Sendinefnd ESB á Íslandi

L'UE porte sa contribution au mécanisme COVAX à 500 millions d'euros pour garantir aux pays à revenu faible ou intermédiaire l'accès aux vaccins contre la COVID-19

22/01/2021 - 19:11
News stories

L'Union européenne a apporté 100 millions d'euros supplémentaires, sous forme de subventions, en soutien au mécanisme COVAX, pour garantir aux pays à revenu faible ou intermédiaire l'accès au futur vaccin contre la COVID-19. Les fonds compléteront les 400 millions d'euros de garanties déjà engagés par l'UE pour le COVAX, faisant de l'Union l'un des principaux donateurs. Avec cette nouvelle contribution, l'UE renforce son investissement en faveur de la reprise mondiale.

 

Lors du Forum de Paris sur la paix, organisé en ligne et au cours duquel des dirigeants du monde entier et des organisations internationales discutent de la réponse mondiale à la pandémie et de la reprise, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'est exprimée en ces termes: «Alors que la pandémie de COVID-19 fait des ravages, il est clair qu'une reprise mondiale ne sera possible que si des vaccins sûrs et efficaces sont disponibles pour tous ceux qui en ont besoin. C'est dans cet objectif que l'UE intensifie son soutien au mécanisme COVAX et je suis fière que Team Europe compte parmi les principaux contributeurs à cette initiative. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que la reprise mondiale ait lieu.»

Jutta Urpilainen, commissaire aux partenariats internationaux, a déclaré pour sa part: «L'UE démontre qu'elle est réellement déterminée à ne laisser personne de côté et à faire du vaccin contre la COVID-19 un bien public mondial. Grâce à cette enveloppe supplémentaire de 100 millions d'euros, l'UE unira ses forces à celles de ses partenaires internationaux, dans un esprit de solidarité et de multilatéralisme, et contribuera à garantir des options d'achat de futurs vaccins anti-COVID-19 pour ceux qui en ont le plus besoin en Afrique, dans les Caraïbes et dans les pays du Pacifique.»

Stella Kyriakides, commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, a ajouté: «Nous avons tiré de nombreux enseignements de la situation cette année, le plus clair étant que la solidarité nous donne de la force. Le mécanisme COVAX en est une illustration. Avec cette contribution supplémentaire, nous nous rapprochons de l'objectif de financer l'achat de 2 milliards de vaccins pour les populations les plus vulnérables dans 92 pays à revenu faible ou intermédiaire. Cependant, nous aurons besoin de davantage de soutien l'année prochaine pour produire et distribuer, dès qu'il sera disponible, un vaccin sûr et efficace dans le monde entier. Nous ne relâcherons pas nos efforts.»

L'enveloppe proposée de 100 millions d'euros issus de la réserve générale du 11e Fonds européen de développement (FED), prendra la forme d'une subvention versée à la GAVI, l'Alliance du vaccin, en sa qualité d'administrateur du COVAX, le mécanisme mondial pour un accès universel et équitable aux vaccins contre le virus de la COVID-19.

Jusqu'à maintenant, un total de 184 pays participent au mécanisme COVAX, dont 92 sont des économies à revenu faible ou intermédiaire, qui peuvent bénéficier d'un accès aux vaccins contre la COVID-19 au moyen de la garantie de marché du mécanisme COVAX coordonné par la GAVI. Grâce à cette subvention, la Commission et ses partenaires garantiront des options d'achat de futurs vaccins anti-COVID-19 pour tous les participants au mécanisme dont les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

Cette contribution complétera de manière stratégique les 400 millions d'euros de garanties bancaires que l'UE mettra à disposition de la GAVI par l'intermédiaire de la Banque européenne d'investissement (BEI) dans le cadre du Fonds européen pour le développement durable (FEDD), portant ainsi la contribution totale de l'UE au COVAX à 500 millions d'euros.*

Plusieurs membres de l'UE contribuent également au mécanisme COVAX et à ses objectifs sous-jacents, ce qui met en lumière un autre exemple de la puissance de Team Europe, qui mobilise plus de 870 millions d'euros pour le COVAX, dont les 100 millions d'euros de subventions de l'UE et les 400 millions d'euros de garanties. Ce chiffre comprend également de nouvelles contributions annoncées aujourd'hui par la France (100 millions d'euros), l'Espagne (50 millions d'euros) et la Finlande (2 millions d'euros).

Les vaccins seront achetés et livrés par la division des approvisionnements de l'UNICEF et par le Fonds renouvelable pour l'accès aux vaccins de l'OPS.

Contexte

Le mécanisme COVAX constitue le pilier «vaccins» du dispositif pour accélérer l'accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (dispositif ACT), soit une collaboration à l'échelle mondiale en vue d'accélérer le développement, la production et l'accès équitable aux tests, aux traitements et aux vaccins contre la COVID-19.

Le mécanisme COVAX vise à faire l'acquisition de 2 milliards de doses d'ici la fin de 2021. Il contribuera au développement d'un portefeuille diversifié de vaccins, négociés avec différents fournisseurs, et couvrant une variété de technologies scientifiques, de délais de livraison et de prix. Le mécanisme COVAX est un mécanisme de partage des risques: il réduit le risque pour les fabricants qui investissent sans être sûrs de la demande future et celui que des pays ne puissent garantir l'accès à un vaccin viable.

La Commission européenne s'emploie à faire en sorte que toute personne ayant besoin d'un vaccin puisse l'obtenir, partout dans le monde et pas seulement chez nous, et à promouvoir la santé mondiale. Depuis le 4 mai 2020, la Commission a ainsi levé près de 16 milliards d'euros dans le cadre de la réponse mondiale au coronavirus, l'action mondiale pour l'accès universel aux tests, aux traitements et aux vaccins contre le coronavirus ainsi que pour la relance mondiale. La contribution de Team Europe se répartit comme suit: États membres de l'UE (3,1 milliards d'euros), Commission européenne (plus de 1,4 milliard d'euros) et BEI (près de 2 milliards d'euros promis en mai et de 4,9 milliards d'euros promis en juin).

La participation de l'UE au mécanisme COVAX viendra compléter les négociations que l'UE mène actuellement avec les fabricants de vaccins, lancées dans le cadre de la stratégie de l'UE concernant les vaccins. Les efforts déployés par l'UE pour mettre au point et produire un vaccin efficace profiteront à la communauté mondiale tout entière. Les investissements de l'UE visant à renforcer les capacités de production serviront à soutenir l'ensemble des pays qui ont besoin d'aide. Dans le cadre des contrats d'achat anticipé, les fabricants sont tenus de rendre leurs capacités de production disponibles pour approvisionner tous les pays et l'UE appelle à la libre circulation des vaccins et des matériaux sans restrictions à l'exportation. Par exemple, l'entreprise pharmaceutique Sanofi-GSK avec laquelle la Commission a conclu un contrat d'achat anticipé en septembre s'efforcera d'honorer une part considérable de son approvisionnement en vaccins via le mécanisme COVAX.

Des dirigeants du monde entier et des organisations internationales participent à cette troisième édition, organisée en ligne, du Forum de Paris sur la paix lancé par le président français Emmanuel Macron pour raviver la gouvernance collective, la coopération internationale et le multilatéralisme, à une époque où les défis se multiplient et où les normes et institutions internationales sont menacées. Cette année, à partir du thème central «Rebondir vers un monde meilleur», les débats porteront en particulier sur l'amélioration de la gouvernance mondiale de la santé et la promotion du financement vert.

 

Ritstjórnargreinar: