Delegation of the European Union to Jamaica, Belize, Turks and Caicos Islands, Bahamas and the Cayman Islands

Semaine de la diplomatie climatique européenne: le Mali et l’Union européenne, unis contre le changement climatique

21/10/2020 - 19:01
News stories

Dans le cadre de la célébration au Mali de la Semaine de la diplomatie climatique européenne, les ambassadeurs de l’Union européenne, Bart Ouvry et du Royaume de la Belgique, Jurgen van Meirvenne, accompagnés des représentants des Etats membres et d’autres acteurs ont visité la commune rurale de Mandé. L’objectif de cette visite était de mieux appréhender l’impact du programme GEDEFOR (Programme de Gestion décentralisée des forêts), une initiative contre le changement climatique financée par la Suède.

Cette visite était une occasion, d’une part, de découvrir les activités des groupements de femmes et de jeunes réalisant des actions d’adaptation au changement climatique dans la commune rurale de Mandé, et d’autre part, de mettre en évidence la coordination entre la Délégation de l’Union européenne et les États membres participant activement aux activités liées à la diplomatie climatique européenne.

Chaque année, la Délégation de l’Union européenne et les États membres se coordonnent pour organiser des activités de conscientisation sur le changement climatique pendant la Semaine de la diplomatie climatique de l’UE. Il s’agit d’une intervention conjointe visant un but commun et en collaboration avec les partenaires du Mali, travaillant ensemble pour mieux sensibiliser sur les risques climatiques et environnementaux.

La Délégation de l’Union européenne et les États membres se sont engagés dans un effort de Programmation conjointe pour fédérer les efforts afin d’atteindre de manière efficace les résultats de son partenariat avec le Mali. Notre souhait est d'apporter une plus grande importance aux actions environnementales et aux programmes d’atténuation et adaptation au changement climatique.

En effet, le Mali est très vulnérable face aux effets du changement climatique, du fait d’être une région aride, située dans la bande sahélienne, dépendant des moyens de subsistance agricoles et du bétail.
Par cause du changement climatique, le Mali devrait connaitre une augmentation de la température moyenne de 2°C, voire plus, à l’horizon 2050 dans un scénario de diminution des pluies, d’augmentation de leur variabilité et d’augmentation des événements climatiques extrêmes.
Malgré le rôle central de la couverture végétal dans la lutte contre le changement climatique, 500.000 hectares de forêt défrichés par an au Mali. C’est évident qu’il faut une prise de conscience et un changement de comportement dans la société et cela sera le résultat de l’engagement de tous.

C'est pourquoi, le renforcement de la réponse mondiale au changement climatique est, pour le Mali et pour le monde entier, une question d’extrême urgence.

L’Union européenne vient d’approuver le Pacte Vert, dans lequel elle réaffirme sa volonté d’agir contre le changement climatique et de manière spécifique s’engage à attribuer au moins 25% de son budget 2021-2027 dans l’action climatique.

Editorial Sections: