European Union Office in Kosovo 
European Union Special Representative in Kosovo

Plus de coopération et de coordination judiciaire : Première session du comité de coordination de la chaine pénale – soutenue par EUCAP Sahel Niger

19/08/2019 - 11:13
News stories

En collaboration avec le Ministre de la Justice, la Mission EUCAP Sahel Niger a organisé à Niamey du 15 au 16 août 2019 une 1ère session de travail du comité de coordination de la chaine pénale. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, son Excellence Marou Amadou, ainsi que par le Chef de Mission EUCAP Sahel Niger.

photo de famille du comité de coordination

Plusieurs Haut-cadres et représentants de l’administration judiciaire et policière ont pris part à ces assises qui sont prévues deux fois l’année. L’objectif majeur assigné au comité de coordination est d’assurer la concertation, la coopération et la coordination entre les services intervenant dans la répression des infractions pénales plus particulièrement des infractions liées aux terrorisme, la criminalité organisée et à la traite des personnes.

Au cours de deux jours, les acteurs de la chaine pénale ont débattu sur les voies et moyens d’améliorer la cohérence de la chaine pénale pour rendre la justice plus efficace, crédible et accessible aux justiciable afin de mieux protéger des droits et des libertés des individus. Des discussions ont porté également sur la politique nationale de la chaine pénale pour fixer des orientales générales de la justice répressive au Niger qui concerne principalement des procureurs et dont tous les magistrats doivent être informés

cérémonie d'ouverture

Au terme des travaux, plusieurs recommandations ont été formulées à l’endroit des autorités judiciaires dont principalement la nécessité d’impliquer le comité de coordination nationale de la chaine pénale pour préparer des reformes pénale à intervenir. « En effet, les citoyens veulent une justice accessible, compréhensible, rapide et égale pour tous », a dit le Ministre de la Justice, Marou Amadou, dans ses propos. Abordant le terrorisme, il a indiqué que les menaces émanant des groupes terroristes appellent à plus de responsabilité et de coopération : « La création du Pôle judiciaire spécialisé en matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé est une des réformes majeures auxquelles je faisais tantôt allusion. En effet une meilleure prise en charge du phénomène complexe du terrorisme nécessite que la poursuite, l’instruction et le jugement des dossiers de terrorisme soient confiés à des enquêteurs et des magistrats spécialisés. »

Dans le cadre de son mandat, EUCAP Sahel Niger est aux côtés du Niger et accompagne le pays dans vaste programme de réforme et de modernisation du système judiciaire pour le rendre plus performant, plus accessible et plus protecteur des droits et des libertés des personnes. « A cet égard, il est important de souligner à quel point, plus que jamais, la Mission Eucap Sahel Niger inscrit sa démarche dans le souci plus large d’un rapprochement entre les forces de sécurité intérieure (FSI) et la société civile nigérienne », a confirmé Frank Van der Mueren lors de la cérémonie officielle. « Une indispensable relation de confiance doit en effet plus que jamais les unir afin d’entretenir et de renforcer une sécurité pleinement durable. »

La prochaine réunion de ce genre devrait se tenir début de l’année 2020.

Editorial Sections: