Délégation de l'Union européenne en Mauritanie

EEAS RSS Feeds

Displaying 1 - 10 of 124

Déclaration du Porte-parole sur les attaques contre la MINUSMA au Mali

Languages:

L'Union Européenne a participé mercredi dernier à l'atelier de capitalisation du Programme d’Appui au développement de la Formation par Apprentissage (PAFPA). Coordonné par le GRET et cofinancé par l'Union Européenne et l'Agence française de développement, ce programme a été mis en œuvre entre 2011 et 2015 par l’Institut national de promotion de la formation technique et professionnelle (INAP-FTP).

 

Access to safe drinking water is a fundamental right but is still a challenge in many parts of the world. On World Water Day, the European Union reaffirms that all States are expected to fulfil their obligations regarding access to safe drinking water, which must be available, accessible, safe, acceptable, and affordable for all without discrimination, and recalls that the right to safe drinking water is a human right essential for the full enjoyment of life and all human rights.

La Commission propose aujourd'hui de réformer la politique commune de visas de l'Union pour en adapter les règles à l'évolution des préoccupations en matière de sécurité, aux défis liés à la migration et aux nouvelles possibilités offertes par les avancées technologiques.

L'égalité entre les femmes et les hommes est l'une des valeurs fondamentales de l'Union européenne, consacrée dans nos traités. Notre Union a toujours été à l'avant-garde de la lutte contre les discriminations fondées sur le sexe et nous pouvons être fiers des progrès réalisés: l'Europe est l'un des endroits au monde les plus sûrs et les plus égalitaires pour les femmes.

Le groupe de travail conjoint UA - UE - ONU vient en aide à 16 000 personnes

Languages:

1. Le 23 février 2018, une Conférence internationale de Haut niveau sur le Sahel s'est tenue à Bruxelles sous l'égide du Président de la République du Niger, Président en exercice du G5 Sahel, Issoufou Mahamadou, du Président de la Commission de l'Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, du Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres et du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, au terme de laquelle les conclusions suivantes ont été tirées :

Du 26 février au 23 mars 2018, la communauté internationale se réunit à Genève, au Conseil des droits de l’homme, afin de débattre des problèmes les plus urgents en matière de droits de l’homme dans le monde. «Cette année, alors que nous célébrons le 70e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme, l’UE réaffirme son soutien résolu à l’action du système des droits de l’homme des Nations unies», a affirmé Peter SØRENSEN, ambassadeur et chef de la délégation de l’Union européenne auprès des Nations unies à Genève. «Cette déclaration n’a rien perdu de son actualité depuis son adoption et, malheureusement, les engagements qu’elle contient sont loin d’être pleinement respectés dans le monde entier. Les droits et les libertés restent menacés et l’espace dévolu à la société civile se réduit de plus en plus dans de nombreux pays», a-t-il ajouté. L’Union européenne entend donc donner la priorité à la promotion et la défense de l’universalité des droits de l’homme ainsi qu’à la sensibilisation aux droits de l’homme tout au long de l’année.

«L’Union européenne est le premier partenaire du Sahel. Nous voulons contribuer à rendre la région plus sûre et plus forte, tout en offrant des perspectives d’avenir à ses populations, en particulier les jeunes. Pour ce faire, ensemble, nous devons allier sécurité et développement car l’un ne va pas sans l’autre.» Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker

Languages:

Pages