Délégation de l'Union européenne au Royaume du Maroc

Rebâtir des sociétés plus fortes et plus démocratiques

15/09/2021 - 07:11
News stories

Nous célébrons aujourd'hui la Journée internationale de la démocratie. Alors que le monde se remet lentement de la pandémie, nous sommes confrontés aux multiples menaces qui pèsent sur la démocratie dans les sociétés du monde entier. Il est temps de veiller à ce que les valeurs démocratiques universelles que nous portons soient défendues, afin de reconstruire des sociétés plus fortes et plus résilientes.

 

Le coronavirus a imposé plusieurs limites à notre vie quotidienne. Partout, les groupes les plus exposés sont devenus encore plus vulnérables, non seulement aux risques sanitaires posés par le virus, mais également aux mesures adoptées en réaction à la pandémie. Trouver un équilibre entre la lutte contre la propagation du virus et la garantie des libertés individuelles a constitué un défi auquel tous les pays ont dû faire face.

Il a été essentiel de garantir l'accès à une participation démocratique élémentaire. Certains exemples très positifs ont démontré l'utilité de la technologie pour assurer la poursuite de la participation civique, ainsi que l'expression de différents points de vue.

Toutefois, des mesures visant à écouter la volonté des populations ont parfois fait défaut. Des reports inutiles d'élections, le renforcement des obstacles à l'accès aux possibilités de vote ou le manque de reconnaissance de la liberté d'expression ont également été observés. Dans ces cas-là, la technologie a été utilisée pour restreindre davantage les libertés individuelles, contrôler l'opposition et mettre en danger les militants des droits de l'homme.

"En ces temps difficiles, l'Union continuera de soutenir fermement et ouvertement la démocratie, les droits de l'homme et l'état de droit, sur son territoire et partout dans le monde. Des efforts collectifs sont nécessaires, ainsi qu'une nouvelle approche du soutien à la démocratie, qui réponde aux attentes des citoyens," ont déclaré le haut représentant Josep Borrell et la vice-présidente Dubravka Šuica à l'occasion de la Journée internationale de la démocratie.

Naviguer dans un océan de désinformation

Pendant cette période, l'accès à des informations fiables est fondamental. Il contribue à une bonne compréhension des différentes mesures adoptées, de leur incidence sur la vie des citoyens et de l'évolution générale des options préventives, telles que la vaccination.

Des chaînes de désinformation ont suscité des doutes chez de nombreuses personnes, ce qui a contribué à accroître les risques de vulnérabilité et à prolonger la lutte contre la pandémie. À cet égard, il est important de mentionner que le travail des organisations de la société civile et des médias pluralistes a été essentiel pour contrer en partie cette guerre de désinformation.

On peut citer en exemple le Timor-Oriental, où la plateforme numérique The Oekusi Post contribue largement à la diffusion de messages sur les réseaux sociaux concernant la prévention de la COVID‑19 et à la promotion d'informations factuelles. Les travaux de cette plateforme sont disponibles en trois langues (tetum, anglais et indonésien), ce qui permet à un public beaucoup plus large d'accéder au contenu. La plateforme comprend également un site web de vérification des faits visant à démystifier les fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux du pays.

The Oekusi Post a reçu des ordinateurs, des appareils photos et des motocycles, à titre de soutien dans le cadre de l'ensemble de mesures de l'Équipe Europe (#TeamEurope) visant à lutter contre la COVID-19 au Timor-Oriental, financées par l'Union européenne.

(Re)bâtir des sociétés résilientes, inclusives et démocratiques

Il va sans dire que les conséquences de la pandémie requièrent de reconstruire de nombreuses structures de la société partout dans le monde. Il est temps de faire en sorte que les efforts déployés au niveau mondial s'inscrivent dans la durée: ce n'est qu'ainsi que les populations pourront être mieux préparées aux défis actuels et futurs. La voix de tous doit être entendue, ce qui suppose d'assurer une participation plus importante des jeunes et des femmes au processus décisionnel.

Afin de veiller à ce que les valeurs se traduisent par des actions concrètes, l'Union européenne a approuvé, en novembre dernier, son plan d'action en faveur des droits de l'homme et de la démocratie 2020-2024. Ce plan illustre une ferme volonté de promouvoir encore les valeurs universelles au bénéfice de chacun. L'UE et ses États membres utiliseront l'ensemble de leurs instruments, dans tous les domaines de l'action extérieure, pour axer et renforcer davantage le rôle de premier plan que joue l'UE au niveau mondial sur les grandes priorités suivantes:

  • protéger et responsabiliser les personnes;
  • bâtir des sociétés résilientes, inclusives et démocratiques;
  • promouvoir un système mondial pour les droits de l'homme et la démocratie;
  • tirer parti des possibilités offertes par les nouvelles technologies et relever les défis y afférents;
  • atteindre les objectifs fixés en travaillant de concert.

À titre d'exemple concret de l'action de l'UE sur le terrain, on peut citer une nouvelle mission d'observation électorale de l'UE au Kosovo déployée ce mois-ci afin d'observer les élections locales. Lors de sa visite en Iraq, le haut représentant Josep Borrell a également annoncé le déploiement à venir d'une autre mission d'observation électorale dans le pays: "Nous souhaitons continuer à soutenir la démocratie iraquienne, nous suivons avec grand intérêt les préparatifs des sondages d'octobre et, à la demande de l'Iraq, nous allons déployer une mission d'observation électorale de l'UE", a déclaré M. Borrell.

L'UE est déterminée à se montrer à la hauteur de ses idéaux. La pandémie a peut-être mis en lumière et créé de nouveaux défis, mais elle a également été l'occasion de renforcer le travail collectif de promotion de la démocratie.

Rubriques éditoriales:

Auteur