La Délégation de l'Union européenne au Gabon, pour la Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe et la CEEAC 

L’Agence Française de Développement et l’Union européenne appuient l’accès à l’énergie en milieu rural dans le Sud Est de la Mauritanie

15/07/2019 - 18:45
News stories

Le Ministre de l’Economie et des Finances et l’Ambassadeur de France en Mauritanie ont présidé la cérémonie de signature de convention de financement pour un projet d’accès à l’énergie en milieu rural entre la République Islamique de Mauritanie, l’Agence Française de Développement et l’Union Européenne, pour un montant de 11 M€.

Le Ministre mauritanien de l’Economie et des Finances, M. El Moctar Ould Djay, l’Ambassadeur de France, M. Robert Moulié et le Directeur de l’agence AFD de Nouakchott, M. Lionel Yondo, ont signé ce 12 juillet 2019 à Nouakchott une Convention de Financement de 11 millions d’euros pour un Projet d’électrification rurale dans l’Assaba, le Hodh Ech Chargui et le Hodh El Gharbi, en présence du Ministre du Pétrole de l’Energie et des Mines, M. Mohamed Abdel Vetah, de l’Ambassadeur de l’Union européenne, M. Giacomo Durazzo et du Directeur Général de la SOMELEC, M. Mohamed Salem Ahmed.

Ce projet du Ministère du Pétrole de l’Energie et des Mines, dont la maitrise d’ouvrage sera confiée à la SOMELEC, s’inscrit dans la Stratégie Nationale de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP) 2016-2030 et ayant pour objectif d’augmenter le taux d’électrification rurale à 40 % à l’horizon 2030. Le projet a vocation à contribuer à la stratégie nationale d’électrification décentralisée par mini-réseaux par la mise en place d’un nouveau dispositif de délégation de service public dans l’Assaba, l’Hodh El Chargui et l’Hodh El Gharbi.

Le projet sera appuyé par la Cellule Partenariat Public-Privé du Ministère de l’Economie et des Finances. Dans des localités encore à définir de ces trois wilayas, plus de 17 000 personnes devraient bénéficier d’un accès à une électricité à plus de 95% issue du solaire.

Le projet participe pleinement au programme de Renforcement des Investissements Productifs et Energétiques en Mauritanie pour le Développement Durable des zones rurales financé par le Fonds Européen de Développement et mis en œuvre par la Coopération Belge (ENABEL) et qui prévoit notamment la construction, la réhabilitation et l’appui à la gestion d’infrastructures rurales.

Dans ce cadre, 7 millions d’euros sont délégués par l’Union Européenne à l’Agence Française de Développement (AFD) pour la mise en place des unités de fourniture autonomes d’énergie renouvelable pour des localités éloignées du réseau national.

Ces infrastructures pourraient accompagner le développement économique des petites localités isolées en répondant aux besoins d'électricité des ménages et en permettant l'émergence d'activités productives, notamment dans le cadre de l'économie agroalimentaire, telles que mouture de céréales, conservation et transformation du lait. L'objectif étant l'activation et/ou réactivation de services ruraux locaux ayant une influence positive sur la création d'emplois durables en particulier le long de filières porteuses (centrales de froid, unités de conditionnement de produits animaux ou végétaux, unités de production de semences, unités de stockage, unités de transformation).

Ce financement vient renforcer l’appui de la coopération française dans le secteur de l’énergie en Mauritanie depuis 2012. Il constitue une contribution significative de la France et de l’Union Européenne à l’atteinte des ODD en matière d’accès aux services de base, de réduction des inégalités et de croissance économique.

Ce Projet contribuera à la lutte contre la pauvreté et l’exode rural, au développement durable, via la priorisation des ressources renouvelables, et à l’accès à des services de base (communication, santé, éducation). Il s’inscrit en ce sens dans les objectifs de l’Alliance Sahel dans la mesure où il adopte une approche concertée et partenariale entre les membres de l’Alliance Sahel et le gouvernement mauritanien. La Banque mondiale et la Banque Africaine de Développement ont exprimé leur intérêt à rejoindre l’AFD et l’Union européenne dans leur appui au secteur de l’électrification rurale.

A propos de l’AFD

Institution financière publique et solidaire, l'AFD est l’acteur central de la politique de développement française. Nous nous engageons sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations, dans nos territoires d'Outre-mer ainsi que dans les pays en développement et les pays émergents, en conformité avec les objectifs de développement durable (ODD) et les priorités de l’action extérieure de la France. Présents dans 110 pays via un réseau de 85 agences, nous accompagnons aujourd'hui plus de 3600 projets de développement.

A propos de l'Union européenne

L'Union européenne avec ses 28 Etats-membres est le premier bailleur de fonds du monde contribuant plus de la moitié de l’assistance globale au développement. Elle est aussi le premier partenaire de la Mauritanie avec un appui qui couvre plus de quarante projets et programmes dans des domaines variés : santé, justice, agriculture, sécurité alimentaire, environnement, sécurité régionale, migrations, droits de l'homme, pêche, etc. pour un montant total estimé à plus de 400 millions d’Euros, soit 16.5 milliards d'Ouguiyas nouvelle monnaie. Au total 142 Délégations représentent l'Union européenne à travers le monde.


 

Rubriques éditoriales: