European Union Office in Kosovo 
European Union Special Representative in Kosovo

Liban : en réponse à l’explosion dans le port de Beyrouth, l’Union européenne, les Nations Unies et le Groupe de la Banque mondiale lancent un cadre de réforme, de relèvement et de reconstruction d’une durée de 18 mois

Beyrouth, 04/12/2020 - 14:22, UNIQUE ID: 201204_46
Press releases

Quatre mois après l’explosion dramatique du 4 août, qui a dévasté le port de Beyrouth, l’Union Européenne, les Nations Unies et le Groupe de la Banque mondiale ont organisé une conférence de presse virtuelle pour lancer un plan, totalement inédit et « axé sur la population », afin d’aider le Liban à répondre aux besoins urgents des habitants mais également à s’atteler aux défis de la gouvernance, du relèvement et de la reconstruction.

Le cadre de réforme, de relèvement et de reconstruction (ou « 3RF »), d’une durée de 18 mois, entend remédier aux besoins urgents des populations victimes de cette explosion, qui a fait plus de 200 morts et au moins 6 500 blessés et détruit des milliers d’habitations et d’actifs dans la capitale du pays. Cette réponse globale est une passerelle entre l’action humanitaire immédiate et les efforts de relèvement et de reconstruction à moyen terme destinés à placer le pays sur une trajectoire de développement durable. Elle est aussi guidée par les principes généraux de transparence, de responsabilité et d’inclusion.

Le cadre 3RF poursuit trois grands objectifs : un relèvement axé sur les populations, pour répondre aux besoins vitaux, restaurer les moyens de subsistance, améliorer la justice sociale pour tous et garantir un processus décisionnel participatif ; la reconstruction des actifs, services et infrastructures essentiels, donnant accès égal à tous à des services de base de qualité et facilitant une reprise économique durable ; et la mise en œuvre de réformes indispensables pour rétablir la confiance, soutenir les efforts de reconstruction et améliorer la gouvernance.

L’ambassadeur de l’Union Européenne au Liban, Ralph Tarraf, la coordonnatrice spéciale adjointe pour le Liban et coordonnatrice résidente et humanitaire des Nations Unies pour le Liban, Najat Rochdi, ainsi que le directeur régional de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient, Saroj Kumar Jha, se sont exprimés lors de la conférence organisée à la Maison des Nations Unies à Beyrouth.

« Le cadre 3RF, conçu avant tout pour le peuple, a pour objectifs de répondre à leurs besoins essentiels, sauvegarder leurs droits élémentaires et leur permettre de faire entendre leurs voix dans le processus décisionnel », a déclaré Mme Rochdi, en mettant en avant une approche participative et inclusive qui a impliqué les principales parties prenantes, y compris la société civile, depuis la planification à la mise en œuvre. « Le cadre 3RF propose une vision pour “reconstruire en mieux” et un plan pour prévenir toute nouvelle catastrophe humanitaire à grande échelle. »

M. Tarraf a souligné la nécessité absolue de restaurer la confiance du peuple libanais dans les institutions publiques pour réussir le relèvement et la reconstruction. Pour cela, le gouvernement doit assumer ses responsabilités et adopter de manière urgente des réformes structurelles crédibles : « Le Liban doit se doter d’un nouveau modèle de gouvernance garantissant que les institutions étatiques servent effectivement les habitants et s’attèlent aux innombrables crises qui touchent le pays. »

Le cadre 3RF suit deux axes parallèles : l’axe du relèvement socioéconomique (« Axe 1 »), pour répondre urgemment aux besoins des populations les plus vulnérables et des petites entreprises mises à mal par l’explosion ; et l’axe de la réforme et de la reconstruction (« Axe 2 »), mettant l’accent sur des réformes fondamentales en vue de régler les problèmes liés à la gouvernance et au relèvement du Liban, préalables indispensables pour mobiliser une aide internationale en vue de la reconstruction au-delà de l’axe du relèvement.

« Il est absolument crucial d’acheminer l’aide directement au peuple et aux entreprises libanaises touchées par l’explosion. À cet effet, un mécanisme de financement pour le Liban (LFF) sera mis en place afin de recueillir les fonds des donateurs en appui au déploiement du cadre 3RF », a précisé Saroj Kumar Jha. « Ce mécanisme s’attachera à répondre aux besoins immédiats des ménages pauvres et vulnérables pour les aider à rebondir, soutenir les programmes de relèvement des entreprises, promouvoir des formules de collaboration inclusive avec la société civile et préparer le terrain pour les réformes et la reconstruction. Il reposera sur un ensemble de modalités de mise en œuvre flexibles et non étatiques, associées à un strict suivi fiduciaire et une supervision indépendante de l’utilisation des fonds alloués. »

Plaçant le peuple au cœur de la réponse, le cadre 3RF s’articule autour de quatre piliers stratégiques : améliorer la gouvernance et la responsabilité ; développer les emplois et les opportunités ; promouvoir la protection sociale, l’inclusion et la culture ; et améliorer les services et les infrastructures. Chaque pilier définit un ensemble d’objectifs stratégiques et de domaines prioritaires en ce qui concerne aussi bien l’axe du relèvement et que celui de la réforme et de la reconstruction.

L’Union européenne, les Nations Unies et le Groupe de la Banque mondiale restent déterminés à accompagner durablement les Libanais et à les aider à reconstruire leur pays en mieux.

Équipes éditoriales: