Delegation of the European Union for the Pacific

Déclaration de la haute représentante de l'Union et vice présidente de la Commission, Mme Federica Mogherini, sur la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste

Bruxelles, 26/01/2018 - 10:31, UNIQUE ID: 180126_6
Statements by the HR/VP

Déclaration de la haute représentante de l'Union et vice présidente de la Commission, Mme Federica Mogherini, sur la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste

L'Holocauste et la Deuxième Guerre mondiale ont, plus que tout autre événement, façonné l'histoire moderne de l'Europe. La construction de l'Union européenne repose sur la volonté du "plus jamais ça". Le régime nazi et ses alliés ont tenté de détruire la diversité de l'Europe, en tuant des Juifs, des Roms et des Sintés, des homosexuels, des personnes handicapées et tous ceux qui ne partageaient pas l'idéologie nazie. Après cette tragédie - la plus grande tragédie de l'histoire humaine -, nous avons embrassé notre diversité et en avons fait le fondement de notre Union.

Et pourtant, soixante-dix ans plus tard, l'antisémitisme, les discriminations et les discours de haine progressent de nouveau en Europe. Le meilleur antidote à cette folie est la connaissance. Il est essentiel que nos enfants apprennent ce qu'est la Shoah et visitent Auschwitz et d'autres camps de concentration, afin de comprendre ce qui s'est passé et de faire en sorte que cela ne se reproduise plus jamais.

Mais il est plus important encore que la culture juive demeure une partie intégrante de notre culture européenne commune, comme cela a toujours été le cas. L'histoire de notre Union européenne est liée à celle du peuple juif. L'Union européenne ne pourrait pas exister sans la mémoire de la Shoah, ni sans les Juifs européens.

La préservation et la transmission de la mémoire constituent un devoir envers ceux qui ont perdu la vie, mais aussi envers nos enfants. La mémoire ne saurait uniquement servir à revenir sur le passé; elle doit aussi façonner notre présent et notre avenir. Les mots que nous prononçons lors de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste doivent se traduire en actes tous les autres jours de l'année. D'ailleurs, chaque jour, nous œuvrons avec nos partenaires pour lutter contre le terrorisme, l'antisémitisme, la xénophobie et les discours de haine partout en Europe. Nous nous employons à préserver non seulement la mémoire de l'Holocauste, mais également la diversité culturelle et religieuse de notre continent. La seule manière d'honorer la mémoire des victimes de l'Holocauste est de transformer le souvenir en la promesse d'un avenir meilleur.

Équipes éditoriales: