La Délégation de l'Union européenne au Gabon, pour la Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe et la CEEAC 

Déclaration de la porte-parole sur les récents événements survenus au Nicaragua

Bruxelles, 13/06/2019 - 12:17, UNIQUE ID: 190613_25
Statements by the Spokesperson

Statement by the Spokesperson on the latest events in Nicaragua

Déclaration de la porte-parole sur les récents événements survenus au Nicaragua

La libération des prisonniers détenus depuis les manifestations d’avril 2018 représente une avancée importante et un pas dans la bonne direction pour respecter les engagements pris par le gouvernement lors des accords du 29 mars.

La mise en œuvre complète des accords sur les droits et les garanties politiques sera une prochaine étape indispensable pour renforcer les droits fondamentaux de tous les citoyens et restaurer la confiance.

Par ailleurs, comme convenu entre les parties, il est nécessaire d’abandonner toutes les charges et poursuites contre les personnes concernées, de garantir la restitution de l’ensemble de leurs droits et de leurs biens, et de fournir toutes les garanties liées à leur sécurité. À cet égard, la mise en œuvre de la clause de non-répétition de la loi d’amnistie ne devrait pas donner lieu à de nouvelles restrictions des droits politiques. La loi d’amnistie ne devrait pas exonérer de responsabilité les individus ayant commis de graves violations des droits de l’homme durant la répression des protestations. La responsabilité et la réparation sont essentiels à la vérité, à la justice et à la réconciliation.

L’UE appelle à la reprise du dialogue national, afin de mener à bien les négociations en matière de justice et de démocratie.

L’UE doit continuer à suivre la situation de près et se tient prête à employer tous les instruments dont elle dispose pour contribuer à une sortie de crise pacifique et démocratique, conformément aux conclusions du Conseil des affaires étrangères de l’UE du 21 janvier 2019.

Languages:
Équipes éditoriales: