Delegation of the European Union to Kazakhstan

EU supported Night of Ideas 2018 in Astana

30/01/2018 - 08:20
News

On January 25, the Night of Ideas focusing on the theme "Power to the imagination" took place in Astana. The event, supported by the European Union, gathered people from diverse backgrounds- intellectuals, researchers, artists to exchange new ideas in different fields. The Head of Finance and Contracts Section of the EU Delegation to Kazakhstan Michel Van Hecke delivered his welcoming speech during the opening.

On January 25, the Night of Ideas focusing on the theme "Power to the imagination" took place in Astana. The event, supported by the European Union, gathered people from diverse backgrounds- intellectuals, researchers, artists to exchange new ideas in different fields. The Head of Finance and Contracts Section of the EU Delegation to Kazakhstan Michel Van Hecke delivered his welcoming speech during the opening.

Mesdames et Messieurs, Chers collègues,

Je suis vraiment heureux d’assister à cette manifestation aujourd’hui au nom de la délégation de l’Union européenne au Kazakhstan. Nous aimerions présenter des excuses, l’ambassadeur Hristea ne pouvant pas être ici ce soir, mais même les ambassadeurs ont droit à un congé de temps à autre.

Je tiens particulièrement à adresser ma plus chaleureuse gratitude à l’ambassade de France et à travers eux toutes les personnes impliquées dans cette belle initiative originale. Merci à tous pour l’organisation et de nous permettre de participer à un tel événement.

En tant que diplomate et fonctionnaire de l’UE, j'aimerais saisir cette occasion pour vous dire que cette année est un véritable tournant pour l’Europe, tant pour ses citoyens que pour ses institutions. Pourquoi ? Bien sur l'attention sera sans aucun doute plutôt dirigée sur les négociations concernant le Brexit ou le règlement d'autres problèmes internes mais parce qu’en 2018, l’Union européenne célébrera le lancement officiel de l’Année européenne du patrimoine culturel. Cela fournit une occasion pour nous, Européens, de redécouvrir la véritable nature de notre culture européenne qui s’inscrit dans notre patrimoine et histoire commun mais aussi tisser des liens avec d'autres cultures, comme celle riche du Kazkahstan.

Nous devons utiliser cet héritage culturel commun en tant que pont solide entre tous les Européens, en tant qu’expression de nos valeurs communes. Cette «Unité dans la diversité» de notre culture et de l’identité de l’Europe est grande force et non une faiblesse. L’Europe peut tirer parti de cet atout pour créer une plus grande durabilité, plus de cohésion et de plus de justice sociale. Mais aussi une Europe créative, qui est ouvert pour les échanges et le dialogue avec les autres cultures du monde, y compris avec le Kazakhstan.

Permettez-moi de partager avec vous ce que signifie ce sentiment européen pour moi. Je suis né en Belgique et ai grandi dans un pays trilingue. J'ai vécu toute ma jeunesse dans le quartier ou se situent les institutions européenne à Bruxelles. Je travaille pour une organisation supranationale, multiculturelle et en tant que diplomate de l’Union  j’ai passé déjà quelques années de ma carrière en dehors de l’Europe. Tout cela m’a donné une perspective différente. Cela me permet de regarder l’Europe comme un  ensemble plutôt que comme une simple addition de différents États-nations. J’ai toujours vu l’Europe comme étant une grande communauté. Une communauté de pays,  de peuples et de cultures qui ont bien plus en commun que certains d’entre nous pouvons le penser.

L’Europe est beaucoup plus qu’une entité géographique, économique ou un partenariat, une alliance militaire. Je suis fermement convaincu que notre culture partagée est l’élément essentiel d’un instrument européen. Sans la culture, le projet européen est un exercice sans âme. En période difficile comme aujourd’hui, il est donc essentiel de reconnaître que notre culture commune doit être au cœur même du projet européen. «Recommençons aussi par la culture», a exhorté le président Macron dans son discours visionnaire sur l’Europe, présenté en septembre dernier dans un endroit très symbolique à Athènes. Nous saluons l’initiative conjointe des ministres français Nyssen et allemand Grütters  de discuter, lors de la foire du livre de Francfort en 2017, sur les moyens de relancer l’Europe à travers la culture. L’Année européenne du patrimoine culturel constitue une plateforme idéale pour la mise en œuvre de cette initiative et pour donner plus d'importance à la culture dans le cadre du débat actuel sur l’avenir de l’Europe.

L’Année européenne du patrimoine culturel, qui vient d’être entamée, nous donne une occasion idéale de transformer cet élan politique en actions concrètes. Le patrimoine culturel de l’Europe est notre plus grand cadeau au monde. Nous devons le célébrer et le partager;  l'explorer et l'apprécier ! Nous devons également utiliser les événements comme la Nuit des idées qui constituent une source d’inspiration pour de nouvelles créations et de nouvelles connexions entre l’Union européenne et le Kazakhstan et à rapprocher l’Union de ses citoyens, non seulement pour les citoyens Européen, mais aussi ceux du Kazakhstan qui sont friands de culture.

Je vous remercie de votre attention.

Editorial Sections:

Author