Délégation de l’Union européenne en République du Mali

SEMAINE EUROPEENNE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Dans le cadre de la Semaine européenne sur les changements climatiques, l'Union européenne au Mali organise le jeudi 29 juin une visite de terrain sur le thème «Aidons le climat, protégeons nos forêts, optons pour les énergies renouvelables».

Elle a rassemblé la population de N'Tjiba, les structures nationales impliquées dans la lutte contre les changements climatiques et les représentants de la Délégation de l’Union européenne et des Etats membres de l’UE présents au Mali.
La visite à N'Tjiba d'un mini-réseau hybride, permet de visualiser l'engagement de la population malienne dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques. «L'électrification rurale est une priorité pour le développement des communes et en même temps, le choix d'une source énergétique renouvelable est un signal, pour tous, de votre désir de protéger votre environnement et de participer à l'effort mondial de lutte contre les changements climatiques» a insisté la Chef de coopération de la Délégation de l'UE, Mme Cécile Tassin-Pelzer, lors de son discours d'ouverture.

Le réseau installé à N'Tjiba est basé sur une mini-centrale photovoltaïque d'une puissance installée de 50 kWc couplée à un générateur diesel de 30 KVA et fournissant de l'électricité 18h sur 24h. A ce jour 135 connexions au réseau alimentent en électricité des ménages, des boutiques et des centres sociaux (cliniques, écoles, radios…). Elle a également permis la mise en place d'un éclairage public facilitant la vie nocturne et améliorant la sécurité de la population.

La mise en place de ce réseau électrique est financée de manière conjointe par la commune de N'Tjiba, l'opérateur de la centrale (ACCESS SA) et le programme «Energising Development» (EnDEV). EnDEV est un programme multi-bailleurs auquel participent 4 pays européens (Pays-Bas, Allemagne, Royaume Unis et Suède). Il s'agit donc à la fois d'un bon exemple d'appui européen dans la mise en œuvre de la Contribution déterminée au niveau national, mais surtout d'un modèle d'engagement dynamique des communes dans le développement durable et l'intérêt des citoyens. Cet engagement de la commune montre clairement que le processus de décentralisation au Mali va de l'avant.

L'Union européenne a profité de cet évènement, pour commémorer le 60ème anniversaire du traité de Rome, acte fondateur de l'Union européenne. En 1957, ce traité, signé par 6 pays, avait pour objectif de créer une union douanière. Le traité de Rome est également à l'origine du Fonds de développement européen (FED) auquel contribuent l'ensemble des Etats membres de l'UE. Depuis le traité de Rome, plus de 450 programmes ont été réalisés grâce au FED, et ce pour un total de plus de 2 300 milliards de FCFA. La protection des ressources naturelles et la lutte contre les changements climatiques font l'objet de programmes spécifiques, mais sont surtout intégrés de manière transversale dans l'ensemble des programmes.

Cette commémoration s'est faite à travers la plantation de 60 arbres présentant des caractéristiques différentes et adaptés aux conditions climatiques de N'Tjiba. Il s'agit entre autre de pieds de baobab fournissant le jus de «pain de singe», de gommiers dont les racines fertilisent les sols, de néré dont le fruit est la base du «Soumbala» et du moringa aux nombreuses vertus nutritives et thérapeutiques. La commune de N''Tjiba a pris soin de choisir un lieu qu'elle souhaitait déjà reboiser. Cette action n'est donc que le début d'une plus grande plantation d'arbres afin de préserver la couverture arborée de la commune.

Rubriques éditoriales: