Delegation of the European Union to Morocco

Lancement du cycle de formation national pour la mise en place du Mécanisme national de protection contre la torture

14/03/2017 - 18:37
Știri

Rupert Joy, ambassadeur de l'Union européenne a lancé aux côté de Driss el Yazami, président du Conseil National des Droits de l'Homme (CNDH) et du représentant Conseil de l'Europe un cycle de formation au profit du futur mécanisme national de prévention contre la torture qui devrait être abrité par le CNDH. L'événement a eu lieu le 13 mars au Centre de formation du CNDH

En ratifiant  le protocole facultatif à la Convention des Nations Unies contre la torture (OPCAT), en novembre 2014, le Maroc s'est engagé à mettre en place un organe national habilité à visiter régulièrement les lieux de détention afin de prévenir tout acte potentiel de torture.

Ces formations du futur mécanisme national de prévention contre la torture ont lieu dans la cadre du Programme Sud 2, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le Conseil de l’Europe pour participer au renforcement des droits de l’homme, de l’État de droits et de la démocratie dans les pays du Sud de la Méditerranée. 

L'établissement d'un tel mécanisme, prévu par le protocole facultatif à la Convention des Nations Unies contre la torture (OPCAT), représente une avancée majeure pour la protection des Droits de l'Homme. Il s'agit en effet de mettre en place un organe national habilité à visiter régulièrement les lieux de détention afin de protéger les personnes privées de liberté contre tout acte potentiel de torture, et de formuler des recommandations à l’intention des autorités afin de prévenir la torture et les mauvais traitements.

a cette occasion, M. Rupert Joy, ambassadeur de l'Union européenne au Maroc a dit: "Je me félicite que ce cycle de formation puisse avoir lieu dans la cadre du Programme Sud 2, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le Conseil de l’Europe qui a pour objectif de  soutenir les droits de l’homme, l’État de droits et la démocratie dans les pays du Sud de la Méditerranée.  L’UE et le CdE ont uni leurs efforts dans le cadre de ce Programme pour appeler à un partenariat renforcé avec le Royaume du Maroc, basé sur un socle commun : celui des valeurs fondamentales qui sont au cœur des mandats de nos deux Organisations, les valeurs de droits de l’homme, de démocratie et d’Etat de droit, valeurs auxquelles tous les acteurs de ce partenariat souscrivent pleinement."

Secțiuni editoriale: