La Délégation de l'Union européenne au Gabon, pour la Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe et la CEEAC 

Coopération UE-OTAN - Factsheet

Bruxelles, 04/06/2018 - 10:00, UNIQUE ID: 170616_1
Factsheets

Dans le contexte stratégique actuel, la coopération entre l'Union européenne et l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) est essentielle. Les deux organisations doivent faire face à des défis sans précédent émanant du sud comme de l'est. La sécurité de l'UE et celle de l'OTAN sont liées: non seulement 22 États membres de l'UE sont également alliés au sein de l'OTAN, mais l'UE et l'OTAN peuvent aussi mobiliser ensemble un large éventail d'outils et tirer le meilleur parti des ressources pour relever ces défis et améliorer la sécurité de leurs citoyens. La coopération entre l'UE et l'OTAN fait partie intégrante l'action de l'UE visant à renforcer la sécurité et la défense européennes, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie globale de l'UE. Elle contribue aussi au partage du fardeau de part et d'autre de l'Atlantique. Une UE et une OTAN plus fortes se renforcent mutuellement.

 

Coopération UE-OTAN

Le 8 juillet 2016, le président du Conseil européen et le président de la Commission européenne, ainsi que le secrétaire général de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, ont signé à Varsovie une déclaration commune en vue d'imprimer un nouvel élan et de conférer une nouvelle teneur au partenariat stratégique entre l'UE et l'OTAN. Cette déclaration a mis en avant sept domaines concrets pour lesquels la coopération entre les deux organisations gagnerait à être renforcée: 1. la lutte contre les menaces hybrides; 2. la coopération opérationnelle, notamment en mer et en matière de migrations; 3. la cybersécurité et la cyberdéfense; 4. les capacités de défense; 5. l'industrie de la défense et la recherche en matière de défense; 6. les exercices; 7. le soutien aux efforts de renforcement des capacités déployés par les partenaires de l'est et du sud.

Sur la base du mandat que leur a conféré la déclaration commune, les Conseils de l'UE et de l'OTAN ont approuvé, le 6 décembre 2016, un ensemble commun de propositions.  Cet ensemble comprend 42 actions concrètes destinées à assurer la mise en œuvre de la déclaration commune dans l'ensemble des sept domaines de coopération et portant essentiellement sur les résultats à atteindre. Un mécanisme de suivi garantit que les progrès sont contrôlés et examinés à intervalles réguliers.

En vue de consolider les progrès et de permettre la réalisation de nouveaux progrès dans l'ensemble des domaines, les deux Conseil ont approuvé, le 5 décembre 2017, un ensemble commun de nouvelles propositions. Cet ensemble comprend un total de 32 actions destinées à assurer la mise en œuvre de la déclaration commune. Ces actions portent également sur de nouveaux thèmes tels que la lutte contre le terrorisme, la mobilité militaire et les femmes, ainsi que la paix et la sécurité.

Une nouvelle ère d'interaction

Dans le prolongement direct de la déclaration commune, chacune des deux organisations ouvre ses activités à l'autre afin de mieux se comprendre et de mieux se connaître. Le fait est que la coopération est désormais la norme établie et se pratique au quotidien, ce qui correspond pleinement au nouveau niveau d'ambition visé dans la déclaration commune et constitue une base solide pour le renforcement de l'interaction.

Progrès

La haute représentante/vice-présidente/chef de l'Agence et le secrétaire général de l'OTAN ont soumis, en juin 2017, leur premier rapport d'avancement sur la mise en œuvre des 42 actions aux Conseils respectifs. Le deuxième rapport d'avancement, en décembre, a mis en exergue le renforcement de la relation entre l'UE et l'OTAN et souligné certaines actions jouant un rôle essentiel dans la mise en œuvre de l'ensemble commun de propositions, notamment les suivantes:

Menaces hybrides

Notre coopération en matière de lutte contre les menaces hybrides continue de revêtir une importance cruciale. Le centre d'excellence européen pour la lutte contre les menaces hybrides, à Helsinki, a été créé et est désormais opérationnel:  12 États membres et alliés, ainsi que les états-majors de l'UE et de l'OTAN, ont rejoint le comité directeur du centre. La cellule de fusion contre les menaces hybrides de l'UE et le service chargé de l'analyse des menaces hybrides de l'OTAN (Hybrid Analytical Branch) mènent actuellement des discussions sur la manière d'exploiter au mieux les capacités du nouveau centre d'excellence européen par l'échange d'informations accessibles au public.

Les consultations relatives à un soutien en matière de communication stratégique en faveur de l'Ukraine, de la Bosnie-Herzégovine, de la République de Moldavie et de la Géorgie se poursuivent.

Coopération opérationnelle, y compris sur les questions maritimes

La coopération et la coordination aux niveaux tactique et opérationnel entre EUNAVFOR Sophia et l'opération Sea Guardian se sont poursuivies au moyen d'un échange régulier d'informations et d'un soutien logistique.

Cybersécurité

La multiplication des cybermenaces met en évidence la nécessité d'une approche stratégique à l'égard des menaces et des défis afin de protéger le bien-être de nos citoyens. Un nouvel échange de concepts et de doctrines est en cours de préparation.

Capacités de défense

Les États membres de l'UE et les alliés de l'OTAN disposent d'un réservoir unique de forces. Les efforts se poursuivent en vue d'assurer la cohérence des résultats et des calendriers entre le processus d'établissement des plans de défense de l'OTAN et le plan de développement des capacités de l'UE.

Industrie de la défense et recherche en matière de défense

Les interactions ont porté essentiellement sur l'échange d'informations récentes au niveau des états-majors concernant des questions liées à l'industrie et à l'accès des petites et moyennes entreprises aux chaînes de passation des marchés et aux chaînes d'approvisionnement transfrontières dans le domaine de la défense.

Exercices

Le premier exercice parallèle et coordonné, EU PACE17/CMX17, a eu lieu en septembre et octobre 2017. Des contacts intensifs ont eu lieu entre les états-majors en ce qui concerne l'alerte rapide/l'appréciation de la situation, la communication stratégique, la cyberdéfense, ainsi que la prévention des crises et la réaction à celles-ci.

Soutien aux efforts des partenaires en matière de renforcement des capacités

L'aide apportée aux partenaires afin qu'ils renforcent leurs capacités et leur résilience, en particulier dans les Balkans occidentaux et dans les pays de notre voisinage oriental et méridional, est un objectif commun. D'intenses consultations, en particulier dans les Balkans occidentaux et dans les pays de notre voisinage méridional et oriental, ont permis, dans un premier temps, de recenser des domaines d'intérêt commun et de déterminer les premiers résultats attendus pour chacun des trois pays pilotes (la Bosnie-Herzégovine, la Tunisie et la République de Moldavie).

L'UE a adopté, en juillet 2017, une décision de financement visant à affecter deux millions d'euros pour 2017 à titre de contribution au programme pour le développement de l'intégrité de l'OTAN, qui vise à réduire le risque de corruption et à promouvoir la bonne gouvernance dans les secteurs de la sécurité et de la défense. Ce financement couvrira les pays du voisinage sur une base volontaire, et est subordonné à l'achèvement, par l'OTAN, de l'évaluation reposant sur six piliers.

Prochaines étapes

Le prochain rapport écrit sur l'état d'avancement de la mise en œuvre sera soumis aux deux Conseil en juin 2018.

La coopération UE-OTAN se poursuit sur la base de grands principes directeurs: ouverture, transparence, inclusion et réciprocité, dans le plein respect de l'autonomie et des procédures décisionnelles des deux organisations, sans préjudice de la spécificité de la politique de sécurité et de défense des différents États membres.