Delegation of the European Union to the Republic of Moldova

L'accès à l'eau est un droit pour tous !

Bruxelles, 08/12/2017 - 17:54, UNIQUE ID: 171208_43
Op-Eds

La Délégation de l'Union européenne publie cet article en accord avec les Chefs de Mission des pays membres de l'Union européenne présents à Kinshasa, à l'occasion de la journée mondiale des droits de l'Homme. Photos : https://www.facebook.com/UEenRDC/posts/1713256282026770

"L'eau est une ressource naturelle limitée et un bien public; elle est essentielle à la vie et à la santé. Le droit à l'eau est indispensable pour mener une vie digne. Il est une condition préalable à la réalisation des autres droits de l'homme."

- Observation générale n°15 du Comité des droits économiques, sociaux et culturels des Nations unies

A l'occasion de la journée internationale des Droits humains ce 10 décembre, l'Union européenne et les Etats membres présents en RDC veulent témoigner de leur engagement pour le droit humain d'accès à l'eau. Ils appellent tous les acteurs congolais à contribuer à protéger ce droit qui est par ailleurs intimement lié aux droits civils et politiques. L'accès à l'eau et à l'assainissement est indispensable pour tout développement humain.

À l'échelle mondiale, l'accès à l'eau continue d'être un défi auquel sont confrontées les populations. Le manque d'accès à l'eau alimente les conflits, trouble la société et pose des défis au bien-être et la santé de millions de personnes. Près de 2,6 milliards de personnes dans le monde n'ont pas accès à un assainissement amélioré et près d'un milliard boivent encore de l'eau non traitée et donc insalubre. Plus d'un tiers de ces personnes vivent en Afrique subsaharienne.

Le droit à l'eau se retrouve dans plusieurs instruments juridiques internationaux notamment les articles 11 et 12 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. Il se retrouve aussi dans les Conventions de Genève et leurs Protocoles additionnels contiennent les règles essentielles du droit international humanitaire. En République démocratique du Congo, le droit d'accès à l'eau potable est garanti par l'article 48 de la Constitution.

Ce droit est au cœur de la politique de développement de l'UE et des objectifs de développement durable de l'ONU. Une approche du développement fondée sur les droits exige de nous tous, acteurs du développement que nous créions des synergies entre l'approvisionnement en eau, en énergie et la sécurité alimentaire.

Borne-fontaine alimentée par le forage de Kimbanseke, quartier Mangana construit avec des fonds européens
En RDC, l'UE et ses états-membres sont actifs dans le domaine de l'accès à l'eau. Vendredi 8 décembre quelques ambassadeurs européens ont visité à Kinshasa la Fédération des associations des usagers des mini-réseaux d'eau, FEDASU, qui est un projet fédérateur mis en œuvre au Kongo central, au Kasaï-Oriental et à Kinshasa. Le double objectif  de cette visite est d'une part de renforcer les capacités des associations des clients des réseaux d'eau potable (les "ASUREP" ou association des usagers d'eau potable) afin de pérenniser le service de fourniture d’eau potable aux populations des quartiers défavorisés de grandes villes en RDC. D'autre part nous contribuons à créer un mécanisme de coordination des ASUREP mais aussi entre les ASUREP et les entités décentralisées qui représentent l'état.

L'UE et les états-membres de l'UE financent par ailleurs aussi à Kinshasa et partout en RDC un nombre important de projets dans le secteur de l'eau qui à la fois assurent les investissements dans les infrastructures et l'organisation de la distribution et des associations des usagers. L'Allemagne apporte par exemple un soutien financier et technique à Kinshasa, au Bandundu, au Kasaï Oriental et à l'Equateur. La France soutient l'accès à l'eau potable grâce à différents projets mis en œuvre par la REGIDESO. La Suède et Royaume-Uni apportent  leur soutien au secteur de l'eau, hygiène et assainissement dans le cadre du soutien humanitaire en RDC et du soutien du secteur de la santé via l'UNICEF, entre autres. Les investissements et la bonne gouvernance démocratique et transparente du secteur de l'eau tenant compte des droits des Congolais vont de pair pour assurer un meilleur avenir pour la RDC.

 Au niveau global, l'UE et ses États membres se sont engagés à œuvrer pour assurer la disponibilité et la gestion durable de l'eau et de l'assainissement pour tous. Depuis 2007, l'UE a alloué au niveau mondial au-delà de 2,5 milliards d'euros pour des actions dans le domaine de l'eau et de l'assainissement dans plus de 60 pays partenaires. L'UE continue à œuvrer pour un accès à des services d'eau suffisants et sûrs assurant la dignité des populations aujourd'hui encore trop souvent menacées par des fléaux tels que le choléra ou le simple manque d'accès à l'eau dans leur quartier ou village.

 

編集セクション: