Delegation of the European Union to Guinea

“Même si nos opinions diffèrent, cela ne nous empêche pas de vivre harmonie.”

02/07/2020 - 10:27
ข่าวประชาสัมพันธ์

Dans le nord de la Guinée, Fatoumata ouvre la voie à plus de tolérance au sein de sa communauté.

Dans la ville de Labé, Fatoumata, directrice préfectorale de l’action sociale, de la promotion féminine et de l'enfance, s'investit quotidiennement pour le bien de sa communauté. Pourtant, il n'y a pas si longtemps, son travail la plaçait au cœur des divisions politiques qui agitent le pays. En effet, depuis plusieurs mois, les tensions liées au référendum constitutionnel qui ouvrirait la voie à un troisième mandat présidentiel se font tout particulièrement sentir dans la région et exacerbent le risque d'une montée de la violence dans la région.

Principalement en raison de son rôle au sein de la préfecture, il était jusque-là impensable pour Fatoumata de se retrouver en présence de quelqu'un ayant une inclination politique différente de la sienne. "J'étais vraiment carrée. Je ne voulais pas entendre parler de l'opposition ni être en contact avec quelqu'un appartenant à un autre parti que le mien. Je me disais que puisque je travaille pour le gouvernement, il était de mon devoir de le soutenir à 100% dans tous les cas", dit-elle.

Depuis lors, les choses ont changé pour Fatoumata. Par le biais d’un précédent projet, Fatoumata a dépassé ses préjugés initiaux afin de collaborer avec des personnes d’horizons politiques différents pour prévenir et adresser les violences à Labé grâce à un système d'alerte et de réponse rapide. Aujourd'hui, le projet "Unis dans nos différences", mis en œuvre par Search et financé par l'Union européenne, les réunit à nouveau pour les amener à approfondir davantage ces compétences et à aller plus loin.

Ainsi, lors d'une formation sur la prévention de l'extrémisme violent, Fatoumata et les acteurs locaux en première ligne de ces efforts de prévention ont pu acquérir les outils nécessaires pour répondre aux discours et aux attitudes fondés sur l'exclusion et la violence.

"Cette formation m’a permis de comprendre que j’avais tort et de changer de comportement. J’ai cessé d'être radicale et retranchée derrière mes idéaux.  Depuis lors, je suis tolérante envers tout le monde. Nous sommes tous Guinéens, il nous faut nous accepter les uns les autres. Même si nos opinions diffèrent, cela ne nous empêche pas de vivre harmonie,” dit-elle.

Aujourd’hui, Fatoumata travaille pour que ce changement se produise chez tous ceux qu'elle rencontre. "Mon changement a eu un impact direct sur ma communauté. J'ai acquis les bons outils pour rassembler les gens", ajoute-t-elle. Fatoumata met un accent particulier sur la formation des jeunes filles afin qu'elles puissent également répondre aux comportements vecteurs de violence. "Les femmes sont le pilier de la paix et du développement dans le pays. Sans leur participation, il n'y aura pas de paix. Je les sensibilise chaque jour pour qu'elles puissent s'unir, se donner la main et que nous travaillions ensemble pour un avenir meilleur pour nos enfants", dit-elle.

Ces campagnes de sensibilisation portent déjà leurs fruits et Fatoumata intervient souvent comme médiatrice lors de conflits dans la communauté. "Nous devons poursuivre et multiplier ces formations, afin qu'elles puissent inclure des personnes clés dans chaque foyer de violence. Les gens doivent comprendre que la violence ne nous aidera pas à résoudre les problèmes de la Guinée. Nous devons ouvrir le dialogue, être à l'écoute et tolérants afin de promouvoir un mieux vivre ensemble", conclut Fatoumata.

Dans le cadre du projet "Unis dans nos différences" financé par l'instrument de stabilité et de paix de l'Union européenne (IcSP), les autorités locales et administratives de la ville de Labé ont bénéficié de formations expérientielles en techniques de prévention de l'extrémisme violent, de communication positive et de transformation des conflits, et se sont impliquées dans des activités collaboratives telles que des Tribunes d’Expression Populaires. Cette initiative s'appuie sur l'approche "Common Ground" (CGA) de Search, visant à rassembler les gens au-delà de leurs différences pour un changement social durable basé sur des intérêts communs. Aujourd'hui, les autorités disposent des outils et le réseau nécessaires pour travailler ensemble, avec la société civile et les leaders communautaires, à la promotion de la cohésion sociale et à la prévention des attitudes et des discours exclusifs.

บทบรรณาธิการ: