Délégation de l’Union européenne en République du Mali

L'Union européenne adopte le plan d'actions de l'UE sur l'égalité des genres et l'autonomisation des femmes dans l'action extérieure 2021-2025 (GAP III)

Benin, 25/11/2020 - 15:41, UNIQUE ID: 201125_46
Statements by the HR/VP

Aujourd’hui, la Commission européenne et le Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ont présenté des plans ambitieux pour promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes à travers toute l’action extérieure de l’Union européenne (UE). Bien que des progrès significatifs mais inégaux aient été accomplis dans la promotion des droits des femmes et des filles, aucun pays au monde n'est sur la bonne voie pour parvenir à l'égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles d'ici 2030

En outre, les conséquences sanitaires et socio-économiques de la crise du COVID-19 affectent de manière disproportionnée les femmes et les filles. Par exemple, étant donné qu'une proportion plus élevée de femmes travaille de manière informelle et dans des secteurs vulnérables, leur taux de perte d'emploi est 1,8 fois plus élevé que celui des hommes. Le taux de pauvreté des femmes pourrait augmenter de 9,1%.

Pour y remédier, le nouveau plan d'actions de l'UE sur l'égalité des genres et l'autonomisation des femmes dans l'action extérieure 2021-2025 (GAP III) vise à accélérer les progrès en matière d'autonomisation des femmes et des filles et à sauvegarder les progrès réalisés en matière d'égalité des genres au cours des 25 années qui ont suivi l'adoption de la Déclaration de Beijing et son Programme d’action.

Le Haut Représentant/Vice-président, Josep Borrell, a déclaré: «Garantir les mêmes droits à tous donne du pouvoir à nos sociétés. Cela les rend plus riches et plus sûrs. C'est un fait qui va au-delà des principes ou des devoirs moraux. La participation et le leadership des femmes et des filles sont essentiels pour la démocratie, la justice, la paix, la sécurité, la prospérité et une planète plus verte. Avec ce nouveau plan d'action pour l'égalité des sexes, nous faisons pression pour des progrès plus nombreux et plus rapides vers l'égalité des sexes. » 

La Commissaire aux partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, a déclaré: "Un engagement plus fort en faveur de l'égalité des sexes est essentiel pour une reprise mondiale durable après la crise du COVID-19 et pour construire des sociétés plus justes, plus inclusives et plus prospères. Les femmes et les filles sont en première ligne de la pandémie et doivent être placées aux commandes de la reprise. En tant que Commission géopolitique sensible au genre et sensible au genre, nous voulons travailler plus étroitement avec nos États membres, ainsi qu'avec tous les partenaires, pour construire un monde véritablement égalitaire entre les sexes".

Promouvoir l'égalité des genres dans l'action extérieure de l'UE 2021-2025

Le plan d'actions pour l'égalité des sexes III fournit à l'UE un cadre politique avec cinq piliers d'action pour accélérer les progrès vers le respect des engagements internationaux et un monde dans lequel chacun a l'espace pour s'épanouir. Il fait de la promotion de l'égalité des sexes une priorité de toutes les politiques et actions extérieures; propose une feuille de route pour travailler avec les parties prenantes aux niveaux national, régional et multilatéral; intensifie l'action dans les domaines thématiques stratégiques; demande aux institutions de montrer l'exemple et assure la transparence des résultats.

 Les cinq piliers d'action en détail:

1) 85% de toutes les nouvelles actions menées dans le cadre des relations extérieures contribueront à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes d’ici 2025. Le GAP III introduit des règles strictes pour l’application et le suivi de l’intégration d’une perspective sexospécifique dans tous les secteurs. Toute aide extérieure dans tous les secteurs, y compris les infrastructures, le numérique, l'énergie, l'agriculture et les fonds mixtes, etc., devrait intégrer une perspective de genre et soutenir l'égalité des sexes.

2) Vision stratégique partagée et coopération étroite avec les États membres et les partenaires aux niveaux multilatéral, régional et national. GAP III plaide pour le développement d'une approche commune pour tous les acteurs de l'UE au niveau national et pour se concentrer sur des questions stratégiques sélectionnées. Une analyse approfondie de la problématique hommes-femmes et une étroite consultation avec les États Membres, les organisations de la société civile, les militants des droits des femmes et les jeunes fourniront une base solide pour les actions sur le terrain.

3) Le GAP III appelle à accélérer les progrès, en se concentrant sur les domaines thématiques clés d'engagement, y compris la lutte contre la violence sexiste et la promotion de l'autonomisation économique, sociale et politique des femmes et des filles. Il met un accent renouvelé sur l'accès universel aux soins de santé, la santé et les droits sexuels et reproductifs, et l'égalité des sexes dans l'éducation, ainsi que sur la promotion d'une participation et d'un leadership égaux. Il intègre également pleinement le cadre politique de l'UE sur les femmes, la paix et la sécurité, et apporte la perspective de genre dans de nouveaux domaines politiques, tels que la transition verte et la transformation numérique.

4) Prêcher par l'exemple. Le plan d'action appelle l'Union européenne à montrer l'exemple, notamment en établissant un leadership sensible au genre et équilibré entre les sexes aux plus hauts niveaux politiques et de gestion.

5) Mesurer les résultats. Le GAP III adopte une nouvelle approche du suivi, de l'évaluation et de l'apprentissage, en mettant davantage l'accent sur la mesure des résultats. L'UE mettra en place un système de suivi quantitatif, qualitatif et inclusif pour accroître la responsabilité publique, garantir la transparence et l'accès aux informations sur son aide à l'égalité des genres dans le monde. La Commission, en coopération avec le SEAE, suivra chaque année les progrès accomplis dans la mise en œuvre du GAP III.

Une approche transformatrice


Contribuer à donner aux femmes, aux filles et aux jeunes les moyens de pleinement exercer leurs droits et à accroître leur participation à la vie politique, économique, sociale et culturelle est un objectif clé du nouveau plan d'action. GAP III soutient fermement la participation et le leadership des filles et des femmes, en la promouvant, par exemple, à travers des programmes de gouvernance et des réformes de l'administration publique.

Le GAP III encouragera une approche transformatrice et intersectionnelle et intégrera le genre dans toutes les politiques et actions. Il vise à s'attaquer aux causes structurelles de l'inégalité entre les sexes et de la discrimination fondée sur le sexe, notamment en engageant activement les hommes et les garçons à remettre en question les normes et les stéréotypes de genre. Enfin, pour ne laisser personne de côté, le plan d'actions cherche à s'attaquer à toutes les dimensions croisées de la discrimination, en accordant une attention particulière, par exemple aux femmes handicapées, aux femmes migrantes et à la discrimination fondée sur l'âge ou l'orientation sexuelle.

PDF iconcque_de_presse_gapiii.pdf

Équipes éditoriales: