Délégation de l'Union Européenne en Haïti

Libye: déclaration conjointe du Quatuor

Addis Ababa, Brussels, Cairo, New York, 20/04/2021 - 21:53, UNIQUE ID: 210420_46
Joint Statements

 

  1. À l’invitation de la Ligue des États arabes, la sixième réunion du Quatuor sur la Libye s’est tenue le 20 avril 2021 entre la Ligue des États arabes (LEA), les Nations unies, l’Union africaine (UA) et l’Union européenne (UE).
  2. La réunion, qui était organisée virtuellement, a réuni M. Ahmed Aboul Gheit, secrétaire général de la Ligue des États arabes, M. António Guterres, secrétaire général des Nations unies, M. Josep Borrell, haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-président de la Commission européenne, et Mme Monique Nsanzabaganwa, vice-présidente de la Commission de l’Union africaine, qui représentait M. Moussa Faki Mahamat, président de l’Union africaine.
  3. Le Quatuor a fait le bilan de la situation générale en Libye, au regard des évolutions récentes survenues en matière politique, sécuritaire et économique, et a accueilli très favorablement les progrès sensibles observés sur la voie d’une solution politique inclusive et globale à la situation dans le pays.
  4. Ses membres ont notamment salué les résultats importants obtenus par le Forum de dialogue politique libyen (FDPL), organisé sous les auspices des Nations unies, dont l’adoption de la feuille de route de la phase préparatoire d’une solution globale, le vote de confiance de la Chambre des représentants libyenne en faveur du nouveau gouvernement d'union nationale, et la passation de pouvoirs en douceur à la nouvelle autorité exécutive intérimaire dirigée par le président Mohammad Menfi et le Premier ministre Abdul Hamid Dbeiba.
  5. Le Quatuor a affirmé son soutien sans faille aux efforts déployés par le Conseil de la présidence, le gouvernement d'union nationale et d’autres institutions nationales unifiées afin de mettre en œuvre la feuille de route du FDPL et de réussir la transition démocratique de la Libye. Ses membres ont aussi encouragé le gouvernement d'union nationale et d’autres institutions compétentes à honorer leur engagement de nommer des femmes à des postes d'encadrement supérieur à hauteur de 30 % au moins et de promouvoir une réconciliation nationale basée sur les droits à travers le pays. Ils ont rappelé l’importance, dans ce contexte, d’organiser une conférence de réconciliation nationale inter-libyenne, conformément aux conclusions de la conférence de Berlin.
  6. Le Quatuor a réitéré son engagement à soutenir tous les efforts dirigés et pris en charge par les Libyens en vue d’atteindre ces objectifs, en les poursuivant de manière coordonnée et en complément du processus politique mené sous l'égide des Nations unies, notamment par l’intermédiaire du comité international de suivi sur la Libye institué par le processus de Berlin, ainsi que de ses quatre groupes de travail.
  7. Le Quatuor a aussi fait part de son plein soutien à la tenue des élections nationales le 24 décembre 2021 et a salué l’engagement explicite du nouveau gouvernement libyen à tenir cet objectif. Ses membres ont reconnu l’importance de tenir ces élections sur la base d’un cadre juridique et constitutionnel convenu et encouragé les autorités compétentes, y compris la Chambre des représentants, à prendre les mesures énoncées dans la feuille de route du FDPL.
  8. Le Quatuor a réaffirmé son soutien à la haute commission électorale nationale dans son rôle consistant à entreprendre les préparatifs nécessaires aux élections présidentielle et législative et a procédé à un échange de vues sur le soutien coordonné pouvant être apporté tout au long du processus électoral, au moyen notamment du déploiement éventuel de missions d’observateurs de l’UA, de l’UE et de la LEA à la demande des autorités libyennes et si les conditions requises sur place le permettent.
  9. Ses membres ont insisté sur l’importance qu’il y a à conduire ces élections dans un environnement politique et sécuritaire favorable, de sorte qu’elles soient à la fois inclusives, transparentes et crédibles et que l’ensemble des Libyens s’engagent à en respecter les résultats et l’intégrité.
  10. Le Quatuor a appelé le gouvernement d'union nationale, d’autres autorités libyennes et la Commission militaire mixte (CMM) 5+5 à redoubler d’efforts en vue de la mise en œuvre intégrale de l’accord de cessez-le-feu du 23 octobre 2020, y compris les arrangements de sécurité et les mesures destinées à instaurer un climat de confiance, afin de parvenir à la paix et à la sécurité dans l’ensemble du pays. Ses membres ont souligné l’importance qu’ils accordent à l’élaboration par la CMM de plans visant à l’établissement d’un mécanisme de contrôle du cessez-le-feu qui soit à la fois solide, crédible et efficace et ils ont salué les efforts consentis pour mettre en place une composante «contrôle du cessez-le-feu» au sein de la Mission d’appui des Nations unies en Libye à l’appui de ce mécanisme. Ils ont fait part de leur soutien à ces efforts et se sont dits disposés à contribuer à ces arrangements conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et en tenant compte des recommandations du secrétaire général des Nations unies.
  11. Le Quatuor a condamné les violations continues de l’embargo sur les armes des Nations unies et souligné le fait que toute intervention militaire extérieure en Libye était inacceptable. Ses membres ont appelé à cet égard au respect absolu de l’embargo sur les armes et au retrait immédiat et inconditionnel de toutes les forces étrangères et de tous les mercenaires de l’ensemble du territoire libyen, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et de manière à restaurer pleinement la souveraineté de la Libye et de préserver son unité nationale, son indépendance et son intégrité territoriale.
  12. Ils ont encore souligné l’urgence de parvenir à une solution globale et durable face à la menace que constituent les groupes armés et les milices, et ils ont appelé à la mise en œuvre durable des mesures visant à identifier et démanteler intégralement ces groupes, en veillant à la réintégration ultérieure des personnes satisfaisant aux conditions dans des institutions nationales, comme le prévoit l’accord de cessez-le-feu. Ils ont souligné l’importance de mettre en œuvre ces programmes et ces mesures sans délai, en vue notamment de préserver la sécurité et l’intégrité du processus électoral dans tout le pays.
  13. Le Quatuor a également salué les principaux résultats du bilan économique, en particulier l’unification du conseil d’administration de la banque centrale libyenne, la dévaluation du dinar libyen et la présentation d’un budget 2021 unifié pour le gouvernement d’union nationale, et il a appelé à la poursuite d’efforts nationaux soutenus à l’appui de la pleine reprise économique du pays.
  14. Le Quatuor souligne l’importance de l’unification des institutions libyennes, de la bonne gouvernance et de l’amélioration des résultats économiques, notamment grâce à un accord sur un budget unifié, ainsi que de l’accord rapidement trouvé sur les positions souveraines, ainsi qu’énoncé dans la feuille de route du FDPL.
  15. L’UE, les Nations unies, la LEA et l’UE conviennent de poursuivre leurs consultations et de continuer à se coordonner au sujet de la situation en Libye, et décident que la prochaine réunion du Quatuor se tiendra au deuxième trimestre 2021.