European Union Office in Kosovo 
European Union Special Representative in Kosovo

Des Européennes et des Européens qui font la différence et qui sont source d'inspiration pour nous tous

05/03/2020 - 17:07
From the blog

Lors des déplacements que j'ai récemment effectués dans les Balkans occidentaux, j'ai eu l'occasion de rencontrer des personnes exceptionnelles et remarquables, issues de tous les horizons. Je mets généralement l'accent sur les réunions que je tiens avec les dirigeants politiques. Mais aujourd'hui, je souhaiterais mettre en évidence les échanges que j'ai eus avec la population de la région: de jeunes militants qui aspirent à un air plus propre et une région plus verte ainsi que des femmes mues par la volonté de bâtir notre avenir européen commun et luttant pour jouer un rôle accru dans la résolution des conflits. J'émets le vœu que toutes ces personnes, qui ont de grandes idées, des compétences, du talent et de la détermination, joueront un rôle déterminant pour faire avancer le processus d'adhésion de la région à l'UE. Il est nécessaire qu'elles jouent ce rôle si nous voulons que ce processus aboutisse.

 

L'Union européenne n'est pas complète sans les Balkans occidentaux et leur population, qui font la différence dans la région et au-delà.

Si nos politiques semblent souvent compliquées, en réalité, elles ne le sont pas. Adhérer à l'UE signifie "construire l'UE chez soi", en Albanie, en Bosnie‑Herzégovine, au Monténégro, en Serbie, au Kosovo et en Macédoine du Nord. La mesure dans laquelle nos partenaires des Balkans occidentaux parviendront à "construire l'UE chez eux" ne dépend pas seulement des résultats obtenus par les gouvernements et les institutions de l'UE. Si cet aspect est essentiel, la véritable réussite à cet égard dépend de la mobilisation des citoyens de ces sociétés et des actions qu'ils mènent pour façonner une société dans laquelle eux-mêmes et leurs enfants pourront prospérer.

Dans ce contexte, je suis très fier de la campagne consacrée à des citoyennes des Balkans occidentaux, appelée "Europeans making a difference" (Des Européennes qui font la différence), que nous avons menée récemment.

Voilà exactement ce que permet cette campagne: fournir une plateforme aux personnes - dans ce cas des femmes des Balkans occidentaux - qui font bouger les lignes, inspirent les autres et leur ouvrent des portes.

Dans le cadre de notre travail, nous rencontrons tous les jours des Européennes et des Européens qui font la différence. Grâce à cette campagne, nous souhaitons mettre en lumière leur histoire, et ce, non seulement parce qu'il s'agit de destins humains qui sont remarquables et authentiques, mais également parce qu'ils ne sont pas suffisamment connus dans les États membres de l'UE, ni assez visibles dans les Balkans occidentaux.

Si la célébrité est importante à l'ère des médias sociaux, si célébrité est synonyme de pouvoir - comme le disent les experts -, alors nous voulons que les scientifiques soient célèbres et influents. Nous voulons que les personnes qui luttent pour des sociétés égalitaires soient connues, de même que celles qui soutiennent l'esprit d'entreprise et permettent aux populations de prospérer. Nous voulons des champions qui considèrent qu'il est de leur devoir de rendre ce qu'ils ont reçu en devenant célèbres et des artistes exceptionnels qui défendent ce qui est juste - toutes ces personnes bâtissant des sociétés qui n'imposeront de limites à personne. À propos de limites, il n'en existe aucune pour des jeunes femmes déterminées comme Mrika, du Kosovo, qui a décidé de gravir les "sept sommets", c'est-à-dire la plus haute montagne de chaque continent, avant ses 18 ans - et qui a réussi!

Je l'ai dit à de nombreuses reprises, et je continuerai à le répéter: l'UE n'est pas complète sans les Balkans occidentaux. Pour parachever l'UE, pour la rendre plus forte et plus prospère, nous avons besoin de personnes comme les protagonistes de nos campagnes: Selma Prodanović (Bosnie-Herzégovine), Nataša Kovačević (Serbie), Tamara Todevska (Macédoine du Nord), Detina et Argita Zalli (Albanie), Mrika Nikçi (Kosovo) et Maja Raičević (Monténégro).

Nous avons pleinement conscience des défis qui se posent dans les Balkans occidentaux ainsi que des transformations qui seront nécessaires pour "construire l'UE" dans cette région. Nous avons absolument besoin des protagonistes de notre campagne pour pouvoir procéder à ces transformations et inciter les autres à y participer. Leurs connaissances et leur contribution sont indispensables pour "construire l'UE" dans les Balkans occidentaux.

Leurs histoires me rappellent pourquoi le chemin de l'adhésion des Balkans occidentaux à l'UE est si important pour nous tous en Europe. C'est un processus qui concerne les citoyens et qui est mené pour eux.

Ce processus doit être mené à bonne fin - dans l'intérêt supérieur de l'ensemble de la population en Europe.