UE: "Appui au Conseil supérieur du Pouvoir judiciaire"

Rabat , 02/05/2019 - 14:02, UNIQUE ID: 190502_10
Speeches of the Ambassador

Jumelage institutionnel Maroc - Union européenne : "Appui au Conseil supérieur du Pouvoir judiciaire" Allocution de Madame Claudia WIEDEY, Ambassadeur de l'Union européenne au Maroc - 02 mai 2019 - Cour de Cassation (Rabat)

Monsieur le Président Délégué du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire,

Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances,

Monsieur le  Président du Ministère Public,

Excellence Monsieur l'Ambassadeur du Royaume de Belgique,

Monsieur le Président du conseil supérieur de la Justice de Belgique,

Monsieur le  Directeur général d'Enabel, 

Chers partenaires,

Mesdames, Messieurs,

Je suis ravie de prendre part aujourd’hui avec vous à cet événement de lancement du jumelage auprès du Conseil Supérieur du Pouvoir judiciaire; en effet l'Union européenne est très heureuse d'appuyer le Royaume du Maroc dans la mise en œuvre de la réforme de la justice.

Ce jumelage, financé sous  le programme de l'UE  d'appui à la réforme de la justice, permettra aux experts belges du Conseil Supérieur de la Justice de travailler étroitement avec leurs homologues marocains du Conseil supérieur du Pouvoir judiciaire, rendant ainsi possibles des échanges fructueux de bonnes pratiques s'inspirant de l'Acquis communautaire européen.   

L'Union européenne accompagne, à travers ce jumelage, le renforcement des capacités de ce nouvel acteur Constitutionnel incontournable qu'est le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire. Renforcer l'Etat de droit, avoir un pouvoir judiciaire indépendant accessible et conforme aux standards internationaux est une des étapes du processus de transition démocratique dans lequel le Maroc est fermement engagé.

Le rôle du CSPJ, en tant que gardien de l'indépendance de la Justice et des magistrats du Royaume, est une assise essentielle de l'affermissement de la démocratie au Maroc. La finalité de la justice est atteinte seulement dans la mesure où elle devient un instrument efficace, avec des résultats concrets au profit des citoyens. La justice pour la justice perd son sens. La justice, comme service public, doit répondre à des besoins sociaux concrets. Ce jumelage est donc une illustration de notre conviction commune: une justice forte et des juges indépendants conditionnent l’existence d’un Etat de droit.

Comme le disait Jean Claude Juncker, Président de la Commission européenne «Des systèmes judiciaires efficaces soutiennent la croissance économique et défendent les droits fondamentaux. C’est la raison pour laquelle l’Europe promeut et défend l’état de droit.» Le rôle des systèmes de justice est essentiel pour que les particuliers et les entreprises puissent jouir pleinement de leurs droits, pour renforcer la confiance mutuelle et pour créer un environnement propice aux affaires et aux investissements.

Rapidité, indépendance, coût abordable et facilité d’accès sont quelques-uns des paramètres essentiels qui font qu’un système de justice est effectif. Au sein même de l'Union européenne, l'évolution des systèmes de justice est une nécessité. Les Etats membres de l'UE poursuivent de manière continue leurs efforts pour l'amélioration des systèmes de justice. Il leur arrive également de partager entre eux des expériences nationales sur la manière de renforcer l'indépendance de leurs systèmes judiciaires et de leu magistrature.   Il est vrai que les réformes de la justice prennent du temps, d'autant plus lorsqu'on connait l'ampleur de la réforme mise en place au Maroc. Il s’écoule parfois plusieurs années entre la première annonce de nouvelles réformes, l'adoption de mesures réglementaires et législatives et la mise en œuvre effective des mesures qui ont été adoptées. Mais elles sont nécessaires. Les défis et les efforts doivent être durablement consentis pour que les citoyens puissent bénéficier de manière pérenne des fruits de ces évolutions. L’Etat de droit et l’avenir du Royaume du Maroc méritent ces efforts.

Je suis certaine aujourd'hui que les résultats de ce programme sauront contribuer aux ambitions du Maroc et de l'Union européenne de renforcer davantage nos relations.

Je conclurai en vous remerciant de votre intérêt à ce projet qui est le fruit d'une collaboration européenne avec le Maroc; en effet, je remercie le Conseil supérieur de la Justice Belge de s'être engagé dans la mise en œuvre de ce jumelage.   Et je souhaite au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire marocain plein succès pour atteindre les résultats attendus dans ce projet.

Je vous souhaite d'excellents échanges. Je vous remercie  

 

____________

Tags:
Équipes éditoriales: