Delegation of the European Union to Guinea

Journée internationale de lutte contre la corruption : "Unis contre la corruption", un message conjoint de l'Ambassadeur de l'Union européenne et du Directeur Exécutif de Transparency Mauritius

Mauritius , 10/12/2020 - 09:53, UNIQUE ID: 201210_9
Press releases

Le combat contre la corruption concerne toutes les sociétés modernes et tous les hommes et les femmes de ce monde. La corruption n’est pas un cliché. Elle ne s’arrête pas au pot de vin qui est offert au fonctionnaire pour éviter une amende ou s’exonérer du paiement d’une taxe. Elle est plus sournoise et touche toutes les strates de la société. Elle est encore plus dangereuse quand on est dans le déni (ou la rationalisation). La corruption existe à Maurice comme en Europe. S’il est vrai que la corruption a un impact économique réel sur les secteurs vulnérables de la société, elle fragilise également le fondement même de nos sociétés, effritant la confiance dans les institutions.

La combattre n’est pas l’affaire d’un jour, d’un homme, d’une femme ou d’un projet. La combattre relève d’une croisade longue et ardue. C’est pour cette raison que l’Union européenne et Transparency Mauritius travaillent ensemble, dans la durée, à travers le projet "Transparency Mauritius - A Holistic Promotion of Good Governance and Accountability in public and private sectors as well as the youth of Mauritius and Rodrigues ". Selon une stratégie globale, ce projet vise à toucher tous les secteurs de la société mauricienne : les jeunes, les secteurs publics et privés et la société civile. Ce combat ne peut pas se faire dans un huis clos. Il faut toucher tout le monde en même temps : travailler avec les enfants et les jeunes, par exemple avec le projet de Forum des jeunes qui leur donne la possibilité de mieux comprendre le phénomène de la corruption et des risques qu’il comporte pour le bon fonctionnement démocratique de la société ; il leur permet aussi de s’exprimer et d'adresser des messages aux décideurs politiques et économiques. En parallèle, il faut bien sûr aussi sensibiliser les parents et tous les adultes à la corruption dans le monde professionnel, public comme privé.

L’approche choisie ne relève pas tant de la critique que du dialogue. S’il fait souvent de bon ton de critiquer, il ne faut pas négliger le fait que la critique peut aussi saper le moral, ce qui risque de provoquer un repli sur soi. Travailler en amont c'est travailler pour le futur, pour les jeunes Mauriciens qui se sentent parfois un peu perdus et dépassés par les évènements qu’ils lisent dans la presse ou sur les réseaux sociaux.

Les différents acteurs du développement économique et social ne sont pas des adversaires. Ils sont appelés à travailler ensemble sur plusieurs axes selon leurs rôles respectifs. Ses axes sont  clairs: 1. renforcer la démocratie ; 2. rendre la justice plus accessible surtout à ceux qui n’ont pas les moyens ; 3. promouvoir une éducation de qualité qui puisse réellement préparer les jeunes à être des leaders responsables;  4. s’assurer que tous les enfants puissent avoir l’accès à une telle éducation ; 5. s’assurer que le développement soit inclusif ;  6. veiller à ce que les fonds notamment publics soient utilisés à bon escient, dans le respect de la légalité et des principes de bonne et saine gestion financière.

A cet effet, il est important que les prises de décision soient transparentes, que nous soyons tous redevables de nos actes, que l’information soit accessible et puisse circuler librement, que les lanceurs d’alerte soient protégés et que les institutions soient fortes, indépendantes et contrôlées selon les principes de séparation des pouvoirs.

L’Union européenne et Transparency Mauritius travaillent ensemble pour un renforcement des principes républicains et démocratiques. Ensemble, nous avons déjà pu sensibiliser des milliers de jeunes dans les écoles, collèges et universités. Nous avons aussi travaillé avec les jeunes de Rodrigues. La pandémie du Covid-19 nous a certes ralenti, mais nous continuons notre action auprès des jeunes et des moins jeunes avec détermination.

En ce mercredi 9 décembre 2020, Transparency Mauritius et la Délégation de l’Union européenne auprès de la République de Maurice souhaitent à toute la population une année d’efficacité dans la lutte contre la corruption.

S.E.M. Vincent Degert, Ambassadeur de l'Union européenne auprès de la République de Maurice

M. Rajen Bablee, Executive Director, Transparency Mauritius

Editorial Sections: