Delegation of the European Union to Mexico

La biodiversité est en danger: nous faisons partie du problème et partie de la solution...

22/05/2021 - 07:00
News stories

Notre eau, notre nourriture, nos médicaments, nos vêtements, notre carburant, nos logements, notre énergie... Tous ces éléments dépendent d'écosystèmes sains et dynamiques, quels que soient les progrès technologiques. La biodiversité est la base sur laquelle nous pouvons reconstruire en mieux. Toutefois, bien que l'on ait de plus en plus conscience du fait que la diversité biologique est un atout mondial d'une valeur considérable pour les générations futures, certaines activités humaines continuent d'entraîner un déclin important chez un certain nombre d'espèces. Les trois quarts de l'environnement terrestre et les deux tiers du milieu marin ont été significativement modifiés par l'action humaine. La Journée internationale de la biodiversité nous rappelle que nous, les êtres humains, faisons partie de la solution à ce problème.

biodiversity, frog, world biodiversity day

Nous faisons partie du problème, mais aussi de la solution. Ensemble, nous pouvons préserver la biodiversité, restaurer les écosystèmes et protéger l'équilibre naturel de la vie sur notre planète, notre maison.

Qu'il s'agisse de solutions fondées sur la nature, du climat, des questions de santé, de la sécurité de l'approvisionnement alimentaire et en eau et des moyens de subsistance durables, la biodiversité est la base sur laquelle nous pouvons reconstruire en mieux et la réponse à plusieurs défis en matière de développement durable.

Pourquoi l'appauvrissement de la biodiversité est-il important?

Notre impact collectif sur la nature est sans précédent dans l'histoire de la planète. Les trois quarts de l'environnement terrestre et les deux tiers du milieu marin ont été sensiblement modifiés par l'action humaine.

  • L'appauvrissement de la biodiversité et l'effondrement des écosystèmes figurent parmi les principales menaces auxquelles l'humanité devra faire face au cours de la décennie à venir.
  • Depuis les années 1970, l'humanité utilise plus de ressources que la Terre ne peut en produire en un an. Il faudrait désormais l'équivalent de 1,6 planète Terre pour que la nature puisse répondre à nos besoins chaque année.
  • Jusqu'à 300 millions de personnes sont déjà exposées à un risque plus élevé d'inondations et d'ouragans en raison de la perte d'habitats côtiers et du manque de protection.
  • Aucun des 20 objectifs d'Aichi pour la biodiversité (lien externe) pour l'année 2020 n'a été pleinement atteint, ce qui menace la réalisation des objectifs de développement durable et sape les efforts déployés pour faire face aux crises liées à la biodiversité et au climat.
  • L'appauvrissement de la biodiversité signifie moins d'options pour l'avenir, y compris le développement de nouveaux médicaments. Quelque 70 % des médicaments contre le cancer sont des produits naturels ou synthétiques inspirés par la nature et 4 milliards de personnes sont principalement tributaires de médicaments naturels.
  • Cette question est également importante sur le plan personnel. Les effets préventifs et réparateurs de la nature sur la santé sont nombreux. Un contact régulier avec la nature peut réduire le stress et favoriser l'activité physique, ce qui a un effet positif sur l'humeur, la concentration et la santé, et réduit les risques associés aux modes de vie sédentaires.

La COVID-19 a également montré le lien qui existe entre notre santé et celle de notre planète. De plus en plus d'éléments tendent à prouver l'existence d'un lien entre l'exploitation non durable de la nature, par la déforestation, le commerce ou la consommation d'espèces sauvages, et un risque accru de propagation de maladies infectieuses. Lorsque nous détruisons la nature, nous favorisons les contacts entre la faune, le bétail et les être humains, ce qui permet aux microbes des animaux de migrer vers les humains et accroît le risque de pandémies. Le risque de futures pandémies augmentera si nous ne réparons pas notre relation brisée avec la nature.

Que fait l'UE pour résoudre le problème à l'échelle de la planète?

L'UE agit à tous les niveaux pour contribuer à la lutte contre les pratiques non durables qui menacent la biodiversité et les écosystèmes dans le monde entier. La biodiversité et des écosystèmes sains sont essentiels pour l'alimentation et la nutrition, la sécurité, l'accès aux soins de santé et à l'eau, la bonne gouvernance et la consolidation de la paix. Il est capital de les préserver pour réduire la pauvreté et les risques de catastrophes naturelles.

Un certain nombre d'actions de l'UE dans ce domaine sont conformes aux objectifs de développement durable, en particulier l'objectif 15 qui vise à préserver et à restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable (lien externe) et la convention des Nations unies sur la diversité biologique (lien externe) (CDB).

Dans la perspective de la quinzième réunion de la convention des Nations unies sur la diversité biologique (COP 15 de la CDB), qui se tiendra plus tard dans l'année, l'UE a formé la coalition mondiale pour la biodiversité, réunissant plus de 250 institutions de plus de 50 pays du monde appelant à une mobilisation accrue en matière de sensibilisation à la protection de la biodiversité.

Au niveau international, l'UE est un fervent défenseur de la protection de la biodiversité et de l'utilisation durable des ressources naturelles. L'UE et la quasi-totalité de ses États membres ont signé l'engagement des dirigeants en faveur de la nature (lien externe), qui a été lancé lors de l’Assemblée générale des Nations unies de l'année dernière et, ce faisant, se sont engagés à inverser le processus d’appauvrissement de la biodiversité d’ici à 2030.

L'UE consacre plus de 350 millions d'euros par an à la biodiversité dans les pays partenaires dans le cadre de programmes directement axés sur la biodiversité et de programmes sur l'intégration de la biodiversité dans d'autres secteurs.

L'UE encourage également des alliances dans le monde entier et des groupes de parties prenantes, tels que l'alliance United4Nature, afin de tirer parti de l'élan en faveur de la biodiversité pour agir immédiatement.

Avec ses partenaires industriels, l'UE a pour objectif de mettre en place des conditions de concurrence équitables pour les entreprises en ce qui concerne le suivi des aspects non financiers, en tenant compte de l'empreinte environnementale des entreprises et en limitant les conséquences que les produits mis sur les marchés extérieurs ont sur la biodiversité.

Des projets tels que le programme ECOFAC6 axé sur 17 zones protégées en Afrique, la Grande muraille verte dans la région du Sahel ou le projet de gouvernance autour de la rivière Pilcomayo en Argentine, au Paraguay et en Bolivie, ont tous pour objectif de soutenir les efforts déployés au niveau international et, en particulier, les pays touchés de manière disproportionnée dans leurs actions en faveur de l'adaptation et de l'atténuation ainsi que dans la mise en œuvre de mécanismes de suivi efficaces.

La Grande muraille verte d'Afrique

L'initiative de la Grande muraille verte, qui vise à constituer un "mur" de 8 000 km s'étendant sur 20 pays africains de toute la région du Sahel, préconise une approche intégrée de la gestion durable des terres, combinant le développement agricole et rural, la sécurité alimentaire, la conservation et l'utilisation durable de la biodiversité, ainsi que l'atténuation du changement climatique et l'adaptation à celui-ci. Cette initiative favorise une croissance durable à long terme dans la région.

Great Green Wall initiative, sustainable land management, climate change mitigation and adaptation

 

La rivière Pilcomayo: façonner des vies et des paysages dans trois pays

La rivière Pilcomayo façonne des vies et des paysages en Argentine, au Paraguay et en Bolivie. La Fundación Proyungas met en œuvre un nouveau projet financé par l'UE qui vise à accélérer et à améliorer la gouvernance de cette précieuse région.

 

Que puis-je faire à mon échelle?

  • Parler de l'appauvrissement de la biodiversité à ses proches
  • Surveiller sa consommation de ressources et réduire son empreinte environnementale
  • Participer à une campagne pour mieux s'informer et contribuer à la diffusion de ces idées
  • Participer à des activités bénévoles, telles que des opérations de nettoyage et des campagnes de sensibilisation

Participez à la campagne #EUBeachCleanup pour la protection de la biodiversité marine

Conformément à la COP 15 de la CDB, la campagne annuelle internationale #EUBeachCleanup sera cette année axée sur le thème de la biodiversité marine. L'UE travaillera une nouvelle fois en coopération avec les Nations unies et les Schtroumpfs afin de sensibiliser à l'importance de la protection de la vie marine et de la préservation d'écosystèmes marins sains et de promouvoir des actions qui montrent que la protection des océans commence chez soi. Cet été, participez à la campagne #EUBeachCleanup!

Rubriques éditoriales:

Auteur