La Délégation de l'Union européenne au Gabon, pour la Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe et la CEEAC 

Renforcer le multilatéralisme: l’Union européenne à l’Assemblée générale des Nations unies

21/09/2018 - 16:09
Actualités

De hauts responsables de l’UE assisteront à l’Assemblée générale des Nations unies du 24 au 28 septembre, afin de montrer l’attachement de l’UE à une Organisation des Nations unies forte et efficace et de défendre la diplomatie multilatérale et un ordre mondial fondé sur des règles.

UNITED NATIONS GENERAL ASSEMBLY, UNGA

Durant la semaine, l’UE organisera à New York plusieurs événements phares axés sur les priorités adoptées par les 28 ministres des affaires étrangères de l’Union lors de leur réunion en juin. Il s’agit notamment d’une réunion de l’«Alliance pour un commerce sans torture», d’une manifestation sur la lutte contre la pollution par les plastiques, d’une réunion du «Global Tech Panel» et d'une rencontre sur la crise syrienne en vue de réaffirmer le soutien de l’UE et de la communauté internationale en faveur d’une solution politique au conflit et de répondre aux besoins humanitaires en Syrie et dans la région.

D’autres événements phares sont consacrés à la protection des civils et au respect du droit humanitaire international, à l'initiative «Good Human Rights Stories» et à l’initiative «Spotlight» de l'UE et des Nations unies visant à éradiquer toutes les formes de violence à l'égard des femmes et des filles. Un appel à l’action sera également lancé pour la protection contre la violence sexiste dans les situations d'urgence. Par ailleurs, l’UE et l’UNICEF lanceront l’initiative «Generation Unlimited» en faveur de la jeunesse.

Réaffirmer le partenariat UE-Nations unies

Le 23 septembre, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et la haute représentante/vice-présidente, Federica Mogherini, rencontreront António Guterres, Secrétaire général des Nations unies, et publieront un communiqué conjoint pour réaffirmer le partenariat UE-Nations unies.

Ils rencontreront également le président de la Commission de l’Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat, afin de discuter du renforcement de la coopération entre l’Union européenne, l’Union africaine et les Nations unies. Le président Juncker prononcera une allocution lors du sommet Nelson Mandela pour la paix, organisé en l’honneur du centenaire de la naissance de Nelson Mandela.

Le 25 septembre, le président Juncker, le premier vice-président Frans Timmermans et la haute représentante/vice-présidente Federica Mogherini se joindront au président du Conseil européen Donald Tusk pour l'ouverture de la 73e session de l’Assemblée générale. Le président Tusk prendra la parole devant l’Assemblée générale au nom de l’UE, le 27 septembre.

Federica Mogherini présidera, le 24 septembre, une réunion des ministres des affaires étrangères de l’UE consacrée à la Syrie et à la Libye. Le même jour, elle présidera une réunion sur le plan d’action global conjoint (accord sur le nucléaire iranien).

Les priorités de l’UE à l’Assemblée générale des Nations unies

Les priorités de l’UE à l’Assemblée générale des Nations unies s’articulent autour des conclusions adoptées par les ministres des affaires étrangères de l’UE le 25 juin et relèvent de trois domaines: la paix et la prévention des conflits; un programme commun positif, avec la promotion et la protection des droits de l'homme au cœur du multilatéralisme; un engagement mondial croissant sur des sujets tels que l'action climatique, l'environnement, les migrations, la lutte contre le terrorisme et la non-prolifération des armes de destruction massive.

Comment l’UE soutient-elle le multilatéralisme?

Le système multilatéral est aujourd’hui menacé, mais le protectionnisme et l’unilatéralisme ne sont pas des solutions. L’UE réagit en renforçant son soutien au système international, en recherchant de nouveaux partenaires dans le monde et en adoptant de nouvelles méthodes de travail.

Ces dernières années, l’UE a manifesté son soutien aux Nations unies et au système multilatéral de manière concrète et effective. Pour citer quelques exemples:

Réforme des Nations unies:

L’UE et ses partenaires ont soutenu le programme de réforme du Secrétaire général des Nations unies, M. António Guterres.

Objectifs de développement durable:

L’UE a joué un rôle essentiel en soutenant et en promouvant le programme de développement durable à l’horizon 2030.

Accord de Paris sur le changement climatique:

L’UE a joué un rôle de premier plan tout au long des négociations et contribué à déboucher sur une issue positive.

Accord sur le nucléaire iranien:

L’UE a maintenu une position claire et unie en faveur de l’accord, qui sert les intérêts de tous en matière de sécurité.

Pacte mondial sur les réfugiés:

L’UE a fait preuve d’unité dans le processus menant au pacte mondial sur les réfugiés.

Droits de l’homme au Myanmar/en Birmanie:

L’UE a œuvré avec succès pour une résolution du Conseil des droits de l’homme des Nations unies sur le Myanmar/la Birmanie, en mars 2017.

En cette période d’incertitude au niveau international, l’UE est un acteur fiable, rationnel et efficace sur la scène internationale.  Il existe une demande pour «plus d’Europe», pour une Europe plus forte et plus ambitieuse qui montre la voie à suivre.

L’agenda complet des différents représentants de l’UE peut être consulté sur leurs sites web respectifs.

Des documents destinés à la presse et du matériel audiovisuel seront disponibles sur EbS et Europa et sur les sites du SEAE et du Conseil.