Delegation of the European Union to Haiti

Célébration de la Journée Mondiale de l’Alimentation 2018

Port-au-Prince, 24/10/2018 - 18:22, UNIQUE ID: 181024_8
Local Statements

C´est sous le thème « Agir pour l´avenir. La faim zéro en 2030, c´est possible » que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a célébré ce 16 octobre la Journée mondiale de l’alimentation (JMA) en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), le Programme Alimentaire Mondiale (PAM), l´Union Européenne et le Front Parlementaire contre la Faim en Haïti (FPFH). L´objectif est d´encourager les pays à redoubler d´efforts dans le combat contre la faim.

Chaque année, la journée mondiale de l´alimentation, commémorée dans plus de 150 pays à travers le monde, marque également la fondation de la FAO en 1945. En 2018, elle coïncide avec les 40 années de présence permanente de l´organisation en Haiti.

Le Ministère de l´Agriculture, voulant sensibiliser tous les acteurs au problème de la faim dans le pays et la nécessité de faire un front commun pour atteindre l’objectif faim zéro d’ici à 2030, a choisi de formuler le thème en créole haïtien comme suit « Ann travay pou demen. Li posib pou n kwape grangou nan peyi Dayiti anvan lanne 2030 ».

« Le thème choisi cette année nous donne un objectif clair et une échéance : la Faim zéro en 2030 » a déclaré le Ministre de l´Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural, M. Jobert C. Angrand, dans son allocution de circonstance, tout en attirant l´attention sur le fait qu´une augmentation annuelle de 1.5 pour cent de la population haïtienne signifie plus de 11 millions de bouches à nourrir à l´horizon 2020 et plus de pression sur les ressources agricoles.

Le Ministre de l´Agriculture a reconnu que, par ailleurs, la production agricole alimentaire nationale ne couvre que 45 pour cent des besoins nationaux en 2018 et que trois millions de personnes, soit 30 pour cent de la population haïtienne se trouvent en situation d´insécurité alimentaire. « Cette situation met Haiti devant un double défi : il nous faut augmenter la production nationale afin de mettre des aliments sains et peu couteux à la disposition de la population et améliorer l’accès et la qualité des aliments disponibles » a-t-il souligné.

« La JMA est également une occasion importante d´envoyer un message fort au public que nous pouvons mettre fin à la faim et devenir la génération faim zéro » a pour sa part déclaré le Représentant de la FAO en Haïti, M. Nathanael Hishamunda, lors de cette journée commémorative.

Selon les dernières estimations de la FAO, en 2017, 821 millions de personnes souffraient de la faim, soit 11 % de la population ou encore une personne sur neuf sur la planète. Le Représentant de la FAO en Haïti, qui transmettait le message du Directeur Général de la FAO, José Graziano da Silva, pour l´occasion, a par ailleurs fait remarquer que la hausse du nombre de personnes souffrant de la faim n’est pas le seul défi auquel nous sommes confrontés. Parallèlement, la proportion d’adultes obèses continue d’augmenter passant de 11,7 pour cent en 2012 à 13,3 pour cent en 2016 (soit 672,3 millions de personnes).

« Si nous n’agissons pas maintenant afin d’inverser la tendance vers la hausse de ces taux d’obésité, nous pourrions bientôt avoir plus de personnes obèses que sous-alimentées dans le monde » a-t-il ajouté, relayant le même message.

Pour sa part, l´Ambassadeur de l´Union Européenne en Haïti, M. Vincent Degert, a fait remarquer, lors de son allocution, qu´au-delà de son aspect symbolique, cette journée du 16 octobre vient nous rappeler durement que ce droit fondamental de se nourrir est aujourd´hui encore bafoué au quotidien pour de nombreux êtres humains.

« Le défi est mobilisateur » a-t-il affirmé. M. Degert a signalé que, malgré les moyens financiers déployés, la lutte contre la faim n´est pas juste une question de financement. « C´est aussi une question complexe qui demande d´aller au-delà des approches traditionnelles en partant d´une vision la plus large et la plus intégrée possible, ciblant à la fois les causes profondes et les moyens sociaux et économiques » a-t-il souligné.

Les activités commémoratives de cette journée qui se sont déroulées sur le site du Ministère de l’Agriculture, à Damien, ont été également marquées par une conférence animée par quatre intervenants : l´Honorable Tertius Tanis, Président du Front Parlementaire contre la Faim Haiti, a retracé l´origine de l´initiative tout en présentant ses défis et perspectives ; M. Harmel Cazeau, Coordonnateur National de la sécurité alimentaire, a dressé un état des lieux de la sécurité alimentaire en Haïti ; Dr. Joseline Marhone Pierre, Directrice de l'Unité de Coordination du Programme National d'Alimentation et de Nutrition au Ministère de la Santé Publique et de la Population, a exposé le concept « Agriculture de Santé Publique » dans les programmes de sécurité alimentaire ; M. Wakson Emile du PAM a partagé l´expérience du PAM dans les Nippes dans la valorisation des produits locaux dans les programmes d´alimentation scolaire.

En outre, les participants à la journée ont pu profiter d´une exposition des produits agricoles haïtiens, d´une dégustation de recettes de chefs cuisiniers haïtiens de renommée internationale. Une exposition photographique sur la thématique de la sécurité alimentaire et nutritionnelle a été offerte au public par l'Union Européenne.

 

Editorial Sections: