Sendinefnd ESB á Íslandi

IRADA : Un engagement en faveur du développement des régions intérieures en Tunisie

21/01/2019 - 13:12
News stories

L'Union européenne et le gouvernement tunisien s'engagent pour dynamiser l'économie des régions défavorisées – 18 millions d'euros du programme IRADA destinés au développement du secteur privé et de la formation professionnelle.

 

Vendredi 18 janvier 2019, le ministère de Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale et les offices de développement des régions d’une part, et les agences de formation professionnelle d’autre part, ont procédé à la signature de deux contrats de subventions destinés respectivement au renforcement du secteur privé et du système de formation professionnelle dans huit régions tunisiennes.

Le premier contrat de subvention, d’un montant de huit millions d’euros, permettra d'accélérer le développement de filières économiques porteuses dans les huit gouvernorats couverts par le Programme IRADA.

Quant au second contrat, d’un montant de dix millions d’euros, il permettra d’améliorer la qualité et la pertinence de l’offre de formation initiale et continue ainsi que les services d’accompagnement à l’emploi toujours dans ces huit mêmes gouvernorats cibles.

Ces contrats de subvention s’insèrent dans le cadre du programme IRADA, Initiative Régionale d’Appui au Développement économique durable, un ambitieux programme, financé par l’Union européenne à hauteur de 32 millions d’euros, et qui entend appuyer les réformes socioéconomiques et financer le développement des filières économiques porteuses dans huit gouvernorats, à savoir : Gabès, Médenine, Gafsa, Kasserine, Sfax, Sidi Bouzid, Bizerte et Jendouba.

Etaient présent à la cérémonie de signature Zied Ladhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Sayida Ounissi, ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi et l’Ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, Patrice Bergamini.

IRADA en bref

  • Programme de coopération financé par l’Union européenne (32 millions d’euros) mis en œuvre par les ministères du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale (MDICI) ainsi que celui de la Formation Professionnelle et de l’Emploi (MFPE) jusqu’en 2022.
  • Inscrit au plan de développement 2016-2020 qui accompagne le déploiement du processus de décentralisation, à travers le soutien des acteurs régionaux pour qu’ils prennent en main le développement économique de leurs régions.
  • Visant à structurer la collaboration entre le secteur privé et le secteur public au niveau régional pour le développement du secteur privé (composante 1 – DSP) et la création d’emplois dans la région (composante 2 – FPE).
  • Intervenant au niveau de 8 gouvernorats : Bizerte, Gabès, Gafsa, Jendouba, Kasserine, Médenine, Sidi Bouzid et Sfax.

Objectifs

  • Renforcer la contribution du secteur privé au développement économique des régions.
  • Améliorer la qualité et la pertinence de la formation professionnelle et des services d’accompagnement à l’emploi.
  • Mettre en place un système pérenne de dialogue public-privé au niveau régional pour piloter le développement du secteur privé et de la formation professionnelle.

Approche d’intervention

  • Création d’une « Plateforme de Dialogue Public-Privé (PDPP) » dans chaque gouvernorat.
  • Analyse et débat sur les potentialités de développement du secteur privé régional.
  • Élaboration de plans d’action de développement des filières et des domaines traités par le
  • Programme.
  • Financement de projets de développement économique régional soutenus par le secteur privé et
  • de projets de renforcement de la formation professionnelle.