European Union Office in Kosovo 
European Union Special Representative in Kosovo

Les jeunes informés et les maîtres artisans équipés. Le Sénégal Oriental à l’honneur !

04/02/2019 - 16:16
News stories

La caravane "Tekki Fii" ("Réussir ici" en langue wolof) a sillonné les régions de Tambacounda et Kédougou du 14 au 26 janvier 2019 pour sensibiliser les jeunes de ces deux régions, situées à l’extrême Est du Sénégal, sur les opportunités de réussite, de formation et d’emplois. Ce fut aussi l'occasion de procéder à la remise des équipements attribués aux maîtres artisans de Kédougou dans le cadre du projet "Développer l'emploi au Sénégal".

Cérémonie de remise des équipements à Kédougou

La région de Kédougou se trouve à plus de 700 km de Dakar. En dépit de la distance et de l’état des routes, l’unité mobile de la caravane "Tekki Fii" a visité et informé les habitants d'une quinzaine de localités des régions de Tambacounda et Kédougou, sur les formations, les possibilités d’accès au financement et les structures d’appui à l’insertion et à l’emploi existantes dans la région.

Pour les Tambacoundois, "Tekki Fii" est connue : il s’agit du deuxième passage de la caravane. Mais pour les jeunes Kédovins c’est une première !

L’occasion était trop belle ! Durant la caravane, 30 maîtres artisans venus de Saraya, Salémata, Dindéfelo et Kédougou se sont vus remettre des équipements, lors d'une cérémonie.

5 métiers ont été sélectionnés par la Chambre des métiers de Kédougou pour bénéficier de ces appuis en équipements et en formations : Transformation de produits agro-alimentaires, Plomberie, Mécanique automobile, Menuiserie métallique et Fabrication d’outillage et de machinerie agricole.

Les Maitres artisans forment chacun au moins 6 apprenti(e)s qui iront vers la certification au terme de 18 mois d’apprentissage pratique et théorique en alternance dans les ateliers et dans les établissements de formation professionnelle.

Développer la région grâce aux achats locaux

L’innovation, c’est que l’essentiel des équipements fournis aux artisans a été fabriqué par les artisans de la région. Les tenues de travail ont quant à elles été réalisées par les filières couture/habillement des centres de formation professionnelle. Le projet a privilégié les achats locaux en valorisant le savoir-faire des artisans et des établissements. Cette initiative a été très positivement reçue par les autorités locales et par tous les acteurs impliqués.

Pour certains, il s’agissait d’une première expérience de commande publique qui mène, assurément, vers une plus grande professionnalisation des pratiques et services rendus.

Editorial Sections: