Delegation of the European Union to Liberia

Il est temps d'agir pour la nature

05/06/2020 - 07:53
News stories

La biodiversité est à l’origine de toute vie, tant sur terre que dans l’eau. Elle influe sur la santé humaine: elle fournit l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons et la nourriture que nous mangeons, elle nous permet de développer des médicaments et une résistance naturelle aux maladies, et elle contribue à atténuer le changement climatique. L’émergence du COVID-19 a montré que lorsque nous détruisons la biodiversité, nous détruisons le système qui soutient la vie humaine même. La nature nous envoie un message. Cette année, le thème de la Journée mondiale de l’environnement est justement la biodiversité, une préoccupation à la fois urgente et existentielle. La protection de la nature et l’inversion de la dégradation des écosystèmes sont au cœur du pacte vert pour l’Europe et constituent la raison d’être de la nouvelle stratégie de l’UE en matière de biodiversité pour 2030.

La modification d’un seul élément de la chaîne de la biodiversité peut avoir une incidence sur l’ensemble du vivant, ce qui pourrait avoir des conséquences négatives. Les activités humaines, y compris la déforestation, le fait d’empiéter sur les habitats sauvages, l’intensification de l’agriculture et l’accélération du changement climatique ont poussé la nature au-delà de ses limites. La perte de la biodiversité aura de graves conséquences pour l’humanité, et entraînera notamment l’effondrement des systèmes alimentaires et de santé.

La population mondiale d’espèces sauvages a chuté de 60 % au cours des 40 dernières années. Au moins 40 % de l’économie mondiale et 80 % des besoins des populations pauvres dépendent de ressources biologiques. La perte de biodiversité est donc, avec le changement climatique, la plus grave menace environnementale au niveau mondial, les deux phénomènes étant inextricablement liés. 

 

La lutte contre le changement climatique et la dégradation de l’environnement est un problème mondial qui appelle une réaction mondiale.  Le pacte vert pour l’Europe vise à lutter contre le changement climatique, à préserver la biodiversité, les océans et les forêts, à promouvoir l’agriculture durable et la sécurité alimentaire, à réduire la pollution et à développer des villes vertes et l’économie circulaire. 

 

Élément essentiel du pacte vert pour l’Europe, la stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030 prévoit de protéger 30 % des surfaces terrestres et maritimes de l’UE et de garantir un partage équitable des bénéfices tirés de l’utilisation des ressources génétiques liées à la biodiversité, en plaçant l’UE dans une position de chef de file dans le monde. 

 

Dans un monde où l’utilisation des matériaux devrait doubler d’ici 2060, nous devons également veiller à exploiter les ressources de manière plus efficace et à augmenter la part de matériaux issus du recyclage. Le nouveau plan d'action de l'Union européenne en faveur de l'économie circulaire, autre fondement essentiel du pacte vert pour l’Europe, vise à rendre notre économie adaptée à un avenir vert, à renforcer notre compétitivité tout en protégeant l’environnement et à donner de nouveaux droits aux consommateurs.

 

Les efforts de l’UE ne pourront aboutir que s'ils conduisent à une transition mondiale vers une économie qui soit juste, neutre pour le climat, circulaire et efficace dans l’utilisation des ressources, et qui respecte la nature. La crise liée au COVID-19 n’a pas changé la donne. Dans sa réaction globale face au COVID-19, l’UE est déterminée à défendre ses objectifs stratégiques en matière d’environnement et de changement climatique, tels que définis dans le pacte vert pour l’Europe, qui non seulement reste valable, mais plus important que jamais.

 

Initiatives environnementales soutenues par l’UE — Exemples de réussite

 

L’histoire de Le Thi Trang — Vietnam

Le Thi Trang a agi en faveur de la protection de la nature. Elle est parvenue à mobiliser sa communauté pour protéger la péninsule vietnamienne de Son Trala contre le développement incontrôlé du tourisme, sauvant ainsi la plus grande population de douc (Pygathrix nemaeus) du pays. Trang est l’un des 10 «héros des points chauds de la biodiversité» reconnus par le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques soutenu par l’UE, et qui consacrent leur vie à la protection de la biodiversité.  

«Je suis convaincue qu’en leur donnant les moyens d’agir, les jeunes peuvent jouer un rôle déterminant dans la préservation de la vie sauvage.  Je m’emploierai ainsi à encourager et à soutenir les jeunes défenseurs de l’environnement vietnamiens dans leurs projets professionnels, explique La Thi TrangCliquez ici pour lire l’histoire de Trang.

 

Trang avec des collègues de Son Traa Nature © GreenViet

 

Protection des ressources des zones humides au Sahara

Le projet de «Renforcement d’Expertise au Sud du Sahara sur les Oiseaux et leur Utilisation Rationnelle en faveur des Communautés et de leur Environnement» (RESSOURCE), soutenu par l’UE, vise à améliorer la gestion des ressources naturelles dans les grandes zones humides du Sahel, où les populations locales retirent de nombreux avantages de ces ressources, notamment dans les domaines de la sécurité alimentaire et du développement local. Les oiseaux d’eau constituent la principale ressource naturelle visée par le projet. Le projet «RESSOURCE», coordonné par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), est une initiative commune visant à garantir un environnement durable. Informations sur le programme RESSOURCE (en français).

 

L’histoire de Nirina — Madagascar

Nirina, femme d’affaires et mère célibataire à Madagascar, suit une formation pour apprendre à élever de la volaille et éviter ainsi de devoir chasser des animaux sauvages pour nourrir sa famille. Grâce au programme de gestion durable des espèces sauvages, l’UE aide Nirina à améliorer sa sécurité alimentaire et lui permet de contribuer à la protection et à l’exploitation durable de la faune sauvage.

«Ce que je trouve très difficile, c’est d’élever mes deux filles seule... Puis j’ai été invitée à suivre une formation à l’élevage de poulets. Si le projet fonctionne bien, nous n’aurons plus à nous inquiéter de savoir comment nous allons nous nourrir et nous gagnerons également de l’argent. J’espère que nous ferons des émules.», explique Nirina. Cliquez ici pour découvrir son témoignage:

 

Garantir l’accès à l’eau potable et à des systèmes sanitaires à Kiribati

Parmi les principaux objectifs du pacte vert pour l’Europe, il y a la lutte contre la crise environnementale, en particulier la lutte contre la pollution de l’air, de l’eau et des sols. L'eau potable doit être disponible en quantité suffisante, accessible, d'une qualité acceptable et d'un coût abordable pour tous, sans discrimination. Cependant, malgré les progrès accomplis, des milliards de personnes n'ont toujours pas accès à l'eau potable et à des systèmes sanitaires. Un nouveau partenariat vient d’être lancé entre l’UE, l’UNICEF et le gouvernement de Kiribati pour améliorer l’accès à l’eau, à des systèmes sanitaires et à une meilleure hygiène pour les communautés vivant sur les îles les plus reculées des Kiribati.

 

Les délégations agissent pour la nature

Les délégations de l’UE sont également déterminées à agir pour la nature, dans la mesure où elles contribuent à mettre en œuvre le pacte vert pour l’Europe dans le cadre de nos partenariats dans le monde entier.

Rubriques éditoriales: