Delegation of the European Union for the Pacific
Responsible for Cook Islands, Federated States of Micronesia, Fiji, Kiribati, Nauru, Niue, Palau, Republic of Marshall Islands, Samoa, Solomon Islands, Tonga, Tuvalu, Vanuatu as well as the four Overseas Countries and Territories in the Pacific

EU Statement – United Nations 5th Committee: Administrative & budgetary aspects of financing UNPKOs: Support Account

New York, 13/05/2019 - 17:56, UNIQUE ID: 190513_22
Statements on behalf of the EU

13 May 2019, New York - Statement on behalf of the Member States of the European Union by Mr. Jan De Preter, Counsellor, European Union Delegation to the United Nations, at the 73rd Session of the General Assembly Fifth Committee – Second Resumed Session on Item 150. Administrative & budgetary aspects of financing UNPKOs: Support Account

- As delivered -

 

Madame la Présidente,

J'ai l'honneur de prendre la parole au nom des 28 États membres de l’Union européenne.

La Turquie, la Macédoine du Nord*, le Monténégro* et l'Albanie*, pays candidats, la Bosnie-Herzégovine, pays du processus de stabilisation et d'association et candidat potentiel, ainsi que l’Ukraine, se rallient à la présente déclaration.

Tout d’abord, permettez-moi de remercier Mr. Chandru RAMANATHAN, Sous-Secrétaire général et Contrôleur, ainsi que Mr. Cihan TERZI, Président du CCQAB, pour la présentation de leurs rapports.

Madame la Présidente,

Les États membres de l’Union européenne soutiennent fermement les missions de maintien de la paix des Nations unies en général, ainsi que les réformes mises en œuvre par le Secrétaire général pour améliorer la paix et la sécurité en particulier.

Le 1er janvier 2019, la réforme de la gestion de l'Organisation des Nations unies ainsi que l’architecture de paix et de sécurité révisée sont entrées en vigueur. Cela s'est traduit par la création de quatre nouveaux départements, tout ceci en vue de créer une organisation plus efficace et plus efficiente, capable de faire face à des situations politiques complexes d'une manière globale et de servir au mieux les missions sur le terrain. Nous voudrions féliciter le Secrétaire général et l'ensemble du personnel des Nations unies pour la bonne mise en œuvre des réformes depuis le début de l'année.

Dans ce contexte, nous estimons que le soutien opérationnel, matériel et politique apporté aux missions de maintien de la paix devrait être solide et adéquat. Nous attendons avec intérêt de voir l'impact de la mise en œuvre de la réforme sur la prise en compte de ces principes dans les fonctions d'appui au maintien de la paix. Nous notons la diminution des troupes et la réduction des budgets des missions, dont certaines sont en phase de retrait. Nous notons également que les mandats de nombreuses missions demeurent très complexes et nécessitent donc un soutien sophistiqué du Siège, tant sur le plan opérationnel que politique.

Madame la Présidente,

Nous estimons que le compte d’appui aux opérations de maintien de la paix est un outil important pour faire en sorte que l'ONU soit adaptée aux objectifs fixés dans le domaine de la paix et de la sécurité. Nous pensons que ce compte devrait être souple, agile, évolutif, efficace, rentable et fortement axé sur la mise en œuvre des mandats. Ces principes devraient être pris en compte lors de l’examen de ce point important au sein de la Cinquième Commission.

Je vous remercie.

 

* La Macédoine du Nord, le Monténégro et l'Albanie continuent à participer au processus de stabilisation et d'association.

Editorial Sections: