Délégation de l'Union Européenne en Haïti

L'Inde, un partenaire de premier plan pour l'Europe

16/07/2020 - 19:13
From the blog

16/07/2020 - Mercredi, j'ai participé, avec les présidents Charles Michel et Ursula von der Leyen, au 15e sommet UE Inde avec le Premier ministre indien Narendra Modi, par vidéoconférence. Le Sommet devait initialement avoir lieu en face à face à Bruxelles, en mars dernier. Aujourd'hui, quatre mois plus tard, le contexte dans lequel nous avons tenu ce sommet a considérablement évolué: nous avons tous été touchés par la pandémie de COVID 19. Le monde dans lequel nous vivons est de plus en plus dominé par la rivalité stratégique entre la Chine et les États Unis et voit le multilatéralisme mis à mal. Nous avons souvent souligné que, dans ce contexte, l'Europe doit suivre son propre chemin et être au premier rang de ceux qui veulent non seulement sauver le multilatéralisme mais également le renforcer.

"L'Inde est un partenaire de premier plan pour l'UE. Nous devons unir nos efforts pour sauver et renforcer l'ordre international."

L'Inde peut aider l'Europe à sauver le multilatéralisme

À cet égard, l'Inde peut évidemment devenir un partenaire important pour nous, avec ses près d'1,4 milliard d'habitants, grâce à son dynamisme économique, en particulier dans des secteurs comme les technologies de l'information ou les produits pharmaceutiques, ainsi qu'à son rôle international, non seulement sur le plan régional mais également, de plus en plus, à l'échelle mondiale.

En janvier dernier, la première visite que j'ai été amené à faire en dehors de l'Union européenne en ma qualité de haut représentant m'a conduit en Inde. J'y ai rencontré le Premier ministre indien Narendra Modi, ainsi que les ministres des affaires étrangères et de la défense, et ai pris part au dialogue Raisina et à sa cérémonie de clôture. Nous avons discuté des incertitudes au niveau mondial, des tensions croissantes entre les États‑Unis et la Chine et de l'affirmation croissante de cette dernière.

Changement climatique, paix, sûreté maritime, transformation numérique, gestion de l'eau, énergies renouvelables ou risques de catastrophe... L'Inde et l'Europe s'accordent sur un grand nombre de questions

La pandémie a accéléré et renforcé ces tendances. La COVID‑19 appelle une réponse mondiale ainsi qu'une coopération et une solidarité internationales. Avec nos partenaires indiens, nous avons discuté mercredi de la mise au point d'un vaccin, du renforcement des institutions multilatérales et d'une relance économique mondiale rapide et écologique. Le Sommet a également donné l'occasion aux deux parties de procéder à un échange de vues sur les relations bilatérales entre l'UE et l'Inde ainsi que sur des questions régionales et de sécurité.

Nos positions convergent sur un grand nombre de questions multilatérales comme le changement climatique, la paix et la stabilité, la sûreté maritime, la transformation numérique, la gestion de l'eau, les énergies renouvelables ou la réduction des risques de catastrophe, ainsi qu'en témoigne la déclaration conjointe du sommet.

L'Inde reconnaît que l'UE est un partenaire politique de premier plan, et nous pensons que l'Inde a un rôle important à jouer sur la scène mondiale

L'Inde reconnaît de plus en plus que l'UE devient un partenaire politique de premier plan, et nous pensons que l'Inde a un rôle important à jouer sur la scène mondiale; c'est pourquoi nous nous sommes félicités de sa récente élection à un siège de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour 2021‑2022 et du fait qu'elle exercera la présidence du G20 en 2022.

Œuvrer de concert à la réforme de l'OMC

Dans ce contexte, l'une de nos tâches urgentes est d'œuvrer de concert à la réforme de l'OMC, ce qui est de plus en plus difficile si ses membres n'unissent pas véritablement leurs efforts pour la consolider. Cependant, nous devons aussi améliorer nos relations commerciales bilatérales. Au cours du sommet, nous sommes convenus d'établir un dialogue de haut niveau pour avancer sur la voie d'un accord commercial et de protection des investissements.

Durant ma visite à New Delhi en janvier, j'ai clairement fait savoir que l'UE avait l'intention de tisser des liens plus étroits avec l'Inde, dans le cadre d'une stratégie de coopération avec des partenaires partageant les mêmes valeurs en vue de redéfinir le multilatéralisme. Les conséquences de la COVID‑19 renforcent ma conviction que ce devrait être l'une des premières priorités de l'Union européenne dans les années à venir.

 

Rubriques éditoriales: