Delegation of the European Union to Israel

Myanmar/Birmanie: déclaration de la porte-parole sur la nomination d’un Envoyé spécial de l’ASEAN

Bruxelles, 04/08/2021 - 15:12, UNIQUE ID: 210804_10
Statements by the Spokesperson

L’Union européenne se félicite de la nomination de l’Envoyé spécial de l’ASEAN au Myanmar/en Birmanie, M. Erywan Yusof, ministre des affaires étrangères du Brunei. Nous soutenons les efforts déployés par l’ASEAN pour apporter une solution pacifique à la crise actuelle et nous insistons sur la nécessité de mettre en œuvre rapidement et fidèlement le consensus en cinq points adopté par les dirigeants de l’ASEAN lors de leur sommet du 24 avril 2021.

L’Union européenne se tient résolument aux côtés de la population du Myanmar/de la Birmanie et est disposée, avec les autres partenaires de l’ASEAN, à accompagner l’Envoyé spécial dans ses efforts pour aider le pays à retrouver la voie de la démocratie. Cet objectif ne pourra être atteint que si tous les acteurs respectent la volonté du peuple et coopèrent pleinement aux travaux menés par l’Envoyé spécial.

Conformément aux autres engagements pris dans le cadre du consensus en cinq points de l’ASEAN, un dialogue politique constructif reste essentiel avec l’ensemble des parties prenantes, notamment avec le comité représentant le Pyidaungsu Hluttaw (CRPH), le gouvernement d'unité nationale (NUG), les groupes ethniques et d’autres forces pro-démocratiques qui s’emploient à trouver une solution pacifique à la crise actuelle. Dans cet esprit, l’UE attend des autorités militaires qu’elles libèrent les personnes placées en détention dans le cadre du coup d’État et qu’elles mettent un terme aux violences dans le pays.

Une aide humanitaire s'impose d'urgence. Les autorités militaires doivent garantir un accès rapide, sûr et sans entrave à l’ensemble des réfugiés, personnes déplacées et personnes dans le besoin. L’Union européenne est disposée à fournir une aide pour faire face à la crise humanitaire et à la pandémie de COVID-19: la vaccination, les tests et les soins cliniques liés à la COVID-19 doivent être accessibles à tous ceux qui en ont besoin. La lutte contre la crise sanitaire actuelle doit être un domaine dans lequel toutes les parties peuvent œuvrer ensemble pour le bien de la population du Myanmar/de la Birmanie.