Délégation de l’Union européenne en République du Mali

EEAS RSS Feeds

Displaying 221 - 226 of 226

Secteur : Transport routier

Contribution UE :  stimée à € 90 000 000

Date de début : Estimée à 2016

Date de fin :  Non déterminée

Bénéficiaires :                     

  • Population riveraine de la route Bourem-Kidal
  • Acteurs du secteur du transport routier (usagers, commerçants, transporteurs)

Objectifs:   Relier le Mali à la Transsaharienne côté Algérie pour favoriser les échanges commerciaux entre les deux pays et renforcer la cohésion sociale et sécuritaire des régions du nord du Mali

"Avec l'explosion démographique, la demande en eau de la ville de Bamako dépasse la production. Depuis 2009, aucune augmentation de capacité n'a été réalisée et pendant la même période le nombre d'abonnés a augmenté de 40%. Pour faire face à cette situation, il faut créer une nouvelle capacité de production d'eau de 140 000 m3/jour."

Adama Tiémoko DIARRA, PDG SOMAPEP

"Le vrai problème de Konna était l'eau, nos femmes se levaient à 5h pour aller puiser de l'eau qui n'était même pas potable. Vous imaginez ce calvaire ? En plus la défécation à l'air libre était monnaie courante avec tous les dangers de cette pratique. Grace au PACTEA tout cela est un mauvais souvenir."

Amadou GUINDO, Adjoint au Maire de la commune de Konna

"Je dépense plus de la moitié des revenus de mon moulin en gasoil qui est de plus en plus cher. L'huile de jatropha représente donc une opportunité pour réduire les charges d'exploitation de la machine."

Oumou Samaké, Propriétaire d'un moulin à Kouri

"Je me suis inspiré de deux  structures propres à la société traditionnelle bambara : le « Ndomo » (Ecole d’initiation) et le « Ndama » (entraide)."

Boubacar Doumbia, Initiateur du projet

"Le coton biologique est appelé "coton noble" dans notre  langue, car nous n'avons pas besoin de nous endetter pour acheter les produits chimiques."
 
Femmes du village producteur de coton biologique et équitable de Sibirila

Pages