Délégation de l’Union européenne en République du Mali

Questions pour une consultation publique sur la programmation conjointe Mali-UE

Bamako, 11/05/2020 - 10:21, UNIQUE ID: 200511_2
Public consultations

Vous êtes Ambassadeur de l’UE au Mali et vous avez 500 milliards de CFA à dépenser sur sept ans, quelle sera votre action politique et comment organiser la coopération – trois questions pour notre avenir commun.

L’UE décidera dans les mois à venir de son programme de travail au Mali sur les prochains 7 ans, de 2021 à 2028. Nous allons discuter avec le gouvernement malien comment travailler et quoi faire, mais il nous importe aussi d’écouter les Maliens. Nous vous demandons de nous faire parvenir vos idées sur deux pages A4 maximum, en réponse aux trois questions ci-dessous. Les auteurs des idées les plus pertinentes seront invités pour un déjeuner de travail pour développer avec l’Ambassadeur et son staff ces idées. Au moins une personne devrait aller à Bruxelles pour faire de même avec nos collègues au siège. Laissez libre cours à votre imagination, quelles sont vos ambitions pour le Mali, pour le Sahel, pour l’Afrique et l’Europe, quels sont vos rêves pour vos enfants ? Faites parvenir vos réponses à l’adresse mail suivante : DELEGATION-MALI-CONCOURS@eeas.europa.eu

Date limite de soumission: le 30 juin 2020.

1) Quels sont les domaines les plus importants de dialogue politique entre le Mali et l’UE? Quelles valeurs portées par l’Union africaine, l’Union européenne, la constitution malienne et nos cultures respectives, vous semblent-elles d’une spéciale importance pour l’avenir du Mali ? Est-ce que le respect de l’état de droit, de la démocratie et des droits de l’homme doivent être au cœur de nos relations? Quelle est l’importance des questions de gouvernance, de la lutte contre la corruption, du respect des droits de la femme, de la protection de l'environnement, … ? Merci de justifier votre réponse.

2) A votre avis dans quels domaines l’UE devrait-elle intervenir sur les sept prochaines années ? Les principaux secteurs qui ont été soutenus jusqu'à présent sont infrastructures (routes, eau), agriculture, éducation, décentralisation, réforme de l'Etat, droits de l’Homme et société civile, sécurité et environnement. Nous pensons à de nouveaux secteurs : digitalisation, les entreprises privé, la qualité de la vie en ville, les déchets pour ne citer que quelques exemples. Quels sont pour vous les trois domaines d’intervention prioritaires et pourquoi ? Quels sont les avantages pour le Mali et pour l’Europe et faites le lien avec vos réponses à la première question?

3) Comment organiser l’appui de l’UE ? Pensez-vous que l’appui de l’Union européenne doit passer majoritairement par l’appui direct au budget de l’Etat. Si oui, sous quelles conditions? Faut-il plutôt financer directement des ONG et/ou des projets ? Transfert direct de cash aux citoyens ? Soutenir le secteur privé ? Merci de justifier votre réponse – quels sont les avantages et inconvénients d’une formule par rapport à une autre?

Équipes éditoriales: