Delegation of the European Union to Morocco

L’UNION EUROPÉENNE APPUIE LE GOUVERNEMENT DANS LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE

Bangui, 22/10/2021 - 15:39, UNIQUE ID: 211022_12
Press releases

Les violences basées sur le genre (VBG) constituent encore l’une des problématiques majeures de protection en République Centrafricaine. Malgré les efforts consentis ces dernières années par le Gouvernement et ses partenaires techniques et financiers ainsi que par les organisations humanitaires, les défis restent énormes.

C’est pourquoi le Fonds Bêkou de l’Union européenne poursuit son engagement auprès de la République centrafricaine pour accompagner les différents acteurs et inverser la tendance en matière de bien-être des femmes, des filles et autres personnes vulnérables aux VBG. Elle apporte, de ce fait, un nouveau financement de plus de 4,6 milliards de FCFA.

A travers le projet dénommé : « Prévention et réponse aux violences basées sur le genre à travers le renforcement des capacités institutionnelles et techniques des acteurs Centrafricains et l’autonomisation socio-économique des femmes et filles vulnérables aux VBG », le Fonds Bêkou répond aux objectifs du deuxième pilier du Plan de relèvement et consolidation de la paix en République centrafricaine (RCPCA) : « Renouveler le contrat social entre l’Etat et la population ».

Ce projet sera exécuté pendant 36 mois par le consortium d’Organisations-Non-Gouvernementales International Rescue Committee (IRC), Danish Refugee Council (DRC), Humanité et Inclusion (HI) et International Medical Corps (IMC) ainsi que huit ONG locales.  Bangui, Bambari, Bimbo, Bocaranga, Koui, Ngaoundaye, Bossangoa et Paoua constituent les zones prioritaires de l’action. Au total, 130 493 bénéficiaires directs verront leurs besoins couverts notamment en matière d’appui psychosocial (26 749), de prise en charge sanitaire (6 697), d’appui à la réintégration économique (3 710 Activités Génératrices de Revenus, 8 600 appuis économiques rapides, appui à 63 Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit-AVEC), d’hébergement d’urgence (2 354), d’appui juridique (450), de sensibilisation (75 810) et d’alphabétisation (4 042). Les victimes de VBG pourront ainsi retrouver leur autonomie et être mieux intégrées.

Par ailleurs, une mission d’assistance technique est déployée auprès du Ministère de la Promotion du genre et de la protection de la femme, de la famille et de l’enfant dans le cadre du renforcement des capacités de pilotage et de coordination dudit ministère dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de protection des femmes et des enfants grâce à la réduction des VBG  L’assistance technique appuiera également le ministère dans la mobilisation des communautés et le renforcement de leurs capacités pour prévenir les cas de VBG.

Pour l’Union européenne, « l’égalité de genre est en effet une valeur fondamentale de l’Union européenne et est reconnue comme un droit universel. C’est aussi un facteur essentiel pour la croissance économique, la stabilisation, la paix et la sécurité. De ce fait, l’Union européenne est, et restera, fortement engagée auprès de la République centrafricaine pour relever les défis dans ce domaine et contribuer à l’atteinte de l’objectif de développement durable numéro 5 ».

 

Contacts :

Giulia TREVISSON COPPE, Chargée de programme à la Délégation de l’Union européenne
Giulia.TREVISSON-COPPE@eeas.europa.eu

Helene MORISHO, Coordinatrice Consortium projet Genre III
Helene.Morisho@rescue.org

Jean BARKA, Expert Principal de la Mission d’assistance technique
jeanbarka@europlus.sk / www.europlus.sk

Autor