European Union Office in Kosovo 
European Union Special Representative in Kosovo

UE-Sri Lanka: cinquième réunion du groupe de travail sur la bonne gouvernance, l’état de droit et les droits de l’homme

Brussels, 01/10/2021 - 18:23, UNIQUE ID: 211001_10
Joint Press Releases

Le cinquième groupe de travail sur la gouvernance, l’état de droit et les droits de l’homme s’est réuni à Colombo le 29 septembre 2021.

La réunion du groupe de travail s’est tenue dans le cadre des échanges bilatéraux réguliers entre l’Union européenne (UE) et Sri Lanka. Au cours de la réunion d’une journée, qui s’est déroulée dans un climat cordial et ouvert, les deux partenaires ont réaffirmé leur attachement à la bonne gouvernance, au respect de l’état de droit et à la protection des droits de l’homme. Ils ont discuté des intérêts communs relatifs à la protection et à la promotion des libertés et des droits fondamentaux et sont convenus de poursuivre la coopération sur les questions pertinentes.

L’UE et Sri Lanka ont échangé leurs expériences de gestion de la pandémie de COVID-19. Sri Lanka a apprécié la contribution de l’UE à COVAX, qui soutient l’équité en matière de vaccins et profite aux pays en développement.

L’UE a réaffirmé l’importance que revêt la promotion de l’inclusion sociale, économique et politique par la justice, la réconciliation et l’obligation de rendre des comptes. Les deux parties ont discuté du 20e amendement, de l’indépendance du pouvoir judiciaire, de la séparation des pouvoirs et des travaux en cours des institutions indépendantes. Elles ont réaffirmé l’importance du bon fonctionnement de ces institutions. 

Sri Lanka a informé l’UE de l'avancement du vaste programme de réforme juridique entrepris par le ministère de la justice, au moyen de processus consultatifs qui ont réuni des fonctionnaires, des experts du secteur et des membres du barreau officiel et non officiel. L’UE a encouragé Sri Lanka à envisager un vaste processus de consultation dans le cadre de ces travaux.

L’UE et Sri Lanka se sont accordés à estimer qu'il importait d’associer la société civile et de lui donner l’espace nécessaire pour pouvoir agir dans toute sa diversité. L’UE a précisé qu'elle était disposée à soutenir Sri Lanka dans ces efforts.

Le groupe de travail a examiné les questions liées aux minorités et les mesures visant à lutter contre les discours de haine. Sri Lanka a souligné la composition pluraliste du pays, où les droits de toutes les communautés sont garantis sur un pied d'égalité par la Constitution. 

Sri Lanka a fait le point sur les mesures en cours visant à réviser la loi sur la prévention du terrorisme et a réaffirmé son engagement à l’aligner sur les règles et les normes internationales dans le cadre d’un processus assorti d’échéances. L’UE et Sri Lanka sont convenus de faire le point sur les progrès réalisés à cet égard d’ici la prochaine réunion de la commission mixte UE-Sri Lanka, qui se tiendra début 2022. La nécessité de veiller au respect des règles et des normes internationales en matière de droits de l’homme dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent a également été soulignée.

L’UE a réaffirmé son opposition à la peine de mort en toutes circonstances. Tout en accueillant favorablement le maintien du moratoire, elle a encouragé Sri Lanka à prendre des mesures en vue de l’abolition formelle de la peine capitale.

Les deux parties ont discuté de la coopération avec le Conseil des droits de l’homme, y compris les organes conventionnels, les procédures spéciales et l’examen périodique universel. Elles sont convenues d’œuvrer au renforcement de la coopération dans les enceintes multilatérales, y compris en ce qui concerne la réalisation des ODD d’ici à 2030 dans le cadre des Nations unies.

Le groupe de travail était coprésidé par Mme Manisha Gunasekera, directrice générale «Europe» du ministère sri-lankais des affaires étrangères, et M. Ioannis Giogkarakis-Argyropoulos, chef de la division «Asie du Sud» du Service européen pour l’action extérieure.

Languages:
Tags: