La Délégation de l'Union européenne au Gabon, Sao Tomé-et-Principe et la CEEAC 

COMMUNIQUE DE PRESSE : Tenue à Libreville du comité de suivi national du programme régional de conservation et de valorisation des Ecosystèmes Fragilisés d'Afrique Centrale (ECOFAC6)

Brussels, 24/03/2021 - 10:07, UNIQUE ID: 210324_4
Press releases

Libreville, le 23 mars 2021 - Le Programme régional ECOFAC6 co-financé par l’Union européenne (UE) a fait l’objet le 18 mars d’un comité de suivi national avec les autorités gabonaises et la CEEAC. Cette deuxième session s’inscrit dans la maitrise d’ouvrage institutionnelle du Programme, et a eu pour objectif de faire le point sur l’état d’avancement du Programme, analyser son évolution et ses résultats à ce jour, notamment dans un contexte fortement marqué par la pandémie COVID-19.

Le panel officiel était composé de S.E. Madame Nicole Janine Lydie ROBOTY, Ministre de l’Economie et de la Relance et Ordonnateur National du Fond européen de développement (FED) ;  S.E. M. Lee WHITE, Ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l'Environnement, chargé du Plan Climat et du Plan d’Affectation des Terres ; M. Christian TCHIMANBELA, Secrétaire exécutif de l'ANPN, S.E. Madame Rosario BENTO PAIS, Ambassadrice de l’Union européenne au Gabon, pour Sao Tomé-et-Principe et la CEEAC, et S.E. Madame Marie-Thérèse Chantal NGAKONO, Commissaire en charge de l’aménagement du territoire et aux infrastructures à la CEEAC.

Les différents partenaires à travers le Programme ECOFAC6 actif au Gabon depuis 30 ans, ont contribué à la création d’un réseau de Parcs nationaux au Gabon, à l’avant-poste de la protection environnementale en Afrique Centrale. Il s’agit pour le Gabon de trois Parcs nationaux : Parc national de la Lopé - Parc national de Waka - Parc national de Mayumba. Les projets soutenus ont été mis en place à travers deux opérateurs : l’Agence Nationale des Parcs Nationaux du Gabon (ANPN) et Wildlife Conservation Society (WCS) Gabon.

Le programme comprend différents volets : la réhabilitation ou la construction de pistes et ponts, la formation des éco-gardes, la recherche et le biomonitoring, mais également, l’amélioration des conditions de vie des populations vivant dans les zones riveraines des parcs, la construction ou la réfection des logements pour les éco-gardes, ainsi que le soutien dans la lutte anti-braconnage.

Les échanges ont été particulièrement francs et riches, dans un esprit de partenariat ouvert entre tous les acteurs. Les conclusions et recommandations visent à améliorer la coordination interne et externe sur des sujets qui touchent des sujets plus larges que ceux de la conservation de la nature, à savoir par exemple, la formation professionnelle, le statut des écogardes vis-à-vis de la fonction publique, l’éco-tourisme, la lutte contre les trafics etc…

Le comité a mis en évidence la nécessité de travailler sur la création de nouveaux modèles économiques durables pour la gestion des parcs et pour le centre de formation CEDAMM, à travers notamment des partenariats publics-privés.

Concernant la réforme en cours de l’ANPN, importante pour la protection de la nature au Gabon, l’implication de l’UE et des autres partenaires techniques et financiers qui soutiennent l’agence, ainsi que la société civile est souhaitable.

Si la crise sanitaire COVID 19 a fortement perturbé la mise en œuvre d’activités de terrain, les participants ont encouragé les opérateurs à rattraper ce retard, quitte à ce que des adaptations et innovations soient réalisées.

Enfin, il a été recommandé aux opérateurs de renforcer leurs systèmes de gestion et de suivi opérationnels et financiers, afin qu’ils deviennent robustes, ce qui facilitera des appuis éventuels à venir.

ECOFAC6 est une initiative conjointe entre l’Union européenne, bailleur de fonds, et la CEEAC, en qualité de maître d’ouvrage. Elle bénéficie du support de 7 Etats Membres de la CEEAC, à savoir le Cameroun, la République Centrafricaine, le Congo Brazzaville, la République Démocratique du Congo, le Gabon, le Tchad et Sao Tomé-et-Principe. Son objectif est de promouvoir une économie verte caractérisée par un développement économique endogène, durable et inclusif, ainsi que la lutte contre le changement climatique.

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Lukas MICKA, Chargé de programmes, Coopération internationale

Délégation de l’Union européenne au Gabon

Email : Lukas.MICKA@eeas.europa.eu

 

 

 

Équipes éditoriales: