Delegation of the European Union to the Lao PDR

Afghanistan: déclaration du haut représentant Josep Borrell sur la situation actuelle

Bruxelles, 12/08/2021 - 20:56, UNIQUE ID: 210812_6
Statements by the HR/VP

L’offensive militaire en cours des talibans est en contradiction directe avec leur engagement déclaré en faveur d'un règlement négocié du conflit et du processus de paix de Doha. L’UE condamne les violations toujours plus nombreuses du droit international humanitaire (DIH) et des droits de l'homme, en particulier dans les territoires et les villes sous contrôle des talibans.

L’UE demande aux talibans de reprendre immédiatement des pourparlers réguliers, structurés et portant sur le fond et appelle à un arrêt immédiat des violences actuelles ainsi qu’à un cessez-le-feu global et permanent. Ces attaques incessantes causent des souffrances inacceptables aux citoyens afghans et entraînent une augmentation du nombre de déplacés internes et de personnes quittant l’Afghanistan en quête de sécurité.

Nous encourageons la République islamique d’Afghanistan à régler les différends politiques, à augmenter la représentation de toutes les parties prenantes et à dialoguer avec les talibans dans un esprit d’unité.

L’UE entend maintenir son partenariat et soutenir le peuple afghan. Toutefois, ce soutien sera subordonné à un règlement pacifique et inclusif et au respect des droits fondamentaux de tous les Afghans, y compris les femmes, les jeunes et les membres de minorités. Il est essentiel que les avancées considérables obtenues par les femmes et les filles au cours des deux dernières décennies soient préservées, notamment en ce qui concerne l'accès à l’éducation. Dans le cas contraire, s’ils prennent le pouvoir par la force et rétablissent un émirat islamique, les talibans ne seront pas reconnus et subiront l’isolement, le manque de soutien international et la perspective d’un conflit persistant et d’une instabilité prolongée en Afghanistan.

Languages: