Delegation of the European Union to Honduras

Myanmar/Birmanie: déclaration des ministres des affaires étrangères du G7

Brussels, 23/02/2021 - 08:57, UNIQUE ID: 210223_23
Joint Statements

Déclaration des ministres des affaires étrangères du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis et du haut représentant de l’Union européenne

Nous, ministres des affaires étrangères du G7 du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis d’Amérique et haut représentant de l’Union européenne, condamnons fermement les violences commises par les forces de sécurité du Myanmar/de la Birmanie contre les manifestations pacifiques. Nous présentons nos condoléances pour les pertes en vies humaines. L’armée et la police doivent faire preuve de la plus grande retenue et respecter les droits de l’homme et le droit international. L’utilisation de munitions réelles contre des personnes non armées est inacceptable. Quiconque réagit à des manifestations pacifiques par la violence doit répondre de ses actes.

Nous condamnons l’intimidation et l’oppression des opposants au coup d’État. Nous nous inquiétons de la répression de la liberté d’expression, notamment par la suspension de l’accès à l’internet et des modifications législatives draconiennes réprimant la liberté d’expression. Le ciblage systématique de manifestants, de médecins, de membres de la société civile et de journalistes doit cesser, et l’état d’urgence doit être levé. Nous continuons de demander l’accès sans restriction de l’aide humanitaire aux personnes les plus vulnérables.

Nous condamnons toujours unanimement le coup d’État perpétré au Myanmar/en Birmanie. Nous réclamons une nouvelle fois la libération immédiate et inconditionnelle des personnes détenues arbitrairement, parmi lesquelles la conseillère d’État Aung San Suu Kyi et le président Win Myint, et nous restons aux côtés du peuple du Myanmar/de la Birmanie dans sa quête de démocratie et de liberté.

Languages: