Delegation of the European Union to Honduras

EEAS RSS Feeds

Displaying 11 - 20 of 126

Cette année, nous célébrons la Journée mondiale de la liberté de la presse en pleine pandémie mondiale. Cela nous donne une raison particulière de rendre hommage à tous les journalistes et professionnels des médias qui nous communiquent des informations sur l'actualité et analysent le monde dans lequel nous vivons.

Cela fait à présent plus d’un mois que l’Europe est en proie au coronavirus. Si, chaque jour, nous travaillons d’arrache-pied pour faire face à la crise sous tous ses aspects, il est bon de faire le point et de réfléchir à ce que signifie vivre avec la COVID-19, au quotidien, pour l’Europe et pour le reste du monde, et aux incidences qu’elle aura sur notre société.

Le coronavirus n’a pas envahi uniquement l’Europe, mais l’ensemble de la communauté internationale. Il est devenu l’ennemi commun du monde entier. Un ennemi que nous ne pourrons terrasser que grâce à une approche au niveau mondial et à une coordination transfrontières. Et alors que nous devons mobiliser toutes nos ressources pour lutter contre le virus chez nous, il est temps également de regarder ce qui se passe au-delà de nos frontières et plus précisément sur notre continent frère, l’Afrique, et dans le voisinage méridional, ainsi que dans les Balkans occidentaux, au Moyen Orient et dans certaines parties de l’Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes. Parce que la solidarité ne saurait être un vain mot, et aussi parce qu’aussi longtemps que le virus ne sera pas éradiqué partout, il restera une menace pour nous tous.

La COVID-19 va remodeler notre monde. Nous ne savons pas encore quand la crise prendra fin. Il ne fait toutefois aucun doute que, lorsqu'elle s'achèvera, notre monde sera très différent. L'ampleur du changement dépendra des choix que nous faisons aujourd'hui.

Regardez mon message vidéo consacré à l'épidémie et à la réaction de l'UE, notamment les efforts que nous déployons pour coordonner le rapatriement de milliers d'Européens bloqués à l'étranger.

Pages