Delegation of the European Union to Israel

UE-ASEAN: communiqué de presse des coprésidents de la réunion des hauts fonctionnaires

Bruxelles, 08/07/2021 - 13:23, UNIQUE ID: 210708_11
Press releases

La réunion des hauts fonctionnaires de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) et de l'Union européenne s'est tenue jeudi sous forme de vidéoconférence. Elle était coprésidée par M. Stanley Loh, deuxième secrétaire permanent du ministère des affaires étrangères de Singapour, et M. Gunnar Wiegand, directeur exécutif pour l'Asie et le Pacifique au Service européen pour l'action extérieure. Des fonctionnaires de tous les États membres de l'ASEAN et de l'UE, ainsi que des représentants de la Commission européenne et de secrétariat de l'ASEAN participaient à la réunion.

Face aux défis économiques, sanitaires, environnementaux, climatiques et de sécurité communs, nous avons réaffirmé les valeurs, les principes et les intérêts que nous partageons et qui sous-tendent le partenariat stratégique UE-ASEAN, comme notre conviction qu'il importe de renforcer l'ordre multilatéral fondé sur des règles et de promouvoir un multilatéralisme effectif. Nous avons aujourd'hui noté avec satisfaction la nature globale et multidimensionnelle de notre partenariat dynamique et florissant. Nous avons salué les bons progrès réalisés dans la mise en œuvre du plan d'action ASEAN-UE (2018-2022). Nous avons réaffirmé notre volonté commune de soutenir la place centrale qu'occupe l'ASEAN et les mécanismes dirigés par l'ASEAN dans une architecture régionale en évolution, qui devrait rester ouverte, transparente, inclusive et fondée sur des règles. Les États membres de l'ASEAN ont réaffirmé l'importance de la promotion et de la mise en œuvre des perspectives de l'ASEAN sur l'indo-pacifique et ont encouragé à une plus grande coopération dans les domaines-clés des perspectives pour renforcer la confiance, le respect et les avantages mutuels par l'intermédiaire des mécanismes de l'ASEAN. Les États membres de l'UE ont présenté la nouvelle stratégie de l'UE pour la coopération dans la région indo-pacifique, tout en soulignant sa nature inclusive et son ouverture à la coopération avec d'autres pays dans des domaines dans lesquels nous pouvons dégager une communauté de vues sur la base de principes et de valeurs communs, ainsi que d'intérêts et d'avantages mutuels.

Nous nous sommes réjouis à la perspective de célébrer le 45e anniversaire des relations UE‑ASEAN en 2022. En vue de ce moment historique, les États membres de l'ASEAN ont soutenu la proposition de l'UE de tenir un sommet commémoratif UE-ASEAN à Bruxelles en 2022 et accepteront cette proposition lors de la prochaine conférence post-ministérielle UE‑ASEAN (CPM), qui aura lieu en août 2021.

Nous nous sommes félicités de la tenue fructueuse de la 23e session ministérielle UE-ASEAN le 1er décembre 2020 par vidéoconférence, au cours de laquelle le partenariat de dialogue UE‑ASEAN a été porté au rang de partenariat stratégique.

Nous avons reconnu l'importance des travaux en cours du groupe de travail conjoint sur l'huile de palme, qui réunit les États membres de l'ASEAN concernés et l'UE, pour relever les défis en matière de durabilité. Le groupe de travail conjoint constitue une plateforme importante pour forger une compréhension mutuelle entre ses membres sur les questions pertinentes.

Nous avons reconnu l'impact sans précédent de la pandémie de COVID-19 et réaffirmé notre détermination à renforcer la préparation et les capacités des deux régions pour qu'elles puissent réagir efficacement aux urgences de santé publique actuelles et futures. L'ASEAN a salué l'ensemble de mesures de l'"Équipe Europe" de l'UE, d'un montant de plus de 800 millions d'euros, destiné à lutter contre la propagation de la maladie et à en atténuer les effets dans la région, ainsi que le programme de soutien supplémentaire de préparation et de réaction à la pandémie en Asie du Sud-Est, doté de 20 millions d'euros, qui sera mis en œuvre par l'Organisation mondiale de la santé. L'ASEAN a pris note de l'annonce faite par l'UE, le 23 mars 2021, d'allouer jusqu’à 11 millions d'euros à la préparation aux catastrophes et à l'aide humanitaire en Asie du Sud-Est, afin de soutenir les victimes de catastrophes naturelles, de la pandémie de COVID-19 et de conflits. L'ASEAN a encouragé l'UE à continuer de soutenir ses efforts de réaction à la pandémie et de redressement, y compris le Fonds de réaction de l'ASEAN à la COVID-19, la réserve régionale de fournitures médicales pour les situations d'urgence de santé publique de l'ASEAN et le cadre global de relance de l'ASEAN.

Nous avons exprimé notre soutien constant au multilatéralisme vaccinal, à l'Organisation mondiale de la santé et à un accès juste, équitable, rapide et abordable à des vaccins sûrs et efficaces dans le cadre du mécanisme multilatéral COVAX. L'ASEAN a salué la contribution de l'Équipe Europe de plus de 3 milliards d'euros sous forme de subventions et de prêts garantis au mécanisme COVAX afin d'acheter, d'obtenir et de fournir des vaccins aux pays à revenu faible et intermédiaire et d'accélérer la capacité de production pour leur approvisionnement mondial. Les deux parties ont salué les dialogues d'experts UE-ASEAN sur les vaccins contre la COVID-19, qui se sont tenus respectivement le 8 décembre 2020 et le 25 mai 2021, ainsi que leur contribution à l'échange de vues et de bonnes pratiques ainsi qu'à la recherche de nouvelles possibilités de collaboration dans la lutte contre la COVID-19.

Nous avons reçu des informations actualisées sur la mise en œuvre par l'UE de ses priorités dans le cadre du programme stratégique 2019-2024, notamment l'instrument de l'Union européenne pour la relance et le pacte vert pour l'Europe, qui placent l'environnement et l'action pour le climat au cœur du programme politique de l'UE. Nous avons également accueilli favorablement le thème choisi par le Brunei pour sa présidence de l'ASEAN en 2021 – "We Care, We Prepare, We Prosper" – , ainsi que ses projets et ses propositions visant à renforcer la résilience de l'ASEAN, à prendre soin de sa population et à veiller à ce qu'elle continue de prospérer, en particulier compte tenu de l'impact de la pandémie de COVID-19.

L'ASEAN s'est félicitée de la contribution de l'UE aux efforts de construction d'une communauté et d'intégration régionale de l'ASEAN. Nous avons réaffirmé la volonté de l'UE et de l'ASEAN de renforcer leurs relations et leur coopération dans tous les domaines d'intérêt commun, comme indiqué dans le plan d'action UE-ASEAN (2018-2022), et nous avons pris acte des progrès satisfaisants réalisés dans la mise en œuvre de celui-ci. Nous avons procédé à un échange de vues sur les récents dialogues stratégiques entre l'UE et l'ASEAN, notamment sur le changement climatique, la conservation de la biodiversité, la coopération numérique, le développement durable, le développement du capital humain, l'éducation et la formation professionnelle, les échanges interpersonnels, la réduction de l'écart de développement, ainsi que sur les micro, petites et moyennes entreprises. Nous avons salué les initiatives de l'UE visant à contribuer au mécanisme catalytique de financement vert de l'ASEAN et les résultats du 2e dialogue à haut niveau UE-ASEAN sur l'environnement et le changement climatique, qui s'est tenu le 27 novembre 2020. En particulier, nous avons salué la coopération concrète entre le centre d'études et de dialogue sur le développement durable de l'ASEAN et l'UE en matière de consommation et de production durables, notamment la mise en place de la plateforme des acteurs de l'économie circulaire de l'ASEAN. À cet égard, nous avons souligné l'importance que revêtent les actions mondiales pour la lutte contre les déchets marins et la pollution par les plastiques et l'UE a encouragé le lancement de négociations en vue d'un accord mondial ambitieux sur la pollution par les plastiques lors de la prochaine session de l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement (UNEA-5.2). Nous nous réjouissons à la perspective du 3e dialogue UE-ASEAN sur le développement durable qui sera organisé par la Thaïlande au cours du quatrième trimestre de 2021 afin d'étudier la coopération en vue de la reprise post-pandémie de COVID-19, y compris en ce qui concerne le modèle d'économie biologique, circulaire et verte. Nous avons également salué les travaux actuellement menés par l'UE et l'ASEAN en vue d'assurer le succès de la 15e conférence des parties à la convention sur la diversité biologique. Nous avons également accueilli favorablement les discussions en cours sur la déforestation et la gestion durable des forêts. Nous nous sommes félicités de l'engagement de l'UE à parvenir à la neutralité climatique d'ici à 2050 et nous œuvrerons ensemble à la réussite de la COP 26.

Nous avons également mené de vastes discussions sur la manière d'approfondir encore la coopération entre l'UE et l'ASEAN, notamment pour ce qui est du renforcement du commerce régional, des investissements et de la connectivité, du dialogue et de la capacité à atteindre les ODD, ainsi que de la protection de l'environnement, de la biodiversité et de la lutte contre le changement climatique, du développement de villes intelligentes, de la cybersécurité, du dialogue sur les questions socio-économiques et les questions de politique et de sécurité d'intérêt commun  pour, ensemble, relever les défis et saisir les possibilités aux niveaux régional et mondial, et pour promouvoir des liens plus étroits entre les populations.

Nous nous sommes félicités de la conclusion des négociations portant sur un accord global dans le domaine du transport aérien entre l'UE et l'ASEAN, premier accord de transport aérien interrégional au monde, et nous avons noté que celui-ci contribuera à renforcer la connectivité et le développement économique entre les États membres de l'ASEAN et de l'UE. Nous avons salué les efforts visant à renforcer et à exploiter les synergies entre le plan directeur sur la connectivité de l'ASEAN à l'horizon 2025 et la stratégie de connectivité de l'UE. Nous avons également appelé à la mise en œuvre effective de la déclaration ministérielle conjointe sur la connectivité adoptée le 1er décembre 2020 lors de la 23e session ministérielle.

Nous attendons avec intérêt les prochaines consultations entre les ministres de l'économie de l'ASEAN et le commissaire européen au commerce, provisoirement prévues pour se tenir au cours du troisième trimestre de 2021, afin d'étudier la poursuite de la coopération entre l'UE et l'ASEAN dans le domaine du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, et de faire le point sur les efforts actuellement déployés par le groupe de travail conjoint UE-ASEAN sur le cadre définissant les paramètres d'un futur accord de libre-échange UE-ASEAN. L'ASEAN s'est également félicitée du soutien de l'UE et du fait que celle-ci partage ses bonnes pratiques et expériences dans le but de réduire l'écart de développement, en renforçant ainsi la compétitivité de l'ASEAN en tant que région. Nous avons encouragé l'UE à continuer de contribuer à réduire les écarts de développement au sein des États membres de l'ASEAN et entre ceux-ci, par la mise en œuvre du plan de travail IV de l'initiative pour l'intégration de l'ASEAN (IAI), ainsi que par l'intermédiaire des programmes phares de l'UE.

Nous avons mené des discussions franches et fructueuses sur des questions régionales et internationales qui présentent un intérêt et sont sources de préoccupation pour les deux parties. Nous avons souligné l'importance du respect du droit international, en particulier de la convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982. Nous avons également réaffirmé notre soutien au système multilatéral ouvert, inclusif et fondé sur des règles.

Nous avons également réaffirmé l'importance du maintien et de la promotion de la paix, de la sécurité, de la stabilité et de la sûreté, ainsi que du droit à la liberté de navigation en mer de Chine méridionale et de survol de cette zone, ainsi que du règlement pacifique des différends, conformément au droit international, en particulier à la CNUDM de 1982, qui est de caractère universel et qui définit le cadre juridique dans lequel toutes les activités dans les océans et les mers doivent être menées. Nous avons également encouragé les négociations en vue de la conclusion rapide d'un code de conduite effectif et substantiel en mer de Chine méridionale, qui soit compatible avec le droit international, en particulier la CNUDM de 1982. Le rôle positif que l'UE a joué jusqu'ici et ses contributions en tant que coprésidente de deux réunions intersessions du Forum régional de l'ASEAN – sur la sûreté maritime et sur la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale – ont également été reconnus et accueillis favorablement.

En ce qui concerne la situation au Myanmar/en Birmanie, l'UE a fait observer qu'elle soutenait de longue date les principes de démocratie, d'état de droit et de bonne gouvernance, ainsi que le respect et la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales, qui sont inscrits dans la charte de l'ASEAN. L'UE a réaffirmé qu'elle était préoccupée par la situation dans le pays et a demandé la libération de tous les détenus, y compris les étrangers. L'UE a également souligné la nécessité d'un dialogue constructif entre toutes les parties afin de rechercher une solution pacifique dans l'intérêt de la population. L'UE a souligné la nécessité de fournir une aide humanitaire et de nommer rapidement un envoyé spécial de la présidence de l'ASEAN. L'UE a appelé à la cessation immédiate de la violence, au dialogue, à la réconciliation et au retour à la normale, conformément à la volonté et aux intérêts de la population du Myanmar/de la Birmanie, conformément au consensus en cinq points de la réunion des dirigeants de l'ASEAN du 24 avril 2021

Languages: