European Union External Action

EEAS content

Le dialogue s’est déroulé dans une atmosphère ouverte et constructive. Eu égard aux évolutions intervenues depuis le dernier dialogue en juin 2017, les discussions ont touché à un large éventail de questions, notamment le cadre électoral, le pluralisme des médias et les réformes dans le domaine audiovisuel, les droits de l’homme dans le système de justice et la lutte contre les mauvais traitements et la torture. Ces questions ont fait l’objet de discussions approfondies qui ont également porté sur les actions nécessaires pour apporter une réponse aux principaux défis encore à relever.

La République de Moldavie a également informé l'UE des dernières évolutions intervenues dans les domaines des droits de l’enfant, de la protection des groupes vulnérables, y compris la lutte contre les discriminations et les droits des personnes appartenant à des minorités nationales, ainsi que de la lutte contre la violence à caractère sexiste et de la liberté de religion et de conviction. L’UE a présenté les principales évolutions de sa propre politique en matière de droits de l’homme et a communiqué à la République de Moldavie des références aux normes et bonnes pratiques internationales dans ce domaine. Au cours de la réunion, l’UE et la République de Moldavie ont aussi évoqué les actions liées aux droits de l’homme incluses dans leur programme d'association bilatéral pour la période 2017-2019, donnant des orientations concrètes sur les travaux à mener dans ce domaine. Un des projets financés par l’UE dans ce cadre aide la République de Moldavie à avancer dans la préparation des réformes du secteur audiovisuel et contribue de ce fait à renforcer la liberté d’expression. Les parties ont également mentionné l'aide apportée à la police moldave pour améliorer les conditions de détention. L’UE a fourni des informations sur un possible futur programme destiné à soutenir la lutte contre la discrimination fondée sur le sexe et la violence à caractère sexiste. La bonne coopération entre l’UE et la République de Moldavie au sein des enceintes internationales a elle aussi été abordée.

Fidèle à sa politique consistant à consulter la société civile préalablement à ses réunions sur les droits de l'homme, l'Union européenne a rencontré des représentants d'organisations de la société civile moldaves et internationales avant la tenue du dialogue. Des représentants de la société civile ont également été invités à ce dialogue et y ont participé à titre d’observateurs. Le dialogue était présidé par M. Dirk Schübel, chef de la division chargée des relations bilatérales avec les pays du partenariat oriental au Service européen pour l'action extérieure. La délégation moldave était conduite par M. Nicolae Eṣanu, secrétaire d’État au ministère de la justice.

Il est prévu que la prochaine session du dialogue sur les droits de l’homme entre l’Union européenne et la République Moldavie se tienne à Chisinau en 2019.