Délégation de l'Union européenne au Royaume du Maroc

Séminaire de clôture du Projet de jumelage institutionnel Maroc-Union européenne dans le domaine des droits de l'Homme

Rabat, 08/09/2017 - 17:36, UNIQUE ID: 170908_18
Press releases

Le Ministère d’Etat chargé des droits de l'Homme a organisé, vendredi 8 septembre 2017 le séminaire de clôture du projet de jumelage Maroc-Union européenne dans le domaine des droits de l’Homme "Renforcement des capacités organisationnelles et techniques de la Délégation interministérielle aux droits de l'Homme" (2014-2017). Ont Participé à ce séminaire le Chef de projet marocain et les Chefs de projet européens, représentant le Centre des études politiques et constitutionnelles en Espagne, partenaire senior, l’Institut Ludwig Boltzmann des droits de l’Homme en Autriche, et la commission Nationale Consultative des droits de l'homme en France.

Le séminaire était l’occasion de présenter le rôle du projet de jumelage institutionnel dans la promotion et la protection des droits de l'Homme au Maroc, à travers le renforcement des capacités de la Délégation interministérielle aux droits de l'Homme, promue au rang de Ministère d’Etat chargé des droits de l'Homme, dans la coordination et le développement des efforts du Gouvernement en la matière. Il a également permis de passer en revue les différentes réalisations accomplies dans le domaine des droits de l'Homme au Maroc, en mettant en évidence les résultats de ce partenariat institutionnel et les moyens de leur pérennisation.

Ce projet de jumelage a permis l’élaboration de 6 guides pratiques et l'organisation de 13 sessions de formation au profit de plus de 180 représentants des départements gouvernementaux et des institutions nationales œuvrant dans le domaine de la protection et la promotion des droits de l'Homme. Il a également permis d’établir les bases d'un centre de documentation spécialisé en matière des droits de l'Homme, de développer le schéma directeur des systèmes d’information de la DIDH, et d’organiser 10 visites d'échange d'expériences et d'expertise. Le projet a également abouti au développement d’un système d’information participatif permettant aux départements gouvernementaux et aux institutions concernées de faire état de la mise en œuvre des recommandations des mécanismes onusiens des droits de l'Homme d’une manière globale et systématique, et offrant au reste des acteurs concernés la possibilité d’accéder aux informations concernant les obligations internationales du Royaume. Ces résultats ont été obtenus avec le concours de plus de 50 experts internationaux dans diverses disciplines liées aux droits de l'Homme, à travers l’organisation d'environ 66 missions au Maroc et à l'étranger, soit un total d'environ 400 jours de travail.

Il convient également de noter que le projet de de jumelage institutionnel, qui s’est étendu sur 28 mois avec une enveloppe budgétaire de 900 000 euros, a visé à consolider la promotion des droits de l'Homme au Maroc à travers le renforcement des capacités organisationnelles de la DIDH, l’appui à l'intégration de l’approche droits de l'Homme dans les politiques publiques et à l’harmonisation de la législation nationale avec les dispositions des conventions internationales ratifiées par le Maroc, et le développement d'un système intégré pour le suivi de la mise en œuvre des recommandations des mécanismes onusiens. Il a été mis en œuvre avec le soutien de la Cellule d’appui au Programme « Réussir le Statut avancé » du Ministère de l’économie et des finances au Maroc, la Fondation internationale et ibéro-américaine d’administration et des politiques publiques (FIIAPP) en Espagne, l’Institut Ludwig Boltzmann des droits de l’Homme en Autriche et l’agence Expertise France.

Équipes éditoriales: