Délégation de l'Union européenne en Mauritanie

Lancement du projet d'Appui à la Résilience environnementale et développement durable de la ville de Nouakchott

Discours de
M. Hans Christian BEAUMOND, Chef de Coopération
Délégation de l'Union européenne en République Islamique de Mauritanie.

 

Monsieur le Ministre de l'Intérieur,
Madame la Ministre de l'énergie par intérim (Ministre de l'élevage)
Monsieur le Gouverneur, Mesdames Messieurs les élus,
Madame la Présidente de la Communauté urbaine de Nouakchott (CUN),
Monsieur le Maire de la ville de Lausanne,
Mesdames Messieurs les responsables  des services techniques et les partenaires de la coopération
Distingués invités
 

  • Le réchauffement climatique est l'un des grands défis auxquels nous avons à faire face. A quelques exceptions près, tous les  dirigeants de la planète se sont engagés pour une réduction des gaz à effets de serre, pour un développement durable, qui préserve l'avenir des  générations futures, de nos enfants à tous.
     
  • La prise de conscience de tous les habitants de la planète est nécessaire pour permettre une réduction effective des gaz à effet de serre. Cela passe par des initiatives locales, par une prise en charge par les acteurs locaux.
     
  • Le réchauffement climatique est critique pour les pays du Sahel et la Mauritanie en particulier, avec une accentuation de la sécheresse et de la  désertification dans tout le pays et de la montée des  eaux de la mer dans la zone côtière. En même temps, la Mauritanie dispose d'un formidable atout en matière d'énergies renouvelables, que la Mauritanie commence à découvrir grâce à des projets concrétisés de centrales solaires ou éoliennes.
     
  • Lors de la COP21 à Paris, parallèlement à l'engagement des chefs d'état sur la réduction des gaz à effet de serre, une initiative entre villes européennes et villes africaines s'est traduite sous forme d'une convention des maires des villes subsahariennes, dont Nouakchott fait partie, en tant que ville pilote.
     
  • Cette initiative s'est depuis concrétisée lors de la COP22 à Marrakech, avec des actions qui voient maintenant le jour, raison qui nous réunit aujourd'hui.
     
  • La réduction  des gaz à effets de serre passe en grande partie par une politique énergétique durable, à travers, d'une part, le recours croissant aux énergies renouvelables, et d'autre part, l'amélioration de l'efficience énergétique.
     
  • Il ne s'agit pas d'empêcher le recours à l'énergie; l'énergie est centrale au développement et à l'activité économique. Il s'agit de produire et consommer l'énergie de façon intelligente, pour préserver la planète et notre futur.
     
  • Ces engagements de politique énergétique se voient accorder un intérêt croissant partout dans l'agenda politique mondial, et doivent se traduire aussi au niveau local.
     
  • La Convention des Maires des villes subsahariennes est liée à un soutien de la Commission européenne intitulé "Plan d'Action pour l'Efficacité Energétique".
     
  • L'Union européenne s'engage à accompagner les villes signataires de cette convention, grâce à la mise en place et au déploiement de Plans d’Action pour l’Energie Durable et du Climat.
     
  • Je me réjouis que la Communauté urbaine de Nouakchott bénéficie de cette initiative, grâce au projet "d'Appui à la Résilience environnementale et développement durable de la ville de Nouakchott  (AREDDUN)". 
     
  • Les actions prévues dans ce projet AREDDUN visent à :
     
    • (i) Renforcer la capacité de la CUN en matière de planification Energétique et climatique;
       
    • (ii) Permettre un usage responsable des ressources naturelles, en visant le recyclage des batteries usagées;
       
    • (iii) Valoriser les énergies renouvelables et enfin
       
    • (iv) Améliorer les services énergétiques aux habitants des quartiers périphériques de Nouakchott, en utilisant l’Eclairage public solaire.
       
  • D'une façon générale, ce projet reflète aussi l'engagement de l'UE pour le développement durable et la lutte contre le changement climatique. En effet, l’Union européenne s’est engagée à allouer au moins 20% de son aide au développement à des mesures ayant des impacts forts en matière environnementale et climatique.    
     
  • Ces activités devront aussi servir de levier pour la création l'emploi, notamment des jeunes de Nouakchott, dans le domaine des emplois verts (solaire, …).     
     
  • Pour terminer, une remarque importante, la mise en place d'une planification énergétique et climatique, n'est pas une fin à soi. L'important c'est de faire vivre cet outil, à travers sa mise en œuvre concertée et coordonnée, et de l'utiliser, dans le cadre du Schéma Directeur d'Aménagement Urbain qui est parallèlement en cours de développement avec l'aide de la coopération japonaise.

 

 

Je souhaite plein succès au projet ARREDUN.

Je vous remercie.

Rubriques éditoriales: