Delegation of the European Union for the Pacific

Il est temps de faire avancer la boussole stratégique

18/11/2021 - 07:07
From the blog

18/11/2021 – Blog HR/VP – Le 15 novembre, j'ai présenté la boussole stratégique aux ministres des affaires étrangères et de la défense de l'UE. Les premiers échanges de vues ont fait apparaître un large soutien en faveur de son analyse centrale — à savoir que l'Europe est en danger — et de l'ensemble de propositions visant à renforcer le rôle de l'UE en tant que garant de la sécurité. Dans les prochains mois, nous continuerons de travailler avec les États membres pour convenir de la voie concrète à suivre. Je vais continuer de préconiser une approche ambitieuse et réaliste, conformément à ce qu'attendent nos citoyens.

"La boussole stratégique n'est pas une baguette magique, mais un guide destiné à faire de l'UE un garant de la sécurité."

 

J'ai vécu un moment important de mon mandat lundi, lorsque j'ai présenté la boussole stratégique aux ministres des affaires étrangères et de la défense de l'UE. Je vous invite à lire mon avant-propos personnel à la boussole stratégique, dans lequel je m'attache à préciser le pourquoi, le quoi, le comment et le pourquoi maintenant: LIEN VERS LE PDF.

Cela fait des mois que nous travaillons sur la boussole stratégique, en recueillant des contributions et en affinant le texte. J'ai été heureux de constater que les premières réactions des États membres étaient positives. De nombreux ministres nous ont félicités d'avoir souligné la grave détérioration de l'environnement stratégique de l'Europe: les menaces viennent de partout; elles s'intensifient, sont davantage connectées; et la capacité de chacun des États membres à y faire face s'affaiblit. Les ministres sont convenus de la gravité et de l'urgence de la situation, et du fait que nous ne pouvons nous permettre de faire comme si rien n'avait changé.

 

"Nous devons éviter de considérer la boussole stratégique comme un énième document de l'UE, en ne lui accordant que peu d'intérêt et de suivi."

 

Les différentes options stratégiques concrètes recensées dans la boussole stratégique en vue de relever les défis auxquels nous sommes confrontés ont également été accueillies favorablement. Elles couvrent tout le spectre stratégique et sont assorties d'échéances claires visant à mesurer les progrès accomplis. Pour ma part, j'ai souligné que nous devions éviter de considérer la boussole stratégique comme un énième document de l'UE, en ne lui accordant que peu d'intérêt et de suivi.

Les prochaines étapes relèvent des États membres: ils détiennent les prérogatives et les moyens. Nous travaillerons ensemble sur le texte, en vue de l'adopter en mars 2022, sous la présidence française de l'UE. Au cours des prochains mois, je continuerai d'œuvrer en faveur d'une approche ambitieuse et axée sur l'obtention de résultats. Le coût de la passivité et de l'inaction est élevé; c'est pourquoi je suis convaincu que le moment est venu de prendre des mesures résolues.

La boussole stratégique n'est pas une baguette magique, mais un guide servant à l'action et fixant un cap. En fin de compte, seules les décisions des États membres diront si les changements géopolitiques sont un énième signal d'alarme qui restera sans suite, ou si nous entamons un nouveau chapitre de la sécurité et de la défense européennes dans lequel, enfin, nous déciderons de faire face à nos responsabilités en matière de sécurité.