Délégation de l'Union européenne au Royaume du Maroc

La 6ème édition de la Nuit blanche du cinéma et des droits de l’Homme à Rabat

12/06/2017 - 11:46
News stories

Le « droit à l’éducation » est le thème de la 6ème nuit blanche du cinéma des droits de l'Homme qui aura lieu les 16 et 17 juin sur le parvis de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc à Rabat. Elle est organisée par L’Association des Rencontres Méditerranéennes du Cinéma et des Droits de l’Homme (ARMCDH) et bénéficie d'un soutien de l'Union européenne via le programme Net Med Youth mis en oeuvre par l'UNESCO

Après les Nuits Blanches sur « le Printemps arabe » (2012), « les droits des Femmes » (2013), « la Justice » (2014), « la migration » (2015) et « les droits de l’enfant » (2016), c’est la question du « droit à l’éducation » que l’ARMCDH a choisi pour cette édition de 2017. Cette  édition aborde le droit à l’éducation comme étant l’un des fondamentaux de la Déclaration internationale des droits de l’Homme, ainsi que de la Convention internationale des droits de l’enfant, au vu notamment de l’actualité mondiale et nationale sur cette problématique.

Celle-ci est abordée d’un point de vue cinématographique à travers une veillée de projections où les films s’intéressent à différentes questions liées à l’éducation et à l’enseignement, suivie le lendemain d’une table ronde rassemblant experts, acteurs institutionnels et associatifs concernés.

La Nuit blanche du cinéma et du droit à l’éducation est un évènement organisé par l’Association des Rencontres Méditerranéennes du Cinéma et des Droits de l’Homme (ARMCDH), avec l’appui de la Fondation AJIAL pour la promotion des droits de l’Homme, Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), L'Union européenne à travers le programme NetMed Youth mis en œuvre par l'Unicef, l’ambassade de France au Maroc – Service de Coopération et d’Action Culturelle, l’ONU Femmes, l’Institut culturel italien de Rabat, l’ambassade d’Italie au Maroc et l’ambassade d’Espagne au Maroc. Elle est également réalisée avec la collaboration du Centre Cinématographique Marocain, la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc et le Conseil national des droits de l’Homme.

Lors de cette manifestation, l'exposition « Tsawar m3aya » développée avec Cartooning for peace, financé par l'Union européenne, sera présentée à un public plus large.

La Nuit Blanche du cinéma et du droit à l’éducation commence donc le 16 juin par une soirée de projection de films en plein air, gratuite et accessible au public à partir de 19h00 jusqu’au lever du soleil. La troisième édition du F’tour Cinéma se déroulera parallèlement aux projections, permettant aux cinéphiles qui le souhaitent de prendre leur repas ramadanesque de fin de journée devant des films. Des fictions, des documentaires, en courts et en longs-métrages sont programmés représentant six pays (Italie, Allemagne, Espagne, Maroc, Egypte, Algérie) : 

  • 2020  de Mohamed Said Zerbouh (Maroc)
  • Las maestras de la republica de Pilar Perez Solano (Espagne)
  • Excuse my french de Omar Salama (Egypte)
  • La chine est encore loin de Malek Bensmail (Algrie)
  • Salvatore-Questa é la vita de Gian Paolo Cugno (Italie)
  • La vague de Dennis Gansel (Allemagne)

Le lendemain, samedi 17 juin à 22h00, l’auditorium de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM) accueillera un débat où nous vous convions à assister pour interagir avec le panel de discussion qui sera présent.

 Sont attendus pour intervenir :

 Amina Lamrini Ouahabi, présidente de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), docteure en sciences de l’éducation et spécialiste dans les modèles didactiques pour l’éducation aux droits humains.

Nadia Bernoussi, membre du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CESE), professeure de droit constitutionnel et vice-présidente de l’Académie internationale de Droit Constitutionnel.

Fouad Chafiki, directeur des Curricula et directeur central chargé de la recherche pédagogique au ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

 Phinith Chanthalangsy, philosophe, spécialiste de programme pour les sciences sociales et humaines au bureau régional de l’UNESCO – Maghreb.

Le débat sera modéré par Abdellah Tourabi, politologue, journaliste et animateur de l’émission de débat Confidences de presse sur 2M.

 

Tags:
Rubriques éditoriales: